Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pixelle

Voici venu le temps de la cueillette des mûres sauvages.

Publié le par Bruno

Après les confitures de Mai et Juin, c'est au tour des mûres.

Après les confitures de Mai et Juin, c'est au tour des mûres.

Les mûres sauvages sont en avance cette année et se multiplient le long de nos chemins depuis déjà plusieurs semaines. Ce n'est pas moins d'un grand seau cueilli, en un peu plus de deux heures sous un ardent soleil. Cette année, les mûres sont en abondance et à maturité, elles éclatent sous nos doigts, laissant couler un jus foncé, gorgé de sucre.

Il faut bien reconnaitre que leur cueillette n'est pas chose facile. Entre les épines des ronciers, les orties, on entend souvent au détour d'un buisson des "aie" ça pique. Chaussures de rando et vêtements adaptés sont indispensables ainsi que seau et râteau pour atteindre les mûres les plus hautes.

Il est bon de savoir également que ramasser les fruits les plus bas est vivement déconseillé car ils sont à la portée des animaux des champs qui y ont peut-être marqué leur territoire et qui peuvent être vecteurs de maladies.

Voici venu le temps de la cueillette des mûres sauvages.

Une fois bien rincés et égouttés, les fruits passent ensuite à la centrifugeuse pour en extraire tout le jus. Terminée la corvée du presse purée et des centaines de tour de manivelle pour récupérer le précieux nectar. ... 

Bientôt deux bassines de jus à cuire.

Voici venu le temps de la cueillette des mûres sauvages.
Voici venu le temps de la cueillette des mûres sauvages.

Le meilleur moment: la mise en pot.

Voici venu le temps de la cueillette des mûres sauvages.

Et pendant ce temps...

Pixelle court dans les pâtures.

Heureux chien !

Heureux chien !

Partager cet article
Repost0

Triste constat, merci pour cet article !

Publié le par Bruno

Je viens de lire un article sur le site cynoconsult.fr, avec lequel je suis en parfaite adéquation avec son auteure, Audrey Ventura éducatrice comportementaliste de Valenciennes.

Oui c'est vrai que ça devient difficile de circuler avec son chien sans le regard accusateur des gens. On paye le fait qu'une minorité ne ramasse pas les crottes, n’éduque pas leur chien... pourtant l'humain qui pourrit son environnement par ses déchets non dégradables (mégots, masques, canettes, etc...) n'est pas autant stigmatisé... c'est triste pour nos loulous qui ont autant le droit de vivre leur vie que l'humain.

Pixelle et notre petite Giulia.
Pixelle et notre petite Giulia.

Pixelle et notre petite Giulia.

