Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cote jardin eco

Grosse activité au jardin.

Publié le par Bruno

Grosse activité au jardin.

Des récoltes au delà de toute espérance après une météo catastrophique au printemps dernier et de ce début d'été en demi teinte.

Un petit aperçu des légumes esthétiques et plein de saveurs... Une année correcte pour les oignons et une superbe récolte d'échalotes.

Quant aux choux, ils ont fait le régal de plusieurs pigeons ramiers, longtemps domiciliés dans le champ de maïs voisin, (besoin de varier leur menu certainement). C'est vrai, il en faut pour tout le monde mais cette année, pas un chou !

Isis monte la garde, bien ennuyée de ne pouvoir grimper là haut.

Isis monte la garde, bien ennuyée de ne pouvoir grimper là haut.

La cabane sert aussi de séchoir quand les petits enfants ne sont pas là, 2kg d'échalotes plantées au printemps pour une récolte d'un peu plus de 14 kg, soit 7 fois la mise.

La cabane sert aussi de séchoir quand les petits enfants ne sont pas là, 2kg d'échalotes plantées au printemps pour une récolte d'un peu plus de 14 kg, soit 7 fois la mise.

Après une belle récolte d' haricots verts, j'ai tenté cette année de semer des haricots beurre... avec le même succès. Très productif, le haricot beurre est frileux, il ne faut pas démarrer les semis trop tôt en saison.
Lors de la période de récolte il faut être vigilant car les haricots se développent vite. Pour beaucoup la saveur de ce haricot est plus fine que celle des haricots verts, je confirme. Attention, un petit tour au potager s'impose tous les deux ou trois jours car il est aussi très productif.

Grosse activité au jardin.
Grosse activité au jardin.

Les tomates seront belles mais manquent de soleil, de beau temps durable... Prochain épisode, l'arrachage des pommes de terre très prochainement en espérant que le mildiou n'aura pas trop fait de dégâts...

Les dernières grosses averses ont donné un coup de fouet aux carottes.

Tomates coeur de boeuf, varieté tardive à chair dense, douce et parfumée...indiquait la notice.

Tomates coeur de boeuf, varieté tardive à chair dense, douce et parfumée...indiquait la notice.

Le jardin a déjà absorbé un fût de 200 litres de purin d'orties, dilué à l'eau de pluie qui ne manque pas dans notre région...
Le jardin a déjà absorbé un fût de 200 litres de purin d'orties, dilué à l'eau de pluie qui ne manque pas dans notre région...
Le jardin a déjà absorbé un fût de 200 litres de purin d'orties, dilué à l'eau de pluie qui ne manque pas dans notre région...

Le jardin a déjà absorbé un fût de 200 litres de purin d'orties, dilué à l'eau de pluie qui ne manque pas dans notre région...

Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
Edmond Rostand

Les plus belles citations sur le jardin

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Une belle récolte.

Publié le par Bruno

Une belle récolte.

Tôt ce matin, "à la fraiche" a débuté l'arrachage des échalotes plantées en avril dernier. Malgré les intempéries du printemps et ce début d'été catastrophique, la récolte est plus que raisonnable, voire même inespérée après toutes les averses de grêles reçues. La terre argileuse, plaquée par les pluies puis cuite maintenant par la canicule n'ont pas empêché les bulbes de se développer.

(17h, 37°C à l'ombre au thermomètre du jardin.) Encore une soirée arrosage en perspective !

Une belle récolte.
Bientôt le tour des oignons.

Bientôt le tour des oignons.

Issue de la même famille que l’ail et l’oignon, l’échalote est apparue il y a plus de 2 000 ans, en Asie Centrale.

C’est au Turkestan, région d’Asie bordée par la mer Caspienne que la première variété d’échalote voit le jour. Elle tient son nom de la ville d’Ascalon, en Judée. Les Perses et les Égyptiens adoptent vite le petit légume qu’ils considèrent comme une plante sacrée.

Une culture ancienne

La croyance veut que les Croisés l’aient introduite chez nous, de retour de Terre Sainte. Mais des écrits officiels datant du temps de Charlemagne et dans lesquels elle figure réfutent cette hypothèse.

Appelée alors ascalonia, l’échalote devint vite une culture à part entière en France. On la trouve ainsi dans les potagers familiaux ainsi que dans des exploitations agricoles au XIIe et XIIIe siècle. Des marchands ambulants viennent en proposer aux Parisiens.

Longtemps produite dans le nord de la France, l’échalote est aujourd’hui principalement cultivée en Bretagne et dans le Val de Loire, où elle fut introduite au XVIIe siècle.

(Sources: http://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/)

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Un après midi au jardin.

Publié le par Bruno

Un après midi au jardin.

Nous sommes bientôt à la mi-juillet, il est temps de repiquer le poireau semé au printemps dernier pour une récolte cet hiver.

Dès que vos poireaux atteignent le diamètre d'un crayon, il faut les arracher délicatement, éliminer les plus faibles puis habiller les plants, c'est à dire raccourcir avec un couteau les feuilles d'un coté et les racines de l'autre.

Réduire les racines va provoquer la naissance de nombreuses autres radicelles qui vont aider le plant à s'enraciner. Diminuer la longueur des feuilles a pour effet que le plant va évaporer moins d'eau, donc il ne risquera pas de se dessécher.

Astuce: un bon arrosage la veille au soir et le plant s'arrache mieux ce matin.

Astuce: un bon arrosage la veille au soir et le plant s'arrache mieux ce matin.

Il me reste encore à praliner ces racines dans un mélange odorant à base de bouse de vache et d'eau. Le poireau est maintenant prêt à être repiqué.

