Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Vieillir avec son compagnon à quatre pattes!

Publié le par Bruno

Vieillir avec son compagnon à quatre pattes!

Ayant travailler de nombreuses années au sein d'une unité de long séjour, voire d'UHR (unité d'hébergement renforcée) avant mon départ à la retraite, je me suis toujours préoccupé de l'état psychologique dans lequel se trouvait parfois à son entrée la personne âgée face à une séparation brutale d'avec son animal de compagnie. Parfois les enfants adoptent le chien ou le chat de leur parent, parfois il n'y a pas d'autres alternatives que la SPA, dans le meilleur des cas... Il est alors facile d'imaginer dans quel état d'esprit la personne âgée envisage son entrée en institution.

J'ai lu ici ou là sur internet que seulement 43% des maisons de retraite acceptent les animaux! Aller en maison de retraite est pour beaucoup un moment difficile de la vie, alors si en plus il est conjugué avec l'abandon de son animal de compagnie, c'est le déchirement assuré ...

"Les recherches de Hecht, McMillin et Silverman (2001) ont porté sur le soutien que peut apporter un animal à un senior ; elles ont démontré qu’une personne seule avec son chien créait avec lui un lien d’attachement plus fort qu’une personne qui a un réseau social. Kidd et Feldmann (1981) ont prouvé que les personnes âgées qui ont un animal de compagnie ont une meilleure confiance en elles.

D’autres études menées en Australie et en Allemagne ont même calculé que les personnes ayant un animal de compagnie allaient moins chez le médecin et se médicamentaient moins.

Enfin, le niveau d’anxiété, de peur et de dépression est diminué, alors que les effets sur la bonne humeur sont augmentés.Bien naturellement, la compagnie d’un animal atténue le sentiment d’isolement, mais le fait de le caresser réduit la pression artérielle, la température de la peau et la fréquence cardiaque, qui sont autant d’indices de stress. En outre, la nécessité de promener le chien contribue à prévenir les maladies cardio-vasculaires, le diabète et l’ostéoporose. Enfin, l’animal favorise les échanges sociaux : on lie plus facilement conversation avec les résidents qui aiment les bêtes !
Mais d’autres résultats sont encore plus surprenants. Des chercheurs ont remarqué que les patients atteints d’Alzheimer retrouvaient l’appétit lorsqu’ils observaient un aquarium rempli de poissons rouges.
Cependant, en dépit des améliorations sur la santé et le bien-être, on prend soin d’un animal car et c’est la raison principale, il nous le rend bien ! Il prend toute sa place, peut devenir un confident, un partenaire ou un complice. Comment ne pas craquer devant le regard de son chien ou devant les ronrons de son chat."

Conclusion, pour apporter du soleil dans la vie de vos aïeux, penser à les visiter avec votre chien s’ils n’en ont pas, voir à leur parler de la possibilité d’en adopter un !

Enfin, je dois dire que là où j’exerçai nos compagnons à quatre pattes étaient et sont toujours les bienvenus. C'est une bonne maison !

Pour l'anecdote, quand notre chère Ambre est tombée malade, une résidente Madame T... me demandait tous les jours de ses nouvelles et se proposait d'en prendre soin durant mes heures de travail, elle qui à l'époque avait dû abandonner son chien à des voisins lors de son entrée.

Vieillir avec son compagnon à quatre pattes!
Vieillir avec son compagnon à quatre pattes!

Publié dans Isis

Partager cet article
Repost0

Signalétique "Voisins vigilants" est installée.

Publié le par Bruno

Signalétique "Voisins vigilants" est installée.

Depuis ce vendredi, quatre panneaux sont installés aux différentes entrées du village. Cette nouvelle signalétique marque l'adhésion de la commune au dispositif "Voisins vigilants". Elle vise surtout à informer les personnes mal intentionnées, qu'elles pénètrent dans une zone où les habitants sont particulièrement attentifs aux allées et venues inhabituelles.

La liste des volontaires référents "Voisins vigilants" sera prochainement communiquée.

Signalétique "Voisins vigilants" est installée.

