Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nature

Jonquilles du jardin, déjà en fleur.

Publié le par Bruno

Symbole du printemps, la jonquille fleurit à partir de mars dans notre région et ce,  jusqu'au mois de mai selon les variétés. Cette année, c'est au cœur de l'hiver qu'elles fleurissent dans le jardin...

Jonquilles du jardin, déjà en fleur.
Jonquilles du jardin, déjà en fleur.

Nos jonquilles sont en fleur depuis quelques jours déjà.  L'augmentation du réchauffement climatique moyen a pour effet l'avancement de la végétation et des floraisons. Ce phénomène peut faire le bonheur du jardinier comme son malheur car ces croissances avancées exposent les parties végétales aux gelées tardives pouvant anéantir une récolte prometteuse ou encore affecter l’esthétisme des végétaux ornementaux. En ce qui nous concerne, un coup de froid est annoncé pour la semaine prochaine...

Jonquilles du jardin, déjà en fleur.

Publié dans Flore et faune, Nature, Photos

Partager cet article
Repost0

Un vrai froid de canard ce matin.

Publié le par Bruno

Ça caille ce matin ! -9°C au lever du jour, relevé sur le thermomètre du jardin...

Un vrai froid de canard ce matin.

Il y a de nombreuses expressions pour dire qu’il fait froid : un froid de loup, un froid de tous les diables, un froid de gueux, faire frisquet, etc. Concernant le froid de canard, la logique voudrait que l’expression coïncide avec la période de la chasse aux canards, mais comme elle commence en août, ça ne fonctionne pas, comme l'expliquait Stéphane Berne sur une célèbre station radio.

Un vrai froid de canard ce matin.
Un vrai froid de canard ce matin.

Un "froid de cochon" en Allemagne et un "froid d'ours" aux Pays-Bas

L'explication est un peu plus complexe. La période où l’on parle d’un froid de canard est celle où il commence à geler. Les canards, qui vivent sur les étangs, doivent alors se déplacer pour rejoindre les eaux vives, comme les ruisseaux ou les rivières qui ne sont pas sujets au gel. Dès lors, les canards doivent voyager, deviennent plus visibles et plus faciles à tirer pour les chasseurs. C’est donc la période où on dit qu’il fait un froid de canard, car on les voit.

Il n’y a pas que les palmipèdes qui associent leur nom au froid. En Allemagne, on dit un 'froid de cochon', quand les Néerlandais parlent d’un 'froid d’ours' et les Suédois d’un 'froid de porc'. Les Américains préfèrent eux l’expression imagée 'cold as a witch’s tit', soit 'froid comme le téton d’une sorcière'."

Un vrai froid de canard ce matin.
Un vrai froid de canard ce matin.

En fait, ici ça caille des meules (les miches) !

Origine: Expression Française de la première moitié du XXème siècle où le verbe cailler nous viendrait du latin "coagulare" signifiant "former des caillots". Dans le cas de notre expression, cette coagulation du sang dans les veines serait due au froid. Quant à la miche, il semblerait qu'elle vienne directement du dictionnaire argot et prendrait deux sens à savoir "les fesses" et "la lune" sachant bien que sur le dernier terme signifie aussi derrière ou postérieur. Le terme meule lui aussi prend le même sens. (source: expressions-francaises.fr)

Un temps à rester au coin du feu.

Un vrai froid de canard ce matin.

Publié dans Nature, Photos, Pixelle

Partager cet article
Repost0

Vous avez dit BRF ?

Publié le par Bruno

En route pour la saison des tailles diverses.
En route pour la saison des tailles diverses.

En route pour la saison des tailles diverses.

Tontes de pelouse, feuilles mortes, parties non consommées des plantes potagères, déchets de tailles d'arbres et d'arbustes, fleurs fanées... voilà ce qu'on appelle des déchets verts. S'ils sont produits en masse dans le jardin, ils ont l'avantage d'être tous valorisables. D'ailleurs, nos grands-parents ne parlaient pas de déchets : ils savaient réutiliser toute cette matière organique disponible et n'allaient pas s'approvisionner en engrais, terreau, paillis, tuteurs ou bois d'allumage à la jardinerie du coin, dont les rayons spécialisés se sont multipliés au fil des ans.

