Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

photos

C'est le moment de recueillir la sève de bouleau...

Publié le par Bruno

Voilà maintenant cinq ans qu'au début du printemps, je vous parle des bienfaits de la sève du bouleau. (Lire les différents articles "cure de sève de bouleau") dans la rubrique " recherche" sur la page d'accueil du blog.

La récolte de la sève de bouleau ne dure que quelques semaines au moment de la montée de sève.

Pour cela, il vous faut percer un trou d'environ 8 mm dans l'écorce d'un bouleau dans lequel est inséré un tube souple qui va relier l'arbre au bidon.

Un bouleau produit environ 200 litres de sève par jour pendant un mois soit 6000 litres au total ! Lorsque le bouleau est généreux, on peut récolter près de 5 litres en une journée mais c'est très variable d'un arbre à l'autre. Je ne prélève jamais plus de 30 litres par arbre, soit presque rien pour le bouleau qui n'en souffrira nullement.

Une fois la récolte terminée, je retire le tuyau de drainage et bouche le trou dans l'écorce avec "un mastic" à base d'argile fine, humide, mélangée à de la cendre de bois de la cheminée. Très efficace pour obturer de manière étanche le trou percé, la cendre de bois neutralise l'apparition d'éventuelles maladies de l'arbre.

La sève doit être recueillie à l'abri de l'air et de la poussière sur un terrain exempt de pesticides.

La sève doit être recueillie à l'abri de l'air et de la poussière sur un terrain exempt de pesticides.

Alors... A votre santé !

Publié dans Nature, Photos, Trucs et astuces

Partager cet article
Repost0

Retour en image sur un 12 Mars...

Publié le par Bruno

C'était en 2013 ! pendant la nuit, le vent avait provoqué de belles congères de neige, paralysant ainsi le village et toute la région.

Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...

Le tracteur de la commune voisine se trouva vite en fâcheuse posture, nécessitant l'intervention de Damien avec un engin plus puissant.

Retour en image sur un 12 Mars...
Retour en image sur un 12 Mars...
Partager cet article
Repost0

" Vu d'en haut "

Publié le par Bruno

" Vu d'en haut "
" Vu d'en haut "
" Vu d'en haut "
" Vu d'en haut "
" Vu d'en haut "

Le territoire de la commune.

" Vu d'en haut "

Publié dans Le village, Photos

Partager cet article
Repost0

Ça, c'est de la voiture !

Publié le par Bruno

Ça, c'est de la voiture !
Ça, c'est de la voiture !

Heureux, mon vieux TOY de 22ans vient de passer, une fois encore, ("haut la main") l'examen du contrôle technique...

Increvable ce vieux Land Cruiser qui affiche fièrement au compteur un peu plus de 420 000 km.

" TOYOTISTE " fidèle depuis 45 ans: jamais eu à le regretter !

PS : pour passer le contrôle, j'ai quand même dû remplacer deux balais d'essuie-glaces, très fatigués.

22 ans le 4x4 !
22 ans le 4x4 !

22 ans le 4x4 !

Publié dans Photos, Divers

Partager cet article
Repost0

La grande aigrette blanche, "reine de beauté".

Publié le par Bruno

En dehors du grand bec jaune et des longues pattes jaunes et noires, la grande aigrette est entièrement blanche. Son long cou mince, son attitude dressée au repos et la pureté de son plumage lui confèrent un air de noblesse.

La grande aigrette blanche, "reine de beauté".
La grande aigrette blanche, "reine de beauté".

Il y a une dizaine d'années seulement, ces grands échassiers ne pouvaient être que très rarement observés dans notre région. Puis au fil du temps, ils sont apparus régulièrement et en plus grand nombre tout au long de la Somme et du Noirieu, devenus des étapes de leur migration, voire des sites d'hivernage.

A présent, plusieurs dizaines de ces oiseaux peuvent être vus depuis Fonsomme, autour des étangs et marais ainsi que dans les pâtures inondées tout au long de la Somme, notamment à Remaucourt où le fleuve retrouve son lit initial et inonde régulièrement la prairie en face du château, lors de longues et intenses périodes de pluies.

La grande aigrette blanche, "reine de beauté".
La grande aigrette blanche, "reine de beauté".
La grande aigrette blanche, "reine de beauté".

En vol, grâce à ses battements d'ailes lents et souples, elle est encore très élégante. Le spectacle offert par ces grandes silhouettes blanches, se détachant sur fond de paysage dépouillé et terne, est insolite et un peu irréel. Pour en profiter, les jumelles sont indispensables, ainsi qu'un bon objectif car ces oiseaux farouches se tiennent à distance des hommes surtout quand un dobermann fougueux s'en approche...

Le cri de l'aigrette.

Suivant les circonstances, l'aigrette peut être silencieuse ou vocale. Lorsqu'elle est dérangée ou confrontée à un contexte d'interaction agressive, elle peut pousser un cri râpeux "raaah" isolé ou répété "krah krah krah". C'est le cri qu'on entend quand on la dérange sur ses lieux de pêche par exemple.

Un clic sur le lecteur ci-dessous.

La grande aigrette blanche, "reine de beauté".
La grande aigrette blanche, "reine de beauté".

Çà et là, des massifs de perce-neige semblent annoncer l'arrivée prochaine du printemps.

La grande aigrette blanche, "reine de beauté".
La grande aigrette blanche, "reine de beauté".

Bien sur, maintenant que la belle aigrette s'est envolée, Pixelle tient la pose !

Sacrée Pixelle, l'approche photo est compliquée en sa présence, mais impossible de randonner sans sa compagnie à nos côtés.
Sacrée Pixelle, l'approche photo est compliquée en sa présence, mais impossible de randonner sans sa compagnie à nos côtés.
Sacrée Pixelle, l'approche photo est compliquée en sa présence, mais impossible de randonner sans sa compagnie à nos côtés.

Sacrée Pixelle, l'approche photo est compliquée en sa présence, mais impossible de randonner sans sa compagnie à nos côtés.

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>