Publié dans Info Mairie

Partager cet article
Repost0

Une courbe de poids exponentielle...

Publié le par Bruno

Une courbe de poids exponentielle...

Visite du jour chez le vétérinaire, vaccin oblige, ma "belette" a pris 15 kg en tout juste 1 an ... En pleine forme à bientôt 16 mois. Avec le retour prochain des beaux jours et son inscription à l'agility, elle va avoir tout le loisir de se dépenser parmi d'autres congénères et ...avec son maître!

L'agility est une discipline qui complète parfaitement l'éducation car elle permet d'apprendre en s'amusant. Par ailleurs, c'est aussi un véritable sport qui nécessite un apprentissage encadré et progressif en partenariat avec un moniteur diplômé et d’expérience, afin d'éviter diverses erreurs difficile à corriger par la suite.

Dans les équipes confirmées, le chien évolue avec célérité sur le parcours et son maître ne le contrôle plus qu'avec des instructions vocales ou grâce au langage corporel. L'équipe cynophile doit faire preuve d'une grande complicité et le maître fait appel à une obéissance parfaite de son compagnon. En compétition, la précision et la vitesse sont très importantes. En effet, le franchissement des obstacles répond à des règles bien codifiées susceptibles d'entraîner des pénalités. La vitesse ne rentre en jeu qu'à égalité de pénalités, et l'adresse doit primer sur la vitesse : c'est un sport d'adresse avant d'être un sport de vitesse.

Une courbe de poids exponentielle...

Publié dans Isis

Partager cet article
Repost0

Appel au don de livres.

Publié le par Bruno

Appel au don de livres.

Dans le cadre de l'association Remaucourt-Loisirs, l'idée de créer une bibliothèque avait été évoquée en terme de projet pour 2015 lors de la dernière assemblée générale de l'association. Aussi pour ce faire, avons -nous besoin de livres (qui vous encombrent peut-être...). Actuellement nous disposons de 154 ouvrages de tous styles.

Pour mener à bien ce projet, un complément de livres est indispensable dans un premier temps.

Les ouvrages offerts pourront être déposés au secrétariat de la Mairie lors des heures de permanence, ou je peux passer au domicile si vos cartons sont lourds... à transporter. (contacter le blog)

Merci pour votre générosité!

Appel au don de livres.
Partager cet article
Repost0

Recette de la semaine ! Flaugnarde aux poires et aux mendiants.

Publié le par Bruno

Recette de la semaine ! Flaugnarde aux poires et aux mendiants.

Une flaugnarde?

Késako… Parfois, les termes les plus compliqués désignent les recettes les plus simples… Les flaugnardes sont en fait des variantes plus crémeuses du clafoutis, (pas de lait dans cette recette , mais de la crème liquide). Ce type de gâteau originaire du Limousin est exclusivement réalisé à base de cerises. A cette période de l'année, Marie utilise des poires, voire des pommes, accompagnées de fruits secs.

Ingrédients:

4 poires, environ 75 gr de mendiants (noix, noisettes et amandes concassées, raisins secs), 4 œufs, 150 gr de sucre (et 20 pour le moule), 2 c à s de farine, 20 cl de crème liquide, 1 c à s de d'extrait de vanille, 20 gr de beurre.

La préparation:

Préchauffez le four à 180°, beurrez un moule rond et saupoudrez le fond de sucre.

Épluchez vos poires et coupez les en lamelles d'épaisseur fine, mais pas trop. Recouvrez le fond de votre moule avec. Éparpillez les mendiants sur les poires.

Préparez ensuite l'appareil: battez les œufs et le sucre, ajoutez-y délicatement la farine, la crème liquide et la vanille.

Versez la pâte dans le moule, enfournez durant 45 minutes...

Et voilà, le tour est joué! vous n'avez plus qu'à laissez refroidir votre flaugnarde, pour la déguster, tiède ou froide.

Variante:

Vous pouvez éventuellement ajouter 1 à 2 cuillères à soupe de rhum dans votre préparation.

Recette de la semaine ! Flaugnarde aux poires et aux mendiants.
Recette de la semaine ! Flaugnarde aux poires et aux mendiants.

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0