Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est pour la nuit prochaine !

Publié le par Bruno

C'est pour la nuit prochaine !
Partager cet article
Repost0

La cueillette des pommes du jardin !

Publié le par Bruno

La cueillette des pommes du jardin !

Une belle journée pour cueillir les pommes, avec les petits enfants en vacances de la Toussaint, une aide précieuse ...

Récolte moyenne, mais des pommes naturelles, non traitées, beaucoup sont abimées par de petits coups de bec de moineaux, voire de pies, et le gros coup de vent de mardi dernier. Ces pommes amochées finiront sur les tartes et gâteaux, ou en compote dans un avenir proche.

La pomme, excellent fruit pour la santé.

Un vieux dicton anglais ne dit-il pas? "an apple a day keeps the doctor away" (une pomme par jour chasse le médecin).

Des chercheurs ont commencé à découvrir qu'elle contient de nombreux antioxydants, ouvrant un champ d'action bien plus étendu qu'ils ne l'imaginaient... Aujourd'hui, on recense au moins quatre bonnes raisons de manger des pommes pour préserver sa santé.

Diminuer les risques cardiaques. Les antioxydants contenus dans la pomme, en particulier dans sa pelure, auraient une action directe sur la sphère cardiovasculaire en limitant la tension artérielle et en réduisant la formation des caillots dans le sang, à l'origine des risques d'infarctus et d'AVC. Une récente étude a également mis en évidence une baisse significative du cholestérol pour des femmes ménopausées qui ont croqué une pomme six mois durant : leur taux de "mauvais" cholestérol a baissé de 23 % en moyenne.

Garder la ligne. Les participantes de cette même étude ont été récompensées par leur régime "pommes" puisqu'elles ont perdu en moyenne 3,3 kilos. Plusieurs facteurs feraient du fruit un allié minceur efficace : peu calorique, il impacte sur le métabolisme des lipides, possède un effet coupe-faim et régule la digestion.

Protéger les poumons. Grâce à leur action anti-inflammatoire, deux à cinq pommes par semaine suffiraient pour réduire l'asthme ou les affections des voies respiratoires. Même chez les fumeurs, les capacités respiratoires pourraient être améliorées par la consommation de pommes.

Prévenir les cancers. Le cocktail d'antioxydants qu'elle contient, combiné à sa vitamine C, fait de la pomme un aliment anti-cancer de choix en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses, notamment celles du foie, du colon et du poumon. Plus récemment, les chercheurs ont pu démontrer que la consommation de pommes influençait directement la fréquence des tumeurs mammaires. Autant d'incitations à croquer désormais sans vergogne ce fruit défendu ! Il faut la conserver au frais et la consommer de préférence bio, c'est-à-dire sans pesticides, et avec sa peau qui renferme une bonne part de ses vertus.

*(Source Le Point fr)

La cueillette des pommes du jardin !
La cueillette des pommes du jardin !

Informations nutritionnelles:

Quantité pour 100 grammes:

Calories 52, Lipide 0,2 g, Acide gras saturé 0 g, Cholestérol 10 mg, Sodium 1 mg, Potassium 107 mg, Glucide 14 g, Fibre alimentaire 2,4 g, Sucre 10 g, Protéine 0,3 g, Vitamine A 54 IU, Vitamine C 4,6 mg, Calcium 6mg, Fer 0,1 mg, Magnésium 5 mg

En conclusion: Mangeons des pommes !

Partager cet article
Repost0

Recette de la semaine

Publié le par Bruno

Recette de la semaine

Récolte du jour, deux choux du jardin d'environ 2kg500 chacun, bientôt transformés pour l'un, en chou farci et l'autre sera pour la congélation en prévision de potées cet hiver ...

Chou frisé farci de Marie

Ingrédients:

(pour 4 personnes)

1 chou vert bien pommé, 200 g de chair à saucisse, 100 g de jambon cuit, 200 g de lard, 150 g de veau haché, 4 oignons moyens, 150 g de riz longs grains, 60 g de parmesan, 1 œuf, huile d'olive ou beurre, sel et poivre du moulin.

Etape 1:

Détachez les premières feuilles du chou et lavez les soigneusement. Faites les blanchir 5 minutes dans un grand volume d'eau salé. Égouttez les et posez les bien à plat sur un linge propre.

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 2:

Coupez le cœur du chou en quatre sans retirer le trognon, ainsi, il ne s’éparpillera pas. Plongez le chou dans un grand volume d’eau salée et cuisez le pendant 15 minutes. Égouttez le en pressant avec une cuillère en bois pour éliminer un maximum d’eau.