 

Vous avez dit BRF ?

Le jardin se prépare aussi en hiver.

Mieux que le compost, le bois raméal fragmenté. Les bois raméaux fragmentés, ou BRF, sont pour certains une révolution agronomique. Il s'agit d'apporter directement au sol de jeunes rameaux de feuillus broyés, issus de la taille de haies ou d’élagage. Une technique écologique et économique qui nous vient du Canada, dans les années 70. Le BRF, c’est la richesse de l’humus, cette terre très riche des forêts, dans son jardin, pour ses cultures, son potager. Il est à l'origine d'une importante production d’humus, amélioration très nette de la structure des sols, rendements accrus avec des effets prolongés sur trois ans, importante réduction des besoins en eau, moins de désherbage, de maladies et de ravageurs...

Un broyeur acceptant des branches de 10 cm de diamètre engloutit sans peine les rameaux de feuillus.
Un broyeur acceptant des branches de 10 cm de diamètre engloutit sans peine les rameaux de feuillus.

Un broyeur acceptant des branches de 10 cm de diamètre engloutit sans peine les rameaux de feuillus.

En fait, tout se passe comme si on reproduisait, en les accélérant, les processus en œuvre dans la formation de l’humus forestier. Les bois raméaux, extrémités des branches des arbres de diamètre inférieur à 8 cm, concentrent 80 % de tous les nutriments des arbres. La plupart de ces nutriments sont assez facilement dégradables. L’un d’eux, la lignine, matériau carboné qui assure la rigidité et la durabilité du bois, l’est beaucoup moins. Mais dans les petits rameaux, elle n’a pas encore acquis la stabilité qu’elle acquiert dans les plus grosses branches. Au contact du sol, après broyage des rameaux, cette lignine est rapidement attaquée par une famille de champignons, les basidiomycètes du sol, également appelés "pourriture blanche". Cette déconstruction de la lignine stimule considérablement la vie du sol en provoquant toute une série de transformations et elle produit de grandes quantités d’humus. L’utilisation directe des BRF permet de faire l’économie du processus du compostage, avec une efficacité supérieure puisqu’il n’y a ni montée en température, ni perte d’éléments.

Ici, une couche de 10 cm environ d'épaisseur pour garantir un accès "pieds propres"  au composteur durant l'hiver.
Ici, une couche de 10 cm environ d'épaisseur pour garantir un accès "pieds propres"  au composteur durant l'hiver.

Ici, une couche de 10 cm environ d'épaisseur pour garantir un accès "pieds propres" au composteur durant l'hiver.

Photos ci-dessous, du BRF réalisé en décembre, prêt à être utilisé dans le jardin en mars l'année suivante !

Vous avez dit BRF ?
Partager cet article
Repost0

Galets et falaises de craie.

Publié le par Bruno

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

Le temps d'un week-end ensoleillé de novembre, encore doux pour la saison malgré le vent, l'envie de voir la mer et laisser courir notre Pixelle au bord de l'eau, nous sommes partis pour un petit périple le long des côtes de Seine Maritime entre Le Tréport et Dieppe, à seulement quelques centaines de kilomètres de la maison.

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

Les monumentales falaises de craie blanche qui se dressent, majestueuses, entre les estuaires de la Seine et de la Somme, offrent un attrait considérable en toutes saisons.

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

La Côte d’Albâtre s’étend sur 130 km de la baie de Seine à la baie de Somme. Ce littoral haut normand est caractérisé par ses falaises de craie et ses plages de galets.

