Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

photos

Démarrage de la campagne betteravière.

Publié le par Bruno

La campagne betteravière de la sucrerie d'Origny-Sainte-Benoîte vient tout juste de démarrer dans notre secteur, elle devrait durer jusqu'à la mi-janvier 2021.

Une baisse des rendements est attendue cette saison 2020-2021, causée par la sécheresse, conjuguée dans certains endroits à l'épidémie de jaunisse virale qui a touché la culture de la betterave.

Rétrospective de la visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite de novembre 2014.

Retour en images !

(Archives blog nov.2014)

Le 19 octobre dernier, le blog proposait un article sur l'arrachage des betteraves dans le village, complété le 10 novembre par un papier, concernant cette fois l'enlèvement de l'immense silo de racines acheminées jusqu'à la sucrerie d'Origny qui se trouve à 18 kilomètres du village.

L'envie d'aller voir ce que pouvez ensuite devenir notre betterave sucrière était bien tentante...

Aussi, une sucrerie comme celle d'Origny ne se visite pas aisément, le site est classé SEVESO 2, c'est donc très encadré qu'a eu lieu un déplacement ce samedi 22 novembre sur les installations industrielles du groupe Tereos.

Le site d'Origny-Sainte-Benoite exerce des activités saisonnières de production de sucre et de séchage de pulpe, ainsi que, durant toute l'année, des activités de conditionnement de sucre, de production de sucres spéciaux, d'alcools et de bioéthanol. Il emploie 300 salariés permanents auxquels s'ajoutent 50 salariés saisonniers durant la campagne betteravière.

Quelques chiffres:

La sucrerie distillerie travaille les betteraves produites sur 23 000 hectares cultivés par 800 agriculteurs de l'Aisne, 900 camions au quotidien sur site, 20 000 tonnes de betteraves par jour, une production annuelle de 135 000 tonnes de sucre par an et de 330 000 m3 d'alcool.

Circuit depuis la plate forme de stockage.

( déchargement des camions) 44 000 tonnes pour une autonomie de 3 jours de fonctionnement de la sucrerie, les transporteurs ne roulent pas le mercredi et le dimanche, mais la sucrerie fonctionne 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Démarrage de la campagne betteravière.
De la betterave au morceau de sucre !
Photo de l'étape 4, inexploitable
Photo de l'étape 4, inexploitable
Photo de l'étape 4, inexploitable
Photo de l'étape 4, inexploitable
Photo de l'étape 4, inexploitable

Photo de l'étape 4, inexploitable

Les silos au bord des champs paraissent relativement propres, de plus nous avons vu dans l'article du 10 novembre dernier, que le chargement de ces racines se faisait avec de nouvelles machines, qui au passage secouaient les betteraves pour éliminer le plus de terre possible, la sucrerie n'a besoin que de la racine.

Néanmoins, 12 tonnes de pierres ainsi que 20 tonnes d'herbe et de terre sont extraites par jour lors du lavage à la sucrerie sur les 20 000 tonnes de betteraves traitées au quotidien.

Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.

Pas moins de 10 000 m3 d'eau journalier sont utilisés pour le nettoyage des racines, une eau qui est recyclée en permanence dans d'immenses bassins de rétention pour être réinjectée ensuite après filtration, dans le circuit de lavage des betteraves. Les boues séchées obtenues sont reprises pour amender les prochaines cultures.

Un des nombreux bassin de filtration.
Démarrage de la campagne betteravière.

Notre betterave, une fois propre est dirigée vers la râperie pour être transformée en cossettes grâce à l'emploi de "peignes métalliques" Schématiquement la cossette ressemblance à du céleri râpé, mais elle présente 3 côtés pour permettre une meilleure récupération du sucre de la betterave.

Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.
Le devenir de la cossette !
Démarrage de la campagne betteravière.
Démarrage de la campagne betteravière.

Le sucre extrait de la cossette, elle devient pulpe fraiche de betterave ou pellets déshydratés de 6 ou 8 mm de diamètre qui entreront dans l'alimentation du bétail.

Quant au jus obtenu, il sera chauffé dans d'immenses chaudières pour obtenir des cristaux de sucre qui après divers procédés industriels nous donneront le sucre blanc.

