Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

flore et faune

Ça déborde, ça déborde encore !

Publié le par Bruno

Météo France l'avait annoncée et placée notamment notre département en vigilance orange "crues" depuis deux jours. La rivière Oise proche de chez nous est déjà largement sortie de son lit comme l'an dernier à la même époque.

Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !

Routes barrées à de nombreux endroits.

Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !

Notre Dame de la Salette. (entre les villages de Proix et Noyales), située au bord d'un à-pic crayeux.

Ça déborde, ça déborde encore !

Boules de gui dans les grands peupliers.

Ça déborde, ça déborde encore !

Plus près de chez nous.

Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Ça déborde, ça déborde encore !
Partager cet article
Repost0

Les bouleaux du jardin: perchoirs à hiboux.

Publié le par Bruno

Les bouleaux du jardin: perchoirs à hiboux.

L'automne est maintenant bien installé. Les arbres du jardin perdent peu à peu leurs feuilles nous laissant ainsi mieux apercevoir nos trois hiboux, qui depuis déjà plusieurs semaines, passent leur journée, perchés dans le cerisier ou les bouleaux. Nullement dérangés par nos passages quotidiens, nos trois rapaces semblent avoir élu domicile à la maison.

Les bouleaux du jardin: perchoirs à hiboux.

Difficile de les trouver au premier coup d'oeil dans cet enchevêtrement de branches !

Les bouleaux du jardin: perchoirs à hiboux.
Les bouleaux du jardin: perchoirs à hiboux.

En automne et jusqu’au début du printemps, les hiboux moyens-ducs se rassemblent dans des "dortoirs collectifs" où ils se tiennent perchés toute la journée. Ce comportement particulier leur permet de se reposer en toute sécurité. Plusieurs paires d’yeux préviennent plus efficacement qu’une seule. Ces rendez-vous ont souvent lieu près des habitations et généralement sur un conifère. Le reste de l’année, le moyen-duc habite tous les types de forêts.
Il ne construit pas de nid mais squatte ceux de la corneille noire, du corbeau freux, du geai ou encore de la pie.

Que la nature est belle !

Que la nature est belle !

Publié dans Flore et faune, Nature, Photos

Partager cet article
Repost0

Quand les hiboux changent de perchoir.

Publié le par Bruno

Réalisé avec objectif 150-600mm

Réalisé avec objectif 150-600mm

Après la pluie vient le beau temps... Profitant d'un rayon de soleil en ce jour de Toussaint, voilà l’occasion de sortir râteau et pelle et de ramasser toutes les feuilles mortes dans le jardin. Ces tas de feuilles qui enrichiront bientôt le prochain compost. 

Au premier coup de râteau, la présence de nombreuses pelotes de réjection nous fit lever les yeux vers la cime des bouleaux.

Ils étaient là, nullement impressionnés par notre présence ou encore celle de Pixelle qui tournait autour des arbres. Nos trois hiboux qui avaient élu "perchoir" dans le cerisier se retrouvaient cette fois, à la cime des bouleaux. (Blog: articles du 15 et 17 octobre dernier.) 

Quand les hiboux changent de perchoir.
Quand les hiboux changent de perchoir.

L'enchevêtrement de branches et le feuillage dense ne facilitent pas la mise au point de l'objectif, pour peu qu'une bourrasque de vent agite la cime des arbres et mes photos seront floues, impossible de prendre les trois hiboux sur un même cliché.

Si un hibou est dérangé pendant le jour, il fera souvent semblant de faire partie de l'arbre dans lequel il se repose. Il se fond presque entièrement dans les branches, se camouflant ainsi d'ennemis possibles. Pelotes de régurgitation et fientes blanches qui jonchent le sol ou décorent les branches inférieures d'un lustre blanc, doivent nous inciter à lever les yeux et peut-être que vous aurez la chance d'apercevoir ce beau rapace.

L’automne et l’hiver sont les meilleurs moments  pour observer les hiboux, puisqu’ils sont  secrets dans leurs habitudes de nidification  au printemps.
L’automne et l’hiver sont les meilleurs moments  pour observer les hiboux, puisqu’ils sont  secrets dans leurs habitudes de nidification  au printemps.

L’automne et l’hiver sont les meilleurs moments pour observer les hiboux, puisqu’ils sont secrets dans leurs habitudes de nidification au printemps.

Partager cet article
Repost0

"Chouette" vidéo

Publié le par Bruno

Un hibou moyen duc de retour de chasse nocturne. Montage vidéo de 2mn20.

Partager cet article
Repost0

Le hibou, un auxiliaire au jardin.

Publié le par Bruno

Quelle surprise depuis quelques jours dans le jardin, pas moins de 3 hiboux moyen duc ont élu domicile dans le cerisier. Des déjections caractéristiques jonchent le sol parmi les feuilles mortes. Fientes blanches et pelotes de réjection sont la signature de leur passage régulier, il suffit alors de lever les yeux pour les apercevoir, perchés, en train de dormir avant leur prochaine chasse nocturne...

Le hibou, un auxiliaire au jardin.
Le hibou, un auxiliaire au jardin.
Le hibou, un auxiliaire au jardin.

Des traces blanches, au pied du muret, sont des fientes abandonnées là par nos amis hiboux. Les branches du cerisier "cabane" sont devenues des perchoirs pour oiseaux nocturnes.

Le hibou, un auxiliaire au jardin.

Un oiseau vient de rejeté (régurgité) deux pelotes. Leur taille et leur aspect ne laissent pratiquement aucun doute sur l'animal les ayant abandonnées là.
Il s'agit bien d'hibou moyen-duc.

Deux pelotes fraîchement régurgitées.

Deux pelotes fraîchement régurgitées.

Chouettes et hiboux avalent leurs proies toutes entières et ont des sucs digestifs peu actifs, de sorte que, dans leurs pelotes, on retrouve poils, os, dents, intacts de petits rongeurs, ce qui rend leur identification plus aisée. Ces éléments indigestes ne franchissent pas le cloaque. Les matières non consommées et surtout non digérées sont rejetées sous formes de boulettes appelées pelotes de réjection.

Au jardin, les musaraignes qui ont commencé à grignoter carottes ou encore betteraves rouges, ont trouvé leur prédateur. 

Alors, bonne chasse !
Alors, bonne chasse !
Alors, bonne chasse !
Alors, bonne chasse !
Alors, bonne chasse !

Alors, bonne chasse !

Partager cet article
Repost1

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>