Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

decouverte

Comment signaler un arbre remarquable !

Publié le par Bruno

Voilà, c'est fait !

Mais alors, qu'est-ce qu'un arbre remarquable me direz-vous ?

La définition de ce qui fait qu'un arbre peut être qualifié de remarquable n'est pas figée, et si elle dépend de critères objectifs (taille, forme, âge, essence) sur un territoire donné, elle est aussi affaire de sensibilité, d'histoire (avec ou sans H), de situation. Dès lors, une part de subjectivité reste présente dans la classification de ce patrimoine vivant.
Mais s'il n'est pas question d'arrêter le cours du temps sur un patrimoine qui, par définition, vit et peut donc mourir, nous souhaitons, au travers de cette actualisation de l'inventaire des arbres remarquables de l'Aisne attirer l'attention sur cette part du patrimoine de notre département. L'Aisne dispose ici de vraies richesses que nous souhaitons faire connaître, reconnaître et valoriser pour une appropriation, gage d'une préservation dans la durée. Car un tel arbre ne bénéficie pas d'une protection juridique, sauf s'il appartient à un site classé.
Il peut également être mentionné dans un Plan Local d'Urbanisme et pouvoir alors bénéficier d'une certaine protection. (sources CPIE)

Comment signaler un arbre remarquable !

Natif de Fonsomme, ce magnifique platane a accompagné toute une partie de mon enfance. Situé au bout du jardin des parents, il était souvent utilisé pour les parties de cache cache.

A proximité immédiate coule la Somme et à quelques dizaines de mètres sur la D701 passe aussi la rigole du Noirieu, rigole et son sentier de randonnée qui nous ramène souvent à Remaucourt lors des sorties pédestres.  

Majestueux platane !

Platane hiver 2021

Platane hiver 2021

Il ne possède pas de dimensions exceptionnelles pour un platane, sa circonférence mesure quand même 6 mètres à la base. Plus que centenaire de toute évidence, il trône majestueusement à l'entrée de la propriété "les pieds" presque dans l'eau.

Mai 2022

Mai 2022

Le CPIE des Pays de l'Aisne situé dans le village de Merlieux-et-Fouquerolles, au centre de notre département, est une association de loi 1901 qui agit depuis 1975 pour le développement durable de notre territoire.

Vous pouvez dès lors leur signaler tout arbre qui à vos yeux, mérite d'être répertorié et classé sur leur site et découvrir ceux déjà inventoriés après avis d'un jury composé de partenaires de l'Office Nationale des forêts, Qualit'Aisne, CPIE Pays de l'Aisne, Aisne c.a.u.e ou encore l'ANATEF.

Il suffit alors de répondre à un questionnaire sur leur site internet et de joindre des photos de votre arbre remarqué !

Alors tous à vos appareils photos !

Partager cet article
Repost0

Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Publié le par Bruno

"J'aime quand une fleur ou une petite touffe d'herbe se développe à travers une fissure dans le béton. C'est tellement follement héroïque."

Georges Carlin.

Géranium herbe-à-Robert, charmante mauvaise herbe et curiosité locale !
Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Le géranium herbe-à-Robert (Geranium robertianum) s’invite dans les rues, les cours et les jardins où le jardinier ne joue pas très souvent de la binette ou du pulvérisateur de désherbant. Une chance, car cette belle sauvageonne, souvent considérée comme une mauvaise herbe, offre à la fois une floraison et un feuillage décoratifs. Ce beau géranium robertianum pousse, bien accroché entre les briques sur le mur du portail du château.

Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Le feuillage très découpé est vert, parfois teinté de rouge, d’orange ou de pourpre. La plante est alors très spectaculaire. Au printemps, les petites fleurs à cinq pétales rose vif se renouvellent et donnent de nombreux fruits allongés, en forme de bec de grue. La plante est bisannuelle ou vivace à vie courte et se ressème généreusement quand elle trouve un terrain favorable, pas trop envahi par d’autres plantes plus vigoureuses.

"Une mauvaise herbe est une plante qui a maitrisé toutes les compétences de survie, sauf celle d'apprendre à grandir dans le rang".

"Une mauvaise herbe est une plante qui a maitrisé toutes les compétences de survie, sauf celle d'apprendre à grandir dans le rang".

Partager cet article
Repost0

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !

Publié le par Bruno

Proverbe chinois: "Ce n'est pas le but de la promenade qui est important mais les petits pas qui y mènent"

... pourvu que ces petits pas ou encore votre roue de bicyclette ne finissent pas dans un nid-de-poule sur la berge du Noirieu, plus précisément sur le sentier de randonnée Robert Cassol. Je viens d'en faire l'amère expérience avec une chute de vélo et une clavicule cassée. 