Recette de la semaine
Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 3:

En même temps, faites cuire le riz al dente à l'eau bouillante salée et égouttez le. Râpez le Parmesan

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 4:

Retirez le trognon et les grosses côtes des cœurs de chou et hachez les au couteau. Retirez également les côtes des grandes feuilles du tour en prenant soin de ne pas les déchirer.

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 5:

Pelez et émincez finement les oignons, faites les revenir sans coloration dans une grande sauteuse avec l'huile d'olive. Ajoutez la chair à saucisse, le jambon, le veau ainsi que le lard préalablement hachés, salez, poivrez et laisser cuire pendant 5 minutes. Ajoutez le riz et le cœur de chou, mélangez et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes.

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 6:

Ajoutez le parmesan, l'œuf et le beurre. Mélangez et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 7:

Tapissez votre moule à charlotte avec les grandes feuilles de chou en les faisant déborder. Versez la préparation à base de riz dans le moule et rabattez les feuilles.

Recette de la semaine
Recette de la semaine

Etape 8:

Préparez un bain marie bouillant adapté au moule à charlotte et placez y le moule. Enfournez pour 30 minutes, four à 180°c. Pour éviter que le fond de la charlotte ne se dessèche et colore, vous pouvez couvrir le plat d’une feuille de papier aluminium.

Bon appétit !

Recette de la semaine
Recette de la semaine
Recette de la semaine

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0

C'est ce week-end !

Publié le par Bruno

C'est ce week-end !

Comme chaque dernier dimanche du mois d'octobre, la France reviendra à l'heure d'hiver. Dimanche 26 octobre 2014, il faudra retarder nos montres de 60 minutes. Ainsi, à 3 heures du matin, il sera de nouveau 2 heures, ce qui offre une heure de sommeil en plus à ceux qui doivent mettre leur réveil le dimanche matin.

C'est ce week-end !

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...

Publié le par Bruno

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...

Deux cents ans. Voilà en effet deux siècles que la betterave sucrière règne sur l’industrie du sucre en France. Que de vastes étendues vertes disparaissent du paysage une fois venue la période automnale et que tourne à plein régime les sucreries et distilleries. La faute ou grâce à Napoléon Ier pourrait-on dire. À l’époque, le blocus continental contre l’Angleterre avait coupé la France de son approvisionnement en canne à sucre. C’est alors que le chimiste Jean-Antoine Chaptal et l’industriel Benjamin Delessert ont proposé à l’empereur d’exploiter la betterave, une plante jusqu’alors méconnue en France malgré sa forte teneur en sucre mise en évidence dès 1600 par l’agronome Olivier de Serres.


Un décret impérial a ainsi lancé la culture de la betterave en mars 1811 avec en accompagnement un programme de financement pour inciter les paysans français à planter quelque 32 000 hectares. Cependant, seulement 7 000 hectares ont été réellement ensemencés. Ce qui n’a pas empêché plusieurs centaines de fabriques de sucre de voir le jour dans cinquante-et-un départements français.
Soixante ans plus tard (en 1870) la production française de sucre de betterave avait atteint 300 000 tonnes, le pays devenant le premier producteur européen. Mais la progression a cependant été ralentie par les deux guerres mondiales qui ont fortement endommagé les outils de production. Fort heureusement pour la betterave, dans les années 50, l’ère de la mécanisation et l’amélioration de la sélection des plants grâce aux formidables progrès agronomiques ont permis une impressionnante augmentation des rendements. On est ainsi passé de 700 kilos à 12 000 kilos de sucre à l’hectare en deux siècles, la France restant aujourd’hui le premier producteur mondial de sucre avec plus de 30 millions de tonnes de betteraves transformées,et l'Aisne le premier département producteur en France
La France compte aujourd’hui 26 000 planteurs répartis dans vingt-neuf départements pour 377 000 hectares, soit 2,1 % des terres labourables en France, avec une surface moyenne de quatorze hectares par exploitation. Ce qui permet d’approvisionner vingt-cinq sucreries et sucreries distilleries. La filière betteraves sucre, alcool, éthanol représente un chiffre d’affaires de près de 3 milliards d’euros et environ 45 000 emplois directs. La production de sucre est de 3,2 millions de tonnes destinées au marché européen. La betterave permet aussi la production de 4 millions d’hectolitres de bioéthanol carburant et de 3,5 millions d’hectolitres d’alcool. Une tonne de betterave donne environ 140 kg de sucre.

(source wikipédia)

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...

Un monstre de vingt tonnes en action !

La ROPA Panther, machine impressionnante, des pneumatiques de 2,05m, un bijou de technologie a suscité ma curiosité dans le champ voisin.

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...
La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...

La bête en action !

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...
La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...

Un silo impressionnant !

La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...
La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...
La betterave : 200 ans qu’elle nous sucre ...
Partager cet article
Repost0