Tracez à la serfouette, un sillon de 8 à 10 cm de profondeur. Plantez tous les 10 à 12 cm, à 10 cm de profondeur et avec 30 cm de distance entre les sillons. Arrosez copieusement ensuite avec votre purin d'orties préparé depuis plusieurs semaines.

Entre la bouse de vache et le purin d'orties macérées, odorat sensible s'abstenir... C'est puissant, mais efficace et naturel !

Entre la bouse de vache et le purin d'orties macérées, odorat sensible s'abstenir... C'est puissant, mais efficace et naturel !

Sous l’œil attentif d'Isis, contrariée de ne pouvoir approcher le jardinier.

Sous l’œil attentif d'Isis, contrariée de ne pouvoir approcher le jardinier.

Les binages successifs combleront le sillon et ensuite, buttez peu à peu pour favoriser le blanchiment du fût.

Voilà, la dernière parcelle de terre est occupée par 300 plants de poireaux bio, les citernes d'eau de pluie sont rechargées, ne me reste plus qu' à les bichonner jusqu'à maturité.

Un après midi au jardin.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Jardiniers, créer votre solution d'engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !

Publié le par Bruno

Jardiniers, créer votre solution d'engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !

De plus en plus utilisé, on le trouve désormais vendu dans les magasins spécialisés mais il est aussi tout à fait possible de le faire soi-même.

Quelques amateurs m'ont demandé la recette de fabrication de cet excellent et naturel engrais et substitut de produit phytosanitaire d'une grande efficacité. Ce mélange à base d’orties a des qualités uniques pour stimuler la croissance des plantes mais également pour rejeter la plupart des nuisibles, pucerons etc. Le purin d’orties n’est pas un traitement curatif contre les maladies mais un traitement préventif grâce à sa capacité à renforcer les défenses des plantes.

  • Engrais efficace : Les plantes ont besoin d’azote pour se développer. On en trouve dans tous les engrais et c’est grâce à sa forte teneur en azote que le purin d’orties apportera les éléments nutritifs indispensables à la bonne santé des végétaux.
    .
  • Répulsif contre les parasites : S’il est moins concentré et pulvérisé directement sur les feuilles, le purin d’orties aura un très bon pouvoir répulsif contre les insectes en général, les pucerons et certains acariens.

La recette du purin d’orties est à la fois une recette traditionnelle mais qui n’a jamais été autant au goût du jour grâce à son côté bio et totalement naturel. L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète. On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de cueillir les orties avant qu'elles ne montent en graine (sinon vous devrez filtrer le jus obtenus avant utilisation dans le jardin.

La recette du purin d’orties est très simple :

Jardiniers, créer votre solution d'engrais et de répulsif contre les parasites 100% bio !

Cueillir une quantité suffisante d'orties (le long du Noirieu par exemple) dans un contenant avec couvercle (gare aux odeurs lors de la macération). Les orties sont tassées +++ dans le fût.

Purin d'orties: traitement et engrais à la fois.

Purin d'orties: traitement et engrais à la fois.

Remplir à niveau avec de l'eau de citerne dans l'idéal, et fermer hermétiquement le fût. Laisser macérer une à deux semaines en prenant soin de remuer tous les deux jours. Réajuster le niveau en eau si besoin. Filtrer ensuite pour une utilisation en pulvérisateur (ex: pour traiter poireaux, choux etc)

En utilisation comme engrais, je mélange 1 litre de purin pour un arrosoir de 10 litres d'eau et comme répulsif, 1/2 litre suffit. L'an dernier, j'ai récolté de beaux poireaux et choux, exempt de maladie. Grâce à ce mélange, vous faites de belles économies et surtout un beau geste pour l’environnement.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.

Publié le par Bruno

Nous terminons tout juste Marie et moi, la plantation de 5 grosses caisses de bulbes de dahlias, remisés depuis l'automne dernier au sous sol. Normalement le risque de fortes gelées à cette période de l'année est passé, quoique la météo annonce encore du froid pour la fin de semaine avec même la possibilité de quelques flocons de neige !!!

Le dahlia apprécie les terres bien ameublies en profondeur, riches et restant fraîches en été, en plein soleil. Le nouvel emplacement choisi par Marie devrait être idéal...

Gros plans sur la floraison 2015 !

Gros plans sur la floraison 2015 !

Pendant ce temps, notre voisin agriculteur travaille son champ. Cette année, nous aurons du maïs derrière la maison, rotation des cultures oblige, il en est de même pour le jardin même si cela n'est pas toujours très simple à mettre en place...

Le principe de rotation des cultures est de limiter les éventuelles carences du sol, tous les légumes (et plus largement, toutes les cultures) ne puisent pas les mêmes minéraux dans la terre, ni les mêmes quantités. Ainsi, alterner les cultures d’années en années permet d’homogénéiser les pertes en minéraux du sol et limite l’appauvrissement progressif de tel ou tel élément.

Elle permet encore de limiter les maladies et ravageurs. En maintenant tous les ans, au même endroit une culture identique, vous facilitez la tâche de ses ennemis. En changeant l’emplacement des cultures en revanche, ils seront à nouveau obligés de se remettre en quête de leur culture favorite et c’est autant de temps gagner pour les légumes !

Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.
Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.

Aujourd’hui, les outils utilisés par les cultivateurs (herse rotative, fraise, vibroculteur…) sont performants pour reprendre les labours et émietter la terre, mais l’humidité du sol lors de ces interventions reste prépondérante. Des interventions trop précoces sur des sols insuffisamment ressuyés risqueraient d’accentuer les phénomènes de compactage, il en est de même pour le jardin. Il faut travailler la terre au bon moment...

"Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure " !

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 > >>