Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

decouverte

Une invention géniale pour cueillir des fruits rouges cet été.

Publié le par Bruno

La semaine dernière, j'ai reçu un message d'un "éco-outilleur" de la région de Toulouse qui, à la lecture d'un article du 4 septembre 2013 sur le blog, concernant la cueillette des mûres sauvages, (activité que nous pratiquons, Marie et moi tous les étés), me proposait de visiter son site internet afin de découvrir un outil de sa création, facilitant la cueillette des mûres...

Nous qui cueillons de pleins seaux de ce fruit sauvage délicieux pas vraiment facile à récolter, le message de Dominique Bouvresse devait retenir toute mon attention...

Quelques clics plus tard sur le web, voici quelques photos de l'outil en question.

Une invention géniale pour cueillir des fruits rouges cet été.
Appareil pour cueillette des gros fruits (mûres, framboises...)

Appareil pour cueillette des gros fruits (mûres, framboises...)

Appareil pour cueillette de petits fruits (cassis, groseilles...)

Appareil pour cueillette de petits fruits (cassis, groseilles...)

Le fruit cueilli, glisse à l'intérieur du manche creux de cet ingénieux appareil, (100% Made in France) ne reste plus qu'à vider ce tube une fois rempli, dans votre seau.

Ensuite, il n'y a plus qu' à faire vos confitures...

Une invention géniale pour cueillir des fruits rouges cet été.
Une invention géniale pour cueillir des fruits rouges cet été.
Une invention géniale pour cueillir des fruits rouges cet été.

Amateurs de cueillette de fruits rouges voici l'adresse de ce génial inventeur:

Partager cet article
Repost0

Un gîte à Remaucourt, bienvenue à "la maison du Tilloy"

Publié le par Bruno

Photo: lamaisondutilloy.com

Photo: lamaisondutilloy.com

Chers fidèles lecteurs, vous qui  trouvez au fil de vos visites que notre charmant petit village offre un cadre de vie assez exceptionnel où il fait bon vivre:

un gîte "La maison du Tilloy" vient d'ouvrir et se propose de vous accueillir, le temps d'un week-end ou encore à la semaine pour profiter du grand air de la campagne dans un cadre verdoyant loin du tumulte des grandes villes.

Une bonne adresse à partager.

(lien ci-dessous)

Publié dans Découverte, Le village, Nature

Partager cet article
Repost0

Portes ouvertes à l'ifsi et l'ifas .

Publié le par Bruno

Portes ouvertes à l'ifsi et l'ifas .

Tous à vos agendas! C'est le samedi 18 janvier qu'aura lieu la "Journée portes ouvertes" de l'IFSI/IFAS de St-Quentin! Au programme: Ateliers, rencontres avec les étudiants et les formateurs, visites des lieux et expositions... Ne manquez pas cette occasion unique de découvrir l'institut et les formations qui y sont proposées. N'hésitez pas à partager la nouvelle!

Portes ouvertes à l'ifsi et l'ifas .
Portes ouvertes à l'ifsi et l'ifas .
Partager cet article
Repost0

Bienheureuse Pixelle. (3)

Publié le par Bruno

Un cadre magnifique pourvu que la météo soit au rendez-vous...

Panorama au col de la Schlucht. Un clic sur la photo pour l'agrandir.

Panorama au col de la Schlucht. Un clic sur la photo pour l'agrandir.

Randonner avec son chien: quel bonheur même si quelques précautions sont de mise. Certains trajets sont à éviter, notamment les sentiers de montagne trop escarpés pour des raisons de sécurité évidentes ou encore le passage de certains ponts de bois quand le tablier de rondins humides sont trop espacés pour les pattes de nos compagnons... (risque de glisser et de se briser une patte)

Éviter aussi les zones avec des chiens de protection des troupeaux, qui ne sont pas toujours très amicaux avec leurs congénères. Isis avait eu une belle peur lors d'une rencontre fortuite avec un patou, nous aussi d'ailleurs.

Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)

Penser aussi à inspecter son chien au retour de la randonnée, bien vérifier les coussinets des pattes mis à rude d'épreuve avec les kilomètres parcourus sur un sol accidenté, granitique, les ronces etc... coussinets qui peuvent souvent être le siège de lésions traumatiques pour nos compagnons à quatre pattes.

Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)

Pour les maitres, de bonnes chaussures montantes de randonnée, indispensables. Les Vosges: ça grimpe ! 

Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)

Trop amusant de courir en liberté avec cette branche de sapin.

