Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une météo propice au bûcheronnage.

Publié le par Bruno

Une météo propice au bûcheronnage.

Avec les températures négatives de ces trois derniers jours, givre et brouillard ont enveloppé la campagne autour du village, d'une dentelle blanche magnifique, le gel rendant l'accès aux champs plus aisé avec le tracteur et sa remorque. Alors pour chasser toutes les mauvaises calories absorbées pendant les fêtes, trois jours de bûcheronnage n' ont pas été superflus...

Les tronçonneuses étaient préparées depuis longtemps, manquait juste le facteur météo pour pouvoir intervenir ... Abattage, façonnage, élagage et enfin le débardage, un vrai bonheur de faire soi même son bois même si c'est une activité très physique, en tous cas cela remplace aisément un abonnement à la salle de gym ... La remorque "fabrication maison" emmène un peu plus de deux stères et demi à chaque voyage et " cerise sur le gâteau", la visite tous les jours de Marie et Isis avec un café bien chaud...

Elle est pas belle la vie !
Une météo propice au bûcheronnage.
Une météo propice au bûcheronnage.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Recette de la semaine !

Publié le par Bruno

Recette de la semaine !

Poulet au Maroilles.

Une recette douce et originale qui surprendra vos amis.

Ingrédients:

6 cuisses de poulet fermier, 1 oignon, 50g de beurre, 10 cl de bière blonde (d’abbaye ou de garde de préférence), 250g de Maroilles, 50 cl de crème fraîche épaisse, sel, poivre.

Préparation:

Couper finement l'oignon.
Saler (légèrement) et poivrer chaque cuisse de poulet.
Faire fondre le beurre dans une cocotte.
Y faire revenir l'oignon coupé. Réserver.

Ajouter les cuisses de poulet et les faire dorer. Ajouter ensuite les oignons.
Mouiller avec la bière puis couvrir.
Laisser cuire 45 minutes à feu moyen. Si le jus réduit trop, ajouter un peu d'eau.

Écrouter le Maroilles (facultatif, cela dépend des goûts) puis le couper en petits morceaux.
Ajouter le Maroilles à la crème fraîche et mélanger le tout.
Quand le poulet est cuit, ajouter le mélange Maroilles - crème fraîche.
Laisser le Maroilles fondre pour obtenir une sauce onctueuse.

Accompagnement possible: pommes vapeur, frites, riz, tagliatelles, haricots verts...

Recette de la semaine !

Un régal ! bon appétit ...

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0

Souvenirs souvenirs... de Galettes des Rois à Remaucourt en 19.. ?

Publié le par Bruno

Souvenirs souvenirs... de Galettes des Rois à Remaucourt en 19.. ?

Les origines de la Galette des Rois et de la fève.

Demain, premier dimanche de janvier 2015, nous fêterons l'Épiphanie avec sa fameuse Galette des Rois.

Il faut remonter au XIIIe ou au XIVe siècle pour retrouver les premières traces du partage d'une galette lors de l’Épiphanie. Une galette, partagée en autant de portions que de convives plus une : la "part du pauvre", c'est-à-dire destinée au premier pauvre qui se présentait.

Pour beaucoup de pays, ce jour-là est plus important que celui de la naissance même de Jésus, le jour de Noël. En Espagne par exemple, ce sont les rois mages qui apportent les cadeaux le jour de l’Épiphanie. C'est une fête importante, marquée par de multiples défilés dans les rues.

C'est l’église qui institua cette tradition typiquement française.
La fève dans la galette des rois remonte au temps des romains.
Au 11ème siècle (entre 1000 et 1100 ans), certains avaient pour habitude de désigner leur chef en cachant une pièce dans un morceau de pain. Une pièce d'argent, une pièce d'or ou bien pour les plus pauvres une fève (haricot blanc). Celui qui la trouvait était alors élu ! Plus tard ce pain fut remplacé par de la brioche.
La première fève en porcelaine date des années 1870. Après les santons ce sont désormais des figurines de héros des temps modernes qui trônent dans nos galettes!

Le foyer Rural Remaucourt-Loisirs vous rappelle son invitation à partager la Galette des Rois, le Samedi 10 Janvier à 20h30 à l'Espace Pierre Proix.
Souvenirs souvenirs... Article de presse locale (année inconnue) avec une animatrice de club du 3ème âge que tout le monde reconnaitra ...
Souvenirs souvenirs... de Galettes des Rois à Remaucourt en 19.. ?
Souvenirs souvenirs... de Galettes des Rois à Remaucourt en 19.. ?

Publié dans Photos anciennes

Partager cet article
Repost0

Histoires oubliées du houx et du gui.

Publié le par Bruno

Histoires oubliées du houx et du gui.

