Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

histoire du village

Souvenirs souvenirs ...

Publié le par Bruno

Qui se reconnaîtra ? Merci à Léopoldine pour ces deux photos d'école de Remaucourt, années 1973 et 1978.

Comme elle l'indique dans son commentaire:

" Le préfabriqué n'existait pas encore, les écoles maternelles et CP étaient au rez-de-chaussée de l'école, les cours élémentaires et moyens étaient au 1er."

" Je me souviens encore de l'escalier glissant pour descendre en récré ! "

Que sont-ils devenus ?

N'hésitez pas à vous faire connaître et à partager vos anciennes photos, si vous le souhaitez ! je me ferai un plaisir de les publier.

Pas encore d'habitation derrière la cour de récré !

Pas encore d'habitation derrière la cour de récré !

" Monsieur et Madame Proix (avec sa fille Anne dans les bras)

  • De gauche à droite au 1er rang : Bruno Proix - Patricia Hamon - Pascale Villain - Laurent Marly - (Catherine ?) - Nathalie et Sylvie Ems - Roselyne Falentin - Francis Alliot - (Hélène ?) - Hamon - Florence Boulanger.
  • 2ème rang : François Mériaux - Frédéric Villain - Laurence Ems - Gilles Alliot - Trinidad Barroso - Sylvie Spillebout - Jean-Marie Lagrange - Antonio Jurado - Frédéric Hamon - Denis Falentin - Christophe Boudu - Sophie Proix.
  • 3ème rang : Léopoldine Dufour - Christelle Boulanger - Fernando ? Barroso - Denis Falentin - .... ? - Nadine Villain - Odile Cocu - Hélène Alliot - Corinne Villain - (Bruno Bocheux ?) - Philippe Alliot.

Cette année là (1973) Elton John chantait "Goodbye Yellow Brick Road"

Lien ci-dessous.

Année 1978.

Souvenirs souvenirs ...
Souvenirs souvenirs ...

En 1978, l'ancien Beatles Paul Mac Cartney et les Wings produisaient un nouvel album :  Mull Of Kintyre

Partager cet article
Repost0

Retour en image sur un 12 Mars...

Publié le par Bruno

C'était en 2013 ! pendant la nuit, le vent avait provoqué de belles congères de neige, paralysant ainsi le village et toute la région.

Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...

Le tracteur de la commune voisine se trouva vite en fâcheuse posture, nécessitant l'intervention de Damien avec un engin plus puissant.

Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Partager cet article
Repost0

Déjà la fin des moissons dans le village.

Publié le par Bruno

Les moissonneuses-batteuses terminent leur bal saisonnier dans notre secteur.

Déjà la fin des moissons dans le village.
Déjà la fin des moissons dans le village.

Un grand nuage de poussière au loin, c'est d'abord à ça que l'on reconnait la machine dans les champs dorés.

Déjà la fin des moissons dans le village.
Déjà la fin des moissons dans le village.
Déjà la fin des moissons dans le village.

Ce travail estival agricole est devenu banal, mais que de progrès en quelques décennies, ou moisson était synonyme de dur labeur. Ci-dessous René Blot en 1958, moisson chez Eugène Boulanger au Tilloy.

Déjà la fin des moissons dans le village.
Déjà la fin des moissons dans le village.

Le tracteur a remplacé les chevaux. Ramassage des gerbes de blé avant le battage.

Déjà la fin des moissons dans le village.

Pour le plaisir des yeux...

La moisson par Pieter Brueghel (1565)

La moisson par Pieter Brueghel (1565)

Partager cet article
Repost0

Le village dans les années 20.

Publié le par Bruno

Merci à Madame Micheline Quennesson, doyenne du village pour ces documents photographiques, cartes postales qui datent d'un siècle...

Instituteur et sa classe devant la mairie et l'école des garçons en 1920. (rentrée scolaire ?)
Instituteur et sa classe devant la mairie et l'école des garçons en 1920. (rentrée scolaire ?)
Instituteur et sa classe devant la mairie et l'école des garçons en 1920. (rentrée scolaire ?)

Instituteur et sa classe devant la mairie et l'école des garçons en 1920. (rentrée scolaire ?)

Façade de l'église Saint Géry en 1917.

Façade de l'église Saint Géry en 1917.

L'église en 1920, les travaux de reconstruction devront débuter en 1922.

L'église en 1920, les travaux de reconstruction devront débuter en 1922.

L'entrée du village et la mairie en 1920.

L'entrée du village et la mairie en 1920.

Hameau de Bellecour 1920.

Hameau de Bellecour 1920.

Article de presse du 13 septembre 1922
Article de presse du 13 septembre 1922

Article de presse du 13 septembre 1922

 

Article du Guetteur du 27 septembre 1922.
Article du Guetteur du 27 septembre 1922.
Article du Guetteur du 27 septembre 1922.

Article du Guetteur du 27 septembre 1922.

Partager cet article
Repost0

Un trésor méconnu sur les murs de notre église.

Publié le par Bruno

Un peu d'histoire !

La première guerre mondiale fut particulièrement éprouvante pour notre commune.

Remaucourt a subi les affres des différentes grandes guerres, notamment celle de 14-18.

Faut il rappeler que le hameau de Bellecour se situait sur la route d'invasion allemande, qui allait de Saint-Quentin au Cateau . Les combats dans le secteur furent importants et destructeurs . La ligne Hindenburg passait à Bellecour . (cf photo)

Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.

Notre église Saint Géry sera en partie démolie par les bombardements . C'est ainsi, qu'après la guerre, sa reconstruction a été entreprise et qu'un artiste local Émile Flament fut sollicité pour réaliser de magnifiques fresques murales, de chaque coté de la nef centrale ainsi que dans le chœur de l'église .

Ces fresques murales sont encore aujourd’hui dans un excellent état, bien conservées, riches de tons chauds et lumineux, pour peu qu'un rayon de soleil illumine la nef au travers des vitraux .

Émile Flament est né le 18 janvier 1896 à Bohain, étudie la peinture aux Beaux Arts à Paris . Élève de Jonas, il rencontre Matisse qui l'impressionne par son style révolutionnaire, tranchant avec les goûts de l'époque . Sur les conseils de ces maitres, il se dirige vers l'art de la fresque .

Après la guerre de 14-18, bon nombre d'églises sont reconstruites, ce qui va lui permettre de perfectionner son travail de fresquiste dans les motifs religieux .

Plus de trente églises, chapelles et séminaires lui doivent leur décoration intérieure, c'est le cas à Fresnoy-le-Grand, Becquigny et Remaucourt .

C'est aussi à Fresnoy, qu' Émile Flament passe les dernières années de sa vie avant de mourir le 12 septembre 1975 , il repose dans le cimetière communal .

Un trésor méconnu sur les murs de notre église.

Plus de trente églises, chapelles et séminaires lui doivent leur décoration intérieure, c'est le cas à Fresnoy-le-Grand, Becquigny et Remaucourt .

C'est aussi à Fresnoy, qu' Émile Flament passe les dernières années de sa vie avant de mourir le 12 septembre 1975 , il repose dans le cimetière communal .

Les fresques de l'église saint Géry

Toutes les fresques murales de l'église ont conservé un très bel aspect malgré les affres du temps. La palette est riche de teintes rouges, ocres jaunes dans diverses tonalités. Il faut dire que la configuration des lieux ont permis à l’artiste peintre de bénéficier de grandes surfaces planes sur lesquelles il a pu exprimer tout son talent.

Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.
Un trésor méconnu sur les murs de notre église.

Publié dans Histoire du village, Photos

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 > >>