"Interdit aux chiens… Interdit aux chiens même tenus en laisse… Sur les plages, tôt le matin, dans certains parcs, en forêt, autour de certains lacs et moins souvent, dans certains restaurants et hôtels…
D’année en année, nous, qui voyageons avec notre chienne et parcourons les routes de France avec elle, faisons ce constat : elle n’est pas toujours la bienvenue. Nous avons (en plus) le mauvais goût de nous déplacer avec un berger allemand et tous ceux qui accompagnent ce type de chien savent de quoi je parle : le délit de faciès est parfois difficile à supporter. Il relève certains jours de l’héroïsme de prendre les choses avec philosophie. Quand ce n’est pas le lieu lui-même qui nous interdit de franchir la porte et nous oblige à patienter dehors, c’est le regard accusateur des gens qui nous fait clairement comprendre que nous n’avons rien à faire là avec « un chien comme ça ».
Mais je ne suis pas là pour parler de ma chienne, plutôt pour partager mes réflexions sur notre société qui ferme les yeux sur la sur-production, l’abandon, la maltraitance, qui ne réglemente la détention que pour certaines races honteusement stigmatisées mais qui paradoxalement, empêche tous ces chiens nés sur son territoire d’exister en son sein. En somme, « vous pouvez les produire, les vendre, les re-vendre, faire du trafic avec eux, les exploiter, les battre, les envoyer sur la Lune si ça vous chante ou créer du capital avec leur vie mais par contre, on ne veut pas les voir ». Et le constat empire : d’année en année le chien est de moins en moins accepté en France, pourtant l’un des pays qui le produit le plus.
« Quant à nous, les humains qui n’aimons pas les chiens et qui fusillons du regard les personnes qui nous imposent le-leur dans les lieux publics » - ou pire - « nous, les humains qui n’aimons que certaines races de chiens, adoubées et perçues comme politiquement correctes, sachez que cela nous rendra bien service quand cet animal risquera sa vie dans la police, l’armée ou les pompiers pour sauver la nôtre. Sachez que nous le trouverons aussi très utile pour détecter le covid ou nos tumeurs cancéreuses, pour nous protéger des bombes, pour nous retrouver dans une avalanche ou sous des décombres mais vraiment, par contre, ne polluez pas nos vacances en nous les mettant sous les yeux ».
Parce que oui, je précise quand même que dans ces contextes de catastrophe et de maladie où les « gens-qui-n’aiment-pas-les-chiens » seront très soulagés d’en voir un, ce sont précisément les bergers allemands, malinois, hollandais et autres « fauteurs de troubles » qui feront le job. Ceux-là même que vous ne voulez pas voir coexister dans vos parcs parce que vous estimez que « ces chiens-là n’ont rien à faire ici ».
On pourra nous accuser d’user d’un levier facile pour nous élever contre cette contradiction. Mais si c’est jugé « facile » c’est peut-être parce que c’est « un peu vrai ». Le chien des films « oui », le chien-héros « oui », mais le chien « en vrai », beaucoup moins.
À l’inverse, nous, les humains qui voyageons avec nos chiens, nous remercions sincèrement les restaurateurs et les bars, en terrasse comme en salle, qui nous accueillent parfois avec une gamelle d’eau, les logements privés qui précisent parfois dans leur annonce que nos chiens sont les bienvenus, les employés aimables croisés sur la route des vacances qui, malgré les interdictions souvent incompréhensibles font preuve de bon sens et d’indulgence, ne conseillent jamais de laisser le chien dans la voiture ou de le faire attendre seul dehors, mais aussi les gardes, sauveteurs ou animateurs qui, avec clémence, nous ont indiqué les endroits où, tout en étant interdits, nos chiens ne seront pas surveillés et donc « pas vu-pas pris », etc. bref, tous ces humains qui nous rendent les vacances un peu moins compliquées avec notre chien et surtout qui nous indiquent que oui, l’humain est encore capable de faire la part des choses et de communiquer plutôt que de tout interdire.
Enfin, il est évident que cet article légèrement « coup de gueule » ne parle pas des lieux où le chien est interdit pour des questions de préservation des espèces. Nous ne sommes pas idiots. La plupart des gens qui aiment les chiens aiment en général tous les animaux et la nature elle-même. Mais aussi, nous n’oublions pas que nous, humains respectueux accompagnés d’un chien, payons au prix fort et un peu trop souvent le tribu pour les autres, la minorité envahissante et plus visible que nous, celle qui ne respecte rien et ne sait pas lire un panneau « Merci de ramasser ».
 
Auteure Audrey Ventura, éducatrice comportementaliste de Valenciennes
Plage en Andalousie, heureuse Isis en liberté.

Plage en Andalousie, heureuse Isis en liberté.

S’approvisionner au supermarché sans laisser son chien à la maison ou attaché à l’entrée du magasin, c’est possible en Italie !

La chaîne de supermarché Conad autorise les toutous dans ses 334 magasins depuis janvier 2016. Elle a même investi dans des chariots spécialement aménagés pour leur confort. Petits et moyens gabarits peuvent être installés à l’avant du chariot et sont ainsi isolés des achats tout en étant protégés des grilles coupantes. Quant aux grands chiens, ils sont admis… en laisse !

Mi-avril 2016, c’est un magasin de Luino, dans le nord du pays qui a emboîté le pas de la chaîne Conad, grâce à son gérant. Attristé de voir les chiens attachés à l’entrée du bâtiment attendant leurs maîtres, Gianfranco Galantini  lui-même maître de plusieurs chiens a décidé de les laisser entrer et a commandé quelques-uns de ces fameux chariots. « Les animaux se comportent très bien et sont très dociles », explique-t-il au journal local Varese News (07/04/2016).

Adorable Isis au supermarché en Belgique.

Un habitant frontalier avec l'Italie témoigne:

"Si nous pouvions agir et faire évoluer cet Article 125-1 du Code de Santé Publique, cela pourrait diminuer le nombre d'abandons, de chiens morts dans les voitures, etc.