Le houx pour Noël et le gui pour l'an neuf !

Plantes de Noël et du jour de l'an par excellence, le houx et le gui, habillent traditionnellement nos tables et nos portes, sans que l'on sache le plus souvent pourquoi !

Tous les ans, nous décorons nos tables de Noël de branches de houx, ou en faisons des couronnes à suspendre à nos portes. Pourtant qui connaît l’origine de cette tradition ?
Plante vénérée pour ces qualités thérapeutiques par de nombreuses civilisations, elle tenait ses lettres de noblesse chez les Chrétiens, de son rôle dans la survie de la Sainte Famille lors de l’exil en Égypte. L’histoire veut que pourchassés par les soldats d’Hérode, Joseph Marie et Jésus trouvèrent refuge derrière un houx, à l’approche d’un soldat, celui-ci étendit ses branches pour les cacher. Marie aurait alors béni le houx en lui conférant la capacité à rester vert toute l’année. De nombreux rites religieux existaient autour du houx, ces derniers ont disparu, mais les superstitions populaires sont encore vivaces et la tradition perdure.

Au gui, l'an neuf !

Histoires oubliées du houx et du gui.

Parasite des feuillus et conifères, le gui est la plante des druides, qui voyaient en lui une plante miracle, capable de guérir de tous les maux. Les Celtes avaient pour habitude d’en accrocher à leur porte en guise de protection. Son nom signifierait "celui qui guérit tout", cette plante aux multiples vertus, sera décrétée païenne par les chrétiens au IVe siècle. C’est à cette époque que la fête de Noël est instaurée en lieu et place de l’ancienne " Sol Invistis" la fête païenne de Mithra, le dieu du soleil invaincu ! Du coup le gui fut banni est remplacé par le houx. Les superstitions et traditions populaires résistèrent malgré tout, l’une d’entre elle voulait que deux ennemis se croisant sous le gui déposent leurs armes pour faire une trêve, c’est sans doute à elle que l’on doit de toujours pouvoir s’embrasser sous le gui.

Histoires oubliées du houx et du gui.

Selon la tradition, pour apporter bonheur et prospérité, il est d’usage de s’embrasser sous une branche de gui lors de la nouvelle année.

Il est coutume d’accrocher une gerbe de gui au plafond (pour nous, c'est fait ...) ou au-dessus de sa porte d’entrée. A chaque fois que deux personnes se rencontrent sous le gui, elles sont supposées s’embrasser et choisir une baie de la gerbe de gui. Ce geste, en apparence un peu étrange, est censé renforcer une amitié durable et porter chance.

Le blog vous souhaite un joyeux réveillon ! et à l'Année Prochaine ...

Partager cet article
Repost0

La recette de la semaine: une idée pour le réveillon de demain !

Publié le par Bruno

La recette de la semaine: une idée pour le réveillon de demain !

La Langouste Thermidor

Ingrédients pour 4 personnes:

2 langoustes de 600 à 700 gr, de préférence fraîches, mais si elles sont congelées, on obtient un tout de même bon résultat.

10 cl de vin blanc sec, un paquet de fumet de poisson déshydraté, 2 échalotes, 2 c à s de crème fraîche, 1 c à s de moutarde légère, 40 gr de parmesan, 1 pincée de cerfeuil haché, 1 pincée d'estragon haché, 40 gr de beurre, 40 gr de farine, sel poivre, piment d'Espelette.

La recette:

Faire bouillonner 2 litres d'eau avec votre fumet de poisson déshydraté, saler. Plonger les langoustes pendant 5 mn. Les sortir du bouillon, les couper en deux, dans le sens de la longueur.

Faire une réduction avec le vin blanc, échalotes, estragon, cerfeuil ciselé et 50 cl de fumet de poisson, laisser réduire.

Faire un roux avec 40 gr de farine et 40 gr de beurre. Passer au chinois votre fumet de poisson avec les herbes. Verser sur votre roux froid. Faire bouillir votre béchamel, ajouter la crème fraîche et la moitié du parmesan râpé, ajouter votre moutarde, rectifier votre assaisonnement.

Poser vos demi-carapaces dans les plats de cuisson individuels ou dans un grand plat unique.

Enlever la chair des queues de langoustes, verser dans chaque carapace un peu de sauce thermidor, répartir les morceaux de langouste.

Les napper de sauce et parsemer du reste de parmesan et un soupçon de piment d'Espelette.

Passer le plat sous le grill du four très chaud et laisser gratiner pendant 3 à 4 mn.

Servir très chaud aussitôt.

La recette de la semaine: une idée pour le réveillon de demain !

Bon appétit ! et bon réveillon ...

La recette de la semaine: une idée pour le réveillon de demain !

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0