Les falaises, composées de couches de craie et de lits de silex (les lignes noires que l’on remarque sur la falaise), soumises à l’action de l’érosion, finissent par s’ébouler. Les éboulements que l’on retrouve en pied de falaise sont composés de blocs de craie et de blocs de silex. La craie est rapidement érodée. Par contre, les morceaux de silex, très résistants, vont s’éroder plus lentement pour devenir des galets.

Les silex sont dégagés par l’érosion, fragmentés par le gel, roulés par les courants ou la houle et se retrouvent sous forme de galets arrondis sur la plage.
Les silex sont dégagés par l’érosion, fragmentés par le gel, roulés par les courants ou la houle et se retrouvent sous forme de galets arrondis sur la plage.
Les silex sont dégagés par l’érosion, fragmentés par le gel, roulés par les courants ou la houle et se retrouvent sous forme de galets arrondis sur la plage.

Les silex sont dégagés par l’érosion, fragmentés par le gel, roulés par les courants ou la houle et se retrouvent sous forme de galets arrondis sur la plage.

Attaquées à leur base par les vagues et les galets, fragilisées en hauteur par les infiltrations des pluies, du ruissellement, des changements de température ou encore des vents forts, ces falaises s'écroulent régulièrement, faisant inexorablement reculer la limite entre la terre et la mer…

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

Envie de courir ! pas évident pour les pattes sur les galets ...

Magnifique Pixelle !
Magnifique Pixelle !
Magnifique Pixelle !
Magnifique Pixelle !
Magnifique Pixelle !

Magnifique Pixelle !

Un homme et son chien: face à la mer...

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

Le soir tombe vite comme le thermomètre, dès que le soleil se couche.

Galets et falaises de craie.
Galets et falaises de craie.

Publié dans Nature, Photos, Pixelle

Partager cet article
Repost0

Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

Publié le par Bruno

Les coccinelles asiatiques pullulent chez nous. Sentant la fin de la belle saison, elles se regroupent en nombre important avant de disparaitre pour l’hiver. Si elles font de l’ombre à leurs cousines européennes, ces coléoptères ne présentent pas de danger pour l’homme.

 

Les murs ton clair de la façade, attirent plus facilement les petits coléoptères. Ils sont ici agglutinés à la chaleur du soleil derrière un volet.

Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

Il est coutume de dire qu'une hirondelle annonce le printemps, un regroupement de coccinelles confirme l’arrivée de l’automne. Ces derniers temps, ces petits coléoptères ont été observés à de nombreuses reprises sur les murs de maisons exposés au soleil, dans les montants de fenêtres ou encore caissons de volet... Sentant la belle saison s’achever, ces insectes se regroupent dans des endroits tempérés avant de disparaitre avec l’hiver qui arrive.

Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

De véritables guerrières pour lutter contre les pucerons.

Les coccinelles sont les meilleures amies du jardinier.

Adulte, elle peut ingurgiter de 90 à 270 pucerons par jour, contre une cinquantaine pour ses cousines indigènes. Elle est encore plus vorace quand elle n’en est encore qu’au stade de larve. Sa fécondité élevée (jusqu’à 2.500 larves en une vie qui dure deux à trois ans) conjugué au fait qu’elle soit facile à nourrir en milieu artificiel ne font qu’ajouter à ses charmes : la petite bête, en plus d’être redoutablement efficace, a un coût de production bien moindre que sa cousine à deux points, l' adalia bipunctata également utilisée comme insecticide naturel.

Leurs larves sont vendues dans les jardineries pour lutter contre les pucerons qui envahissent plantes et fruitiers.

5000 variétés de coccinelles dans le monde et environ 900 sur le territoire français. (Source France Info: Anne-Corinne Moraine et Caroline Moreau)

5000 variétés de coccinelles dans le monde et environ 900 sur le territoire français. (Source France Info: Anne-Corinne Moraine et Caroline Moreau)

Enfin, que vous rencontriez une coccinelle en réalité ou en rêve, elle est généralement considérée comme un symbole de chance et de bonheur...

Ça va... nous sommes parés !

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>