Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

flore et faune

Rouge gorge et mésanges ce matin sur la mangeoire

Publié le par Bruno

Mésanges charbonnières dans les bouleaux.
Rouge gorge et mésanges ce matin sur la mangeoire
Rouge gorge et mésanges ce matin sur la mangeoire

Chant de la mésange charbonnière (un clic sur le lecteur ci dessous)

Qu'elle soit bleue, à longue queue ou charbonnière, la mésange, ce petit oiseau sympathique, est partout présente dans nos campagnes. Toutefois, la plus connue, la plus familière est la mésange dite charbonnière.

Confiante et peu craintive, la mésange devint rapidement un symbole de sociabilité, de simplicité, de spontanéité.

Elle aussi, à l'instar du martin-pêcheur, devint une figure exemplaire du bonheur conjugal et de la fidélité, car elle se déplace souvent en couple, et le mâle et la femelle semblent inséparables.

Le rouge gorge.
Rouge gorge et mésanges ce matin sur la mangeoire

Chant du rouge gorge (un clic sur le lecteur ci dessous)

Le Rouge-gorge est sans conteste l'un de nos meilleurs virtuoses. La mélancolie de sa mélodie est d'un charme discret lorsqu'elle retentit tôt le matin ou tard le soir. Car, à la différence de nombreux oiseaux, le chant du Rouge-gorge ne se limite pas à la seule saison des amours : au cœur de l'hiver, il clame encore ses titres de propriété ! Fait peu banal chez les passereaux, certaines femelles de rouges-gorges se mettent à leur tour à chanter là où elles hivernent ! La ritournelle de notre oiseau est d'ailleurs beaucoup plus sophistiquée qu'il n'y paraît, puisqu'un spécialiste français en bioacoustique y a décelé 250 éléments différenciés et un répertoire de 1 300 motifs, rien de moins !

Une légende associe le rouge-gorge à la fête de Noël :

Elle parle d’un petit oiseau cherchant un arbre pour s’abriter du froid de l’hiver. Mais tous les arbres lui refusèrent l’hospitalité, sauf le houx. Mais l’oiseau se blessa avec les feuilles piquantes de l’arbuste, colorant ainsi son poitrail de son sang. C’est ainsi qu’il devint Rouge gorge. C’est pourquoi, dit-on, comme par punition, tous les arbres perdent leurs feuilles en hiver, sauf le houx qui avait accepté de donner un abri au rouge-gorge. En souvenir de cette histoire, le houx porte toujours des baies rouges...

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

Rando photos, sources de la Somme.

Publié le par Bruno

Fonsomme: charmant petit village de mon enfance.
Isis prend la pose !
La source a un niveau très bas actuellement.
La source a un niveau très bas actuellement.
La source a un niveau très bas actuellement.

La source a un niveau très bas actuellement.

La très belle église Saint Pierre.
L'église, vue de la source.
L'église, vue de la source.
L'église, vue de la source.

L'église, vue de la source.

Hérons et aigrette perchés près de ma maison natale.

Rando photos, sources de la Somme.
Bernaches nonnettes au bord de l'étang.

Un petit clic sur le lecteur ci dessous pour entendre des bernaches nonnettes !

Rando photos, sources de la Somme.
Rando photos, sources de la Somme.
"Notre" rigole du Noirieu à Fonsomme.
Rando photos, sources de la Somme.
Rando photos, sources de la Somme.

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

Publié le par Bruno

"Vive les bottes de caoutchouc pour patauger dans la gadoue" aurait dit Pétula Clark, ou encore

"On dirait qu'ça t'gêne de marcher dans la boue!" de Michel Delpech....

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

Isis, pas de problème, elle s'en est donnée à cœur joie dans les petits chemins boueux...

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....
Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

Progression difficile, un pas en avant, deux en arrière mais un bon bol d'air au bout du compte et tout le monde est content. Avec un soleil toujours présent dans un ciel bleu magnifique, difficile de s'imaginer à quelques jours de Noël avec cette température digne d'un printemps.

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....
Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

Ah les ballades en pleine campagne, être en communion avec la nature, croiser le chemin d'animaux sauvages comme ces deux chevreuils entre Essigny et Fonsomme

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

ou plus rare, cette aigrette blanche derrière le château.

Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....
Randonnée dans la gadoue, la gadoue ....

Une "ombre au tableau", sur le chemin du retour en longeant le Noirieu derrière Essigny, quelqu'un a encore confondu rivière et poubelle...

et je ne poste pas les photos de bouteilles flottantes...

et je ne poste pas les photos de bouteilles flottantes...

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

Une météo propice à la randonnée.

Publié le par Bruno

Un clic sur les photos pour les agrandir.

Un clic sur les photos pour les agrandir.

Un ciel bleu intense, un soleil radieux et une température digne d'un mois d'avril, pas d'hésitation, chaussures de marche, sac à dos et ...la laisse d'Isis, déjà toute excitée à l'idée de sortir courir et nous voilà partis pour la rando de "la tortue". (l'itinéraire tracé sur Google Earth ressemblant un peu à ce petit animal !) Bien sur l'appareil photo en bandoulière au cas ou...

Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.

En longeant le canal de Saint-Quentin, du pont du Moulin Brûlé jusque Lesdins, Isis s'en donne à cœur joie en effectuant des allers-retours incessants sur la rive. Cyclistes ou joggeurs croisés ont parfois "des petits moments de solitude" dans le regard... Un dobermann courant ventre à terre ne laisse personne indifférent, aussi maintenant, au coup de sifflet un retour au pied et en position assise, tranquillise immédiatement nos sportifs. Un chien éduqué, obéissant est finalement plus heureux, car plus de liberté lui est accordée.