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière.
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière.
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière.

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière.

La distillerie

Elle produit de l'alcool brut obtenu par action des levures sur le sucre (fermentation), puis par distillation du vin fermenté. Les flegmes (Produit obtenu par distillation sans rectification d'un liquide alcoolique quand celui-ci n'est pas consommable (par opposition à eau-de-vie), subissent ensuite une opération de rectification qui consiste à les épurer par distillation multiple afin d'obtenir un alcool de haute pureté appelé "Surfin", destiné aux secteurs des spiritueux, de la parfumerie, de la pharmacie et de la vinaigrerie.

Les flegmes déshydratés servent aussi à produire le bio éthanol, destiné à l'incorporation dans les essences.

Démarrage de la campagne betteravière.
Échantillon des produits réalisés par la sucrerie.
"Notre silo de betteraves" est dans ces sachets ...
"Notre silo de betteraves" est dans ces sachets ...
"Notre silo de betteraves" est dans ces sachets ...
"Notre silo de betteraves" est dans ces sachets ...

"Notre silo de betteraves" est dans ces sachets ...

En conclusion, comme nous le dit le guide lors de la visite, " la sucrerie est un immense tuyau, il y entre une betterave sale, il en ressort un morceau de sucre blanc"...

Publié dans Divers, Photos

Partager cet article
Repost0

Pixelle, équipée de son nouvel harnais.

Publié le par Bruno

En toutes circonstances, Pixelle doit rester parallèle au vélo...
En toutes circonstances, Pixelle doit rester parallèle au vélo...

En toutes circonstances, Pixelle doit rester parallèle au vélo...

Un vent à décorner les bœufs ce samedi matin, heureusement j'ai "mon assistance dobermann" et croyez-moi, c'est aussi efficace qu'une assistance électrique sur un vélo.

Équipée de son harnais ergonomique, ce nouveau matériel lui assure une répartition idéale de la traction au niveau du thorax et une protection renforcée pour ne pas la blesser pendant l'effort. L'ancien dispositif utilisé était devenu moins performant au niveau de la protection des téguments.

 

Pixelle, équipée de son nouvel harnais.
Pixelle, équipée de son nouvel harnais.

Plus en confiance maintenant, après de nombreuses séances d'apprentissage, j'ose peu à peu desserrer les freins, la belle se lance alors dans des galops d'une puissance impressionnante.

Un congénère qui aboie dans une cour, ou encore la circulation automobile ne la détourne plus de sa trajectoire, elle reste bien parallèle au vélo sur routes et chemins.

Pour Pixelle, c'est avant tout un jeu qui lui permet de se défouler et pour moi, un moment agréable en sa compagnie tout en renforçant son éducation.

Après l'avis du véto, le rythme du duo maître-chien doit coïncider pour ne jamais dépasser les limites de son compagnon, l'exercice doit rester un plaisir et préserver la santé de chacun.

Une belle sortie !

Une belle sortie !

Publié dans Pixelle, Photos

Partager cet article
Repost0

Le Corentin, voilier de cabotage.

Publié le par Bruno

C'est un lougre, c'est à dire un trois-mâts gréé de voiles au tiers. A quai dans le port de Concarneau, le Corentin est la réplique exacte des bateaux marchands du 18e et 19e siècles. Il a été construit selon les méthodes traditionnelles. Depuis 1992, date de sa mise à l’eau sur les quais de Locmaria à Quimper, il se reconnait à ses trois mâts et au fin liseré jaune qui souligne sa coque noire.

Pendant la période estivale, l'équipage du Corentin propose de vous embarquez vers les îles Glénan pour une traversée qui dure environ deux heures.
Pendant la période estivale, l'équipage du Corentin propose de vous embarquez vers les îles Glénan pour une traversée qui dure environ deux heures.
Pendant la période estivale, l'équipage du Corentin propose de vous embarquez vers les îles Glénan pour une traversée qui dure environ deux heures.
Pendant la période estivale, l'équipage du Corentin propose de vous embarquez vers les îles Glénan pour une traversée qui dure environ deux heures.

