"Si votre ramage se rapporte à votre plumage"...

Publié le par Bruno

Les geais ne semblent plus perturbés par les aboiements d'Isis derrière les carreaux.
Les geais ne semblent plus perturbés par les aboiements d'Isis derrière les carreaux.

Les geais ne semblent plus perturbés par les aboiements d'Isis derrière les carreaux.

"Si votre ramage se rapporte à votre plumage"...

L'automne dernier, je réalisais une mangeoire pour les écureuils, mangeoire que j' installais dans notre grand sapin. Aussi nous n'y avons encore vu le bout du nez d'un écureuil... en revanche, elle est devenue le point de rencontre de nombreux oiseaux et fait office de "cantine" à l'occasion.

Il nous faut réapprovisionner régulièrement en noix, glands et noisettes tant les geais, les pics épeiches ainsi que les pies en sont friands.

Pic épeiche, pilleur de mangeoire.
Pic épeiche, pilleur de mangeoire.

Pic épeiche, pilleur de mangeoire.

Un spectacle dont on ne lasse.

"Si votre ramage se rapporte à votre plumage"...
Magnifiques geais des chênes au pied des bouleaux.Magnifiques geais des chênes au pied des bouleaux.

Magnifiques geais des chênes au pied des bouleaux.

(Un clic pour agrandir les photos).

La pie voleuse, intéressée par les coquilles de noix vides.
La pie voleuse, intéressée par les coquilles de noix vides.

La pie voleuse, intéressée par les coquilles de noix vides.

Les branches fines des bouleaux seront utiles à la construction du nid dans le sapin.

Les branches fines des bouleaux seront utiles à la construction du nid dans le sapin.

Connu de tous, le moineau est si commun qu'on ne le regarde plus, bien que cette petite boule de plumes sautillante, robuste et trapue, mérite toute notre attention.

Connu de tous, le moineau est si commun qu'on ne le regarde plus, bien que cette petite boule de plumes sautillante, robuste et trapue, mérite toute notre attention.

"Parfois il faut peu de chose pour être heureux. Un oiseau qui vole plus bas qu'à l'ordinaire et vient picorer à la fenêtre. L'odeur des champs juste fumés. L'odeur du fumier dans la brume".
Françoise Lefèvre.

Publié dans Flore et faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Annie 26/05/2016 20:05

Et oui, finalement il faut peu de chose pour être heureux... Encore faut-il savoir regarder zutour de soi cette belle nature! ! Bisous à vous deux.