Attention danger malgré "remise en état" du sentier.
Attention danger malgré "remise en état" du sentier.

Attention danger malgré "remise en état" du sentier.

Avec son cadre bucolique, la rigole du Noirieu est toujours aussi attractive pour les randonneurs surtout à cette époque de l'année. Ce sentier Robert Cassol, inauguré en 2008 en collaboration avec la communauté d'agglomération, part de la Maison de la Nature, située au parc d'Isle de Saint-Quentin, jusqu'aux sources de la Somme.

Le chemin couvre 17 km et traverse, mise à part la cité des Pastels, cinq communes dont la nôtre.

La rigole entre Remaucourt et Essigny-le-Petit.

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !

Il aime avoir les pieds dans l'eau !

A mi chemin, un bel arbuste en pleine floraison, il pourrait s'agir d'un merisier à grappes (prunus padus).

(Merci l'appli Smartphone Pl@Net)

Son écorce et son bois ont une odeur fétide, ce qui lui a valu le surnom de de "bois puant" ou "putier". Toutefois, son écorce était réputée pour ses propriétés diurétiques et toniques.

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !

La floraison apparaît au printemps. Les fleurs blanches, à l'odeur d'amande, sont regroupées en long racèmes pendants ou dressés.

Les fruits apparaissent ensuite. Ce sont des petites drupes rouges, virant au noir à maturité. Elles sont comestibles mais ont une saveur aigre. Ces baies sont très convoitées par les oiseaux. 

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !

Ici, deux oies en goguette dans le parc du château.

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !

Retour au jardin avec les iris en fleur.

Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Randonneurs et vététistes, attention nids-de-poule !
Partager cet article
Repost0

Un p'tit air de Printemps.

Publié le par Bruno

Un p'tit air de Printemps.

Températures printanières, grand soleil et ciel bleu, voilà de quoi vous donnez envie d'une escapade en forêt de Mennevret aux portes de la Thiérache, à quelques kilomètres seulement de la maison.

L'occasion aussi de laisser courir Pixelle dans les bois, et de randonner avec les loulous à la recherche de jonquilles, fleurs emblématiques du printemps.

Anémone des bois.
Anémone des bois.
Anémone des bois.
Anémone des bois.

Anémone des bois.

Bien sur les ronces ne sont pas faciles à franchir quand on a des p'tites gambettes...

Un p'tit air de Printemps.
Un p'tit air de Printemps.
Un p'tit air de Printemps.
Un p'tit air de Printemps.
Un p'tit air de Printemps.

Il faut s'enfoncer en forêt pour y apercevoir des parterres de jonquilles, les abords ayant déjà bien étaient cueillis.

Vive le printemps !
Vive le printemps !
Vive le printemps !
Vive le printemps !
Vive le printemps !

Vive le printemps !

Partager cet article
Repost0

Ça gazouille au jardin.

Publié le par Bruno

Le printemps arrive ! Quel bonheur chaque matin d'entendre "nos oiseaux" chanter à tue-tête. Ils sont autour de nous dans les arbres, sur la pelouse et égayent notre journée.

Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.

Gai comme un pinson.

Ambiance printanière au jardin...

La réputation du pinson est telle qu'une locution proverbiale existe pour décrire son comportement. Être gai comme un pinson désigne une personne d'humeur à chanter comme le fait l'oiseau aux beaux jours. 

Le pinson mâle.

Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.

Mâle et femelle présentent un plumage différent. Principalement granivore, le pinson utilise son gros bec pour décortiquer les graines trouvées au sol.

La femelle pinson.

Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.

Rouges-gorges et moineaux se disputent quelques graines tombées avec des tourterelles ou encore un couple de pigeons ramiers.

Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.
Ça gazouille au jardin.

Dans le forsythia, une mésange bleue semble avoir élu domicile pour la saison.

Ça gazouille au jardin.

Notre grand sapin abrite une faune importante. Nos trois hiboux semblent avoir choisi de s'y installer depuis plusieurs mois, perchés quasi au sommet à l'abri des regards. De nombreuses pelotes de réjection au pied du grand arbre attestent toujours de leur présence.

Un pic épeiche curieux fait une pause sur un perchoir improvisé.

Ça gazouille au jardin.

Coucher du soleil ce 17 Mars 2022, ciel rouge lié à la présence de particules de sable après la tempête dans le désert saharien, le fameux coup de sirocco.

Un clic pour agrandir !

Un clic pour agrandir !

Publié dans Découverte, Nature, Photos

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>