Heureuse Pixelle.
Heureuse Pixelle.
Heureuse Pixelle.

Heureuse Pixelle.

Elles sont belles les Vosgiennes au regard si doux !

Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)
Bienheureuse Pixelle. (3)

De l'abandon au renouveau.

À les voir si sympathiques et guillerettes devant l'objectif, on n’imagine pas qu'elles reviennent de loin : au cours du XXe siècle, la race vosgienne, dont l’implantation dans le massif des Vosges est très ancienne, a quasiment disparu sous l’effet des guerres, de la recherche de productivité et de la simplification du schéma d’élevage français. En 1900, on estimait sa population à 125 000 têtes. Dans les années 1960 et 1970, elle était descendue au-dessous de 3000 !

En 1977, plusieurs éleveurs passionnés, soucieux de sauver cette race montagnarde à la santé de fer, mirent en place un plan de relance. Pari réussi : on compte aujourd’hui 10 000 animaux de race vosgienne, tous âges et sexes confondus. Cela reste un petit effectif, mais la race séduit de plus en plus d’éleveurs grâce à sa rusticité.

J'aime la Vosgienne.
J'aime la Vosgienne.
J'aime la Vosgienne.

J'aime la Vosgienne.

Petite mais costaude !

La vache vosgienne est trapue mais dotée de membres fins et solides. Avec des yeux vifs cerclés de noirs, son caractère affable et sa sociabilité à toute épreuve, elle est très attachante.  Sa robe originale est noire et blanche, mouchetée, avec deux bandes blanches sur le dos et le ventre.

Rustique, d’une robustesse exceptionnelle, c’est une excellente marcheuse, y compris sur les reliefs difficiles. Peu sensible aux variations de température et au stress, elle est parfaitement adaptée à la montagne. Enfin, sa longévité, sa fécondité et sa capacité de vêlage sont remarquables.

Un lait de grande qualité.

La production annuelle de la vosgienne, d’environ 4000 litres de lait, ne peut pas rivaliser avec celle des races à gros effectif sélectionnées pour leurs performances laitières. Mais son lait, comme celui de toutes les montagnardes françaises, est réputé pour sa qualité. Il est particulièrement adapté à la fabrication de l’un des fleurons du terroir vosgien : le munster fermier. (Sources Milk planet)

Partager cet article
Repost0

Bienheureuse Pixelle. (2)

Publié le par Bruno

Direction la cascade de la Pissoire !

Nous sommes partis du village du Haut-du-Tôt, village le plus haut des Vosges perché à 827 mètres d'altitude. Un circuit de 8 kilomètres sur de larges chemins forestiers qui nous amènent à la cascade de la Pissoire, puis à la table d'orientation en passant par la Croix des Hêtres. Le circuit moins escarpé que le précédent, nous permet de laisser courir Pixelle en toute sécurité... Direction les chutes du Zambèze !

Etoiles de Marie ou Campanules sauvages des prairies.
Etoiles de Marie ou Campanules sauvages des prairies.
Etoiles de Marie ou Campanules sauvages des prairies.

Etoiles de Marie ou Campanules sauvages des prairies.

Nichée au cœur de la forêt, cette cascade est modeste mais ravissante avec ses petits ponts de bois ! Une particularité est à signaler : c'est le ruisseau du Blancfaing qui alimente la cascade mais après celle-ci, il prend le nom de ruisseau de la Pissoire.

Des sentiers toujours bien balisés. 

Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)

De beaux paysages tout au long de la randonnée.

Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)

Magnifique Pixelle, elle profite un maximum de cette liberté. Elle aussi, court toujours, infatigable comme Ambre ou Isis. Un chien éduqué sera toujours plus heureux, plus libre. Il reste néanmoins encore beaucoup de travail d'éducation.

Quand la belle a lancé sa fougue dans des courses effrénées, arrive le moment de l'éducation avec des séances d'une dizaine de minutes à base d'exercices ( les "assis couchés", le rappel au pied, avec leurs lots de récompenses, (caresses et friandises)..."    

Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)

La cascade bientôt en vue.

Bienheureuse Pixelle. (2)

La récompense est au bout du chemin.

La cascade coule mais son débit est moindre après les grandes périodes de sécheresse des mois précédents. De nombreux sapins épicéas meurent dans les massifs Vosgiens à cause du manque d'eau de ces dernières années.

Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)

Et c'est reparti...

Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)
Bienheureuse Pixelle. (2)

Le soir, je suis K.O !

Quelle vie de chien !
Quelle vie de chien !
Quelle vie de chien !

Quelle vie de chien !

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>