Une météo propice à la randonnée.

Aussi pour capturer des oiseaux dans l'objectif, c'est plus délicat... Isis les fait fuir.

Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.

Un beau colvert prend la pose.

Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.
Une météo propice à la randonnée.

Un cygne majestueux glisse sur l'eau aux environs du pont de Morcourt. Il semble y avoir élu domicile, nous le rencontrons souvent à cet endroit.

Une météo propice à la randonnée.

Une belle ballade sous le soleil à renouveler sans modération.

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.

Publié le par Bruno

Bouvreuil, rouge gorge au pied des bouleaux
Bouvreuil, rouge gorge au pied des bouleaux

On attendra de préférence le gel, la neige ou les pluies incessantes pour commencer le nourrissage mais il faut ralentir dès que la terre se réchauffe pour ne pas perturber le cycle de vie des oiseaux. A noter cependant, des observations ont démontré que lorsque les éléments ne les en empêchent pas, les oiseaux préfèrent partir à la recherche de nourriture plutôt que de "squatter" les mangeoires !

Que les jardiniers se rassurent, les nourrir n’entraîne pas forcément une sédentarisation des petits locataires du jardin et vos rouge-gorges, mésanges ... ne seront pas tous obèses si vous leur donnez des graines en hiver. Ils ont surtout besoin de manger le matin, pour se revigorer après la nuit qui a brûlé toutes leurs calories pour résister au froid.

A l’automne, les oiseaux trouvent suffisamment de nourriture dans la nature, en hiver, à partir du moment où vous commencez à les nourrir, les oiseaux s’habituent à votre mangeoire.

Néanmoins, si le nourrissage facilite l’existence des oiseaux, ces derniers ne dépendent jamais d’une seule source de nourriture. En période de vague de froid accompagnée de neige ou de givre, le nourrissage artificiel peut devenir primordial car les aliments naturels ne sont plus accessibles.

Le mauvais temps ne dure pourtant jamais longtemps, rendant le nourrissage sur plusieurs mois inutile. Si les mangeoires assurent aux oiseaux un nourrissage élevé, ils pourraient souffrir de pénurie s’ils étaient obligés brutalement de revenir à une alimentation naturelle. Autrement dit, lorsque l’on commence à nourrir les oiseaux en hiver, il est recommandé de le faire raisonnablement, et de s’engager à continuer jusqu’à la fin de la saison.

Trois méthodes pour les nourrir: la première, la plus simple...au sol.

Marie a pris l'habitude de jeter quelques miettes de pain sec ou (de gâteau, ce qui arrive plus rarement...) sur le bord de la terrasse. C'est une belle grive musicienne qui se posait régulièrement à quelques dizaines de centimètres de la fenêtre, un bonheur pour les yeux ! Néanmoins, Il est recommandé de ne pas donner de biscottes, de pain sec qui peuvent gonfler dans l’estomac, et provoquer des troubles digestifs pouvant entrainer la mort de l’oiseau.

L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.

Dans une ou plusieurs mangeoires vous éviterez de mélanger les sortes de nourritures et vous ne laisserez pas les saletés ou la moisissure s’installer les verdiers et les tourterelles sont particulièrement sensibles aux aliments pollués par les déjections par exemple. Dans les arbres, un peu partout au jardin, vous pendrez des boules de graisse, des distributeurs, du lard non salé. Nettoyez régulièrement les mangeoires : les oiseaux sont sensibles à de nombreuses maladies. Attention de ne pas les installer à découvert où ils pourraient être facilement attaqués par leurs prédateurs.

L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.
L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.
L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.

Plus la nourriture que vous proposez sera variée plus vous attirerez d’espèces différentes.

Fabriquer un bloc de saindoux aux graines pour les oiseaux du jardin.

Défiger le saindoux en le chauffant dans une casserole. Ajouter des graines variées. Remuer. Placer une plaquette de bois (bâton d’esquimau, petite branche) dans le moule pour être figées dans la graisse.

Entourer d’un fil de fer à faire dépasser de plusieurs centimètres en hauteur et recourber le bout pour en faire un crochet.

Dans le moule (pot de yaourt) verser doucement le mélange. Laisser figer. Retirer du moule. Et hop, dans les arbres !

A proscrire : le sel.
Attention donc, au beurre salé, aux cacahuètes salées, etc. mais aussi à la noix de coco séchées et aux graines de lin à ne pas donner en trop grande quantité.

Voici les espèces concernées selon les graines proposées :

- graines de tournesol: nombreux oiseaux, sauf les moineaux.

- graines de pastèque: mésanges, sittelles.

- graines de melon: tous les oiseaux, même les moineaux.

- graines de chanvre: tous les oiseaux.

- pensez aussi à la graisse de poule, de canard, d'oie ou de lapin...

L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.
L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.
L'hiver approche, comment nourrir les passereaux du jardin.

Pour compléter votre action, n’oubliez pas l’eau surtout pour les granivores qui ne retirent que peu d’eau de leur nourriture. Installez nichoirs et points d'eau proches les uns des autres.
Chaque espèce à son nichoir de prédilection, variez les formes et les emplacements ! et préparez vous ensuite au grand spectacle de la nature... Tous à vos appareils photo !

N'hésitez pas si vous le souhaitez à m'envoyer vos plus belles photos que je me ferai un plaisir de publier sur le blog.

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 > >>