J'ai la chance d'habiter près de la frontière italienne, et nous apprécions de faire nos courses dans les supermarchés Leclerc, Conad, Coop, et même Carrefour, en compagnie de notre chien. Il s'agit d'un Yorshire de taille moyenne, et transporté dans un caddie, il sait se faire discret.

Cette autorisation est complètement entrée dans les mœurs, et a contribué à limiter les abandons de chiens. A partir du moment où cette mesure a été plutôt bien accueillie, pourquoi ne pas tenter de faire évoluer les lois au niveau Européen ?

Bravo l'Italie !

Partager cet article
Repost0

Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or. (Chapitre 4)

Publié le par Bruno

Un clic sur la photo pour l'agrandir ! le panorama est grandiose : à l’horizon plus de 300 sommets de la chaîne des Alpes se profilent dont celui du Mont-Blanc.

Un clic sur la photo pour l'agrandir ! le panorama est grandiose : à l’horizon plus de 300 sommets de la chaîne des Alpes se profilent dont celui du Mont-Blanc.

A proximité de la station de Métabief, le Mont d'Or est la destination pour les randonneurs en tous genres. Sportifs, amateurs ou dilettantes, la montagne s'offre à vous.

Culminant à près de 1500 mètres, il vous livre un spectacle inoubliable avec une vue imprenable sur le Mont Blanc. Le Mont d'Or se caractérise par des pentes douces recouvertes d'alpages côté français et de hautes falaises côté suisse.

Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)

Une vue panoramique au sommet qui se mérite...

30°C au départ de la randonnée avec heureusement une brise bien agréable tout au long du sentier.

Un décor de moyenne montagne totalement dépaysant ! Forêts d'épicéas, immenses pâturages couverts de gentianes, son de clarines autour du cou des vaches montbéliardes (c'est grâce à elles qu'on mange de bons fromages ! (comté, morbier et mont d'or)

Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)

Peur du vide: acrophobe s'abstenir !

Marcher à proximité des côtes escarpées, des falaises peut se révéler plus angoissant que relaxant lorsque l'on souffre de la peur du vide.

Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)
Montagne du Jura, le sommet du Mont d'Or.  (Chapitre 4)

Il a fallu imaginer une fraction de seconde que nos chiens Kali et Pixelle puissent se détacher ou se sauver pour que Marie et Florence battent en retraite, se réfugier sous un arbre à l'ombre, loin du précipice de plusieurs centaines de mètres. Un à pic vertigineux à mes pieds pour réaliser quelques photos d'un site grandiose.

Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.
Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.

Gentiane en fleurs. La plante est connue depuis des temps très anciens pour ses propriétés apéritives.

Encore un beau site, une belle randonnée.

Partager cet article
Repost0

Métabief (Chapitre 3)

Publié le par Bruno

A 7 km de la frontière Suisse et à 2 km de la RN 57 Pontarlier-Lausanne, le village de Métabief est situé au pied du Morond, réputé pour son panorama exceptionnel. Le territoire de la commune s'étage de 930 m, altitude du ruisseau du Bief rouge, jusqu'à 1 420 m au sommet du Morond.

Village de Métabief. Un clic sur la photo pour agrandir !

Village de Métabief. Un clic sur la photo pour agrandir !

Métabief (Chapitre 3)

Métabief, de l'ancien français "mete" ou "methe" signifiant borne et bief (ruisseau) tirerait son nom de la position stratégique de son ruisseau Le Bief Rouge qui servit de délimitation au XIIIe siècle entre le baroichage de Pontarlier et la seigneurie de Jougne dont il dépendait. Après les activités agricoles indispensables pour nourrir ses habitants, Métabief exploita des mines de fer à partir du XVe siècle et plusieurs formes d'artisanat se développèrent pour fabriquer les outils aratoires nécessaires au travail de la terre et à l'exploitation de la forêt. Le déclin de l'industrie du fer, à Métabief comme en Franche-Comté, s'amorça au milieu du XIXe siècle du fait de l'importation de fonte depuis la Belgique et l'Ecosse et la nécessité du remplacement des charbons de bois par de la houille. La population se consacra alors essentiellement à l'agriculture (céréales et lait) puis essentiellement à la production laitière, avant d'amorcer un nouveau virage économique en 1953 qui, 25 ans plus tard, fit de la commune une station nationale de sports d'hiver.

Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)

Un sifflement long et modulé à la fin, dans un ciel bleu azur, le milan royal n'est pas loin, à portée d'objectif. Il faut se tenir prêt. Il profite des courants ascendants pour disparaitre rapidement du champ de vision.

Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)

Pour l’heure ses préoccupations sont multiples mais c’est bien la recherche de nourriture qui occupe la majorité de son temps. Son régime alimentaire en fait un précieux allié de l’agriculture, surmulots, campagnols, musaraignes et autres petits rongeurs sont au menu mais il appréciera tout autant les sauterelles et autres insectes. Grégaires, on peut les voir chasser en bande derrière les tracteurs agricoles lors des fenaisons, il traque inlassablement la petite faune terrestre, dérangé par la lame de la faux, qu’il saisit au vol de ses serres et la porte au bec. Volontiers nécrophage, il s’intéressera aux charognes trouvées au hasard de ses maraudes.

Un bel oiseau !

Un bel oiseau !

Et des hectares de prairies pour galoper ou des forêts pour se mettre au frais !

Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)
Métabief (Chapitre 3)

Le soir venu, des couchers de soleil magnifiques avec dans le lointain le tintement des cloches des Montbéliardes  qui paissent paisiblement...

" Il est paraît-il des terres brûlées donnant plus de blé qu'un meilleur avril, et quand vient le soir pour qu'un ciel flamboie le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas " J. Brel
" Il est paraît-il des terres brûlées donnant plus de blé qu'un meilleur avril, et quand vient le soir pour qu'un ciel flamboie le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas " J. Brel

" Il est paraît-il des terres brûlées donnant plus de blé qu'un meilleur avril, et quand vient le soir pour qu'un ciel flamboie le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas " J. Brel

Partager cet article
Repost0

Escapade chez les Helvètes.

Publié le par Bruno

Escapade chez les Helvètes.

En vacances en Suisse et un petit bout dans le Haut Doubs à Métabief, nous avons eu l'occasion de réaliser une belle randonnée à la dent de Vaulion qui se situe dans la vallée de Joux au cœur du Jura dans le canton de Vaud.

Montagne emblématique de la Vallée de Joux et de Vallorbe, la Dent de Vaulion est un but d’excursion particulièrement couru en raison du magnifique panorama visible depuis son sommet.

Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.

Relief majestueux dominant le village du Pont, la Dent de Vaulion culmine à 1482m d’altitude. Sa forme singulière et son emplacement au bout du lac de Joux lui valent une place de choix sur de nombreuses photos de la région.

Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.

Durant la belle saison, la Dent de Vaulion constitue un but d’excursion pour de nombreux randonneurs en raison du magnifique panorama à 360° qui s’offre à eux une fois arrivés au sommet. Lorsque le ciel est dégagé, il est possible d’admirer jusqu’à huit lacs distincts : les lacs de Neuchâtel, Bienne et Morat, le lac Léman, les lacs Brenet et Ter, le lac de Joux et celui des Rousses en France voisine. La chaîne des Alpes et notamment le massif du Mont-Blanc complètent ce paysage idyllique.

Ça grimpe sec !
Ça grimpe sec !

Ça grimpe sec !

Enfin le sommet.

 

Une petite brise nous aide à supporter les 27°C du départ de la rando.

Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.

La récompense au sommet: une vue à 360°.

Pauvre Pixelle qui devra rester en laisse pour ne pas risquer de déranger les troupeaux de vaches en liberté au sommet du mont.

Un panneau à l'adresse des randonneurs et des VTT-istes nous indique la présence du loup sur cet alpage qui a pour conséquence de provoquer un comportement inhabituel et défensif du bétail. Il est donc vivement conseillé de prendre ses distances avec le troupeau...

Le lac de Joux.

Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.

Le lac de Joux et lac Brenet.

Escapade chez les Helvètes.

Lac Léman et les Alpes en arrière plan de la photo.

Dans l'axe de la photo, le Mont Blanc est indiqué sur la table d'orientation. L'obectif est un peu court !

Dans l'axe de la photo, le Mont Blanc est indiqué sur la table d'orientation. L'obectif est un peu court !

Bientôt le retour... Une belle rando.

Escapade chez les Helvètes.
Escapade chez les Helvètes.
Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>