Pendant la période estivale, l'équipage du Corentin propose de vous embarquez vers les îles Glénan pour une traversée qui dure environ deux heures.

La chapelle des trois Marie.

(XVe et XVIe siècles)

 

Le Corentin, voilier de cabotage.

"Située au village de Trémorvezen. Elle se nomme encore chapelle des Trois Vierges, à cause des trois statues de Notre-Dame qu'elle renferme : Notre-Dame de Grâce (en granit), Notre-Dame de la Clarté (en bois) et Notre-Dame des Sept Douleurs (en granit)."

Le Corentin, voilier de cabotage.

Concarneau.

Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.

Besoin de faire une petite pause !

Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.

Et c'est reparti !

Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.

Encore une journée qui se termine sur un joli coin de Bretagne.

Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.
Le Corentin, voilier de cabotage.

Publié dans Découverte, Photos

Partager cet article
Repost0

Vite, à la plage !

Publié le par Bruno

Vite, à la plage !

Un cordon de dunes à traverser et bientôt le plaisir de courir sur le bord de la plage pour notre petite Giulia.

Vite, à la plage !
Vite, à la plage !

Nous traversons un champ de graminées "queue de lièvre" qui poussent dans le sable.

Vite, à la plage !

Ces graminées ont une utilité considérable car elles contribuent à fixer les dunes de l'érosion causée par les tempêtes. Leurs tiges fines se terminent d’inflorescences blanches et duveteuses, qui se balancent au rythme du vent, une image de nature, délicate et estivale.
 

Vite, à la plage !

Malgré un beau soleil, l'eau reste fraîche...

Vite mamé !
Vite mamé !

Vite mamé !

Vite, à la plage !

Bientôt l'heure du goûter: la spécialité régionale !

Le Kouign amann, ou gâteau au beurre, fut inventé en 1860 à Douarnenez en Bretagne. En effet, lors d'un jour de forte affluence dans son magasin, le boulanger Yves René Scordia dût approvisionner rapidement la boutique en gâteaux. Alors, sans tarder, connaissant parfaitement la technique de la pâte feuilletée, il réalisa, avec ce qu'il avait à portée de main, un habile feuilletage à base de pâte à pain, de beurre demi-sel et de sucre, successivement plié et replié, puis mis en forme et enfin cuit au four. Le Kouign Amann était né et le résultat fut délicieusement surprenant, avec sa délicate croûte dorée et caramélisée au goût subtil.

Excellent, à consommer avec modération, existe aussi avec du chocolat:  je ne sais dire mon préféré...

Vite, à la plage !
Partager cet article
Repost0

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

Publié le par Bruno

Un clic sur la photo pour agrandir !

Un clic sur la photo pour agrandir !

Le Stang-Ven.

C'est un lieu-dit très calme et reposant dans le sud Finistère, à 2km des plages et du site classé du Conservatoire du Littoral. Un sentier pédestre relie le gîte à plusieurs plages de sable fin, propice à la bronzette et autres activités. A proximité, un petit port pêche propose la vente directe de poissons à Trévignon.

Le gîte est une ancienne écurie transformée en maison de caractère. Confortable et bien équipé, il dispose d'une grosse cheminée en pierre et des murs de moellons. De quoi passer quelques jours au calme avec notre adorable petite Giulia, qui pour l'occasion fait l'école buissonnière.

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

La journée commence toujours par la promenade de Pixelle.

Le grand pré voisin est mis à disposition par le propriétaire pour que la belle puisse se défouler régulièrement, les plages lui étant encore interdite jusqu'au 30 septembre...

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

Le bonheur de voir son chien courir librement...

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

Les promenades dans les herbes hautes, fatiguent vite les petites jambes de Giulia...

Des épaules larges et confortables bien appréciées !
Des épaules larges et confortables bien appréciées !
Des épaules larges et confortables bien appréciées !

Des épaules larges et confortables bien appréciées !

Bien sur, il ne faudra pas oublier de cueillir quelques petites pommes pour Philibert, l'âne voisin. Notre visite est devenue quotidienne, même Pixelle s'en est fait un copain !

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?
Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

Fin de la première partie !

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Bretagne ?

Publié dans Découverte, Nature, Photos, Pixelle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>