Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

cote jardin eco

Permaculture et pommes de terre.

Publié le par Bruno

Une fois encore le résultat est encourageant. La mise en place d'un fort paillage lors de l'installation du plant en avril dernier, a protégé des gelées tardives de printemps et maintenu le plant au frais malgré deux périodes de canicule et une sécheresse qui perdure depuis plusieurs mois sur la région et plus généralement sur la France.

Couverture de BRF, fumier de cheval, tontes de gazon.

Couverture de BRF, fumier de cheval, tontes de gazon.

Depuis l'installation de mon plant "Monalisa" le 25 avril dernier: aucune intervention manuelle dans le parc de pommes de terre et surtout aucun traitement phyto !!! La variété de pomme de terre Monalisa est une obtention horticole néerlandaise qui a l'avantage de cumuler une bonne résistance au mildiou et un très bon rendement.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Une technique de culture efficace.

Publié le par Bruno

L’idée selon laquelle les plants de pommes de terre doivent être enterrés pour bien produire semble une évidence à la plupart des jardiniers. (Photo archive 25 avril 2019)

Or ceci est faux. L’expérience prouve que les pommes de terre germent et poussent très bien lorsqu’elles sont déposées, en respectant quelques précautions, à la surface du sol et sous une couche de mulch. (Photo archive 23 juin 2019)

Lien ci dessous.

Une technique de culture efficace.
Une technique de culture efficace.

Des récoltes qui tombent à pic et bien appréciées de nos 5 petits vacanciers...

Une technique de culture efficace.
Une technique de culture efficace.
Une technique de culture efficace.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Le temps des récoltes.

Publié le par Bruno

"Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles, si c’est dans ton jardin à toi que tu les cueilles" !


Edmond Rostand.

Le temps des récoltes.
Le temps des récoltes.
Le temps des récoltes.

Avec un thermomètre qui flirte avec les 30°C voire plus certains jours depuis plusieurs semaines, l'arrosage sélectif du jardin est devenu la corvée du soir, tant que les citernes ne seront pas à sec. Il n'est pas question d'utiliser l'eau du réseau... pour l'instant.

Le temps des récoltes.

Une terre de culture lourde et argileuse, nécessite quelques précautions pour la culture d'échalotes, d'oignons et de l'ail. Les trois craignent l'eau stagnante au pied du plant, mieux vaut donc biner la terre plutôt que d'arroser. Sur ce type de sol lourd, réaliser une petite butte lors de la plantation permettra un meilleur drainage et évitera ainsi que la maladie s'installe. (pourriture, mildiou)

Vous me direz que depuis 3 ans, de l'eau stagnante sur le sol argileux du jardin... je n'en vois pas beaucoup avec ces canicules qui semblent se répéter au fil du temps.

Une belle récolte à sécher puis à rentrer au sec. Attention, échalote comme oignon n'aiment pas les fumures fraîches.

Une belle récolte à sécher puis à rentrer au sec. Attention, échalote comme oignon n'aiment pas les fumures fraîches.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Vous avez dit permaculture ?

Publié le par Bruno

La canicule s'installe sur notre région cette semaine.

Au jardin, les pommes de terre ne devraient pas trop souffrir du manque d'eau. Une épaisse couche de végétaux disposée sur le plant en avril dernier devrait maintenir une humidité relative.

Vous avez dit permaculture ?

Quatre routes de pommes de terre le 25 avril dernier .

Vous avez dit permaculture ?

Le plant a été posé à même le sol, pas besoin de bêche ou plantoir, juste un cordeau pour tracer la route.

Le mulch disposé sur les pommes de terre est composé d'un mélange de fumier de cheval, de BRF, de compost et de nombreux sacs de tonte de gazon.

La récolte s'annonce prometteuse...

Vous avez dit permaculture ?
Vous avez dit permaculture ?

Publié dans Côté jardin éco, Photos

Partager cet article
Repost0

Il ne me reste plus qu'à attendre la pluie.

Publié le par Bruno

L'installation des pommes de terre au jardin est tout juste terminée. Même si les routes de tubercules sont maintenant en place depuis quelques semaines, il me restait la "finition" des buttes de protection contre le froid (les Saints de glace ne sont pas encore passés...)

La technique de permaculture expérimentée depuis trois ans me satisfait pleinement. ( voir article blog du 5 août 2018, lien ci-dessous). Une fois encore, le plant de pdt a été disposé à même la terre, recouvert ensuite d'un épais mulching, formé de feuilles mortes du jardin ramassées l'automne dernier, mélangé au BRF et à du fumier de cheval.

4 routes de 10 mètres disposées 6 avril dernier.

4 routes de 10 mètres disposées 6 avril dernier.

La technique est un peu longue et fastidieuse à mettre en œuvre mais dès lors, le travail est terminé jusqu'à la prochaine récolte. Elle me permet aussi de planter un plus grand nombre de tubercules sur une surface de terre plus réduite. Plus besoin de passer un outil entre les routes, plus besoin de désherber, les tontes de gazon étouffent la pousse éventuelle de mauvaises herbes, assurent une chaleur relative lors de gelées matinales de printemps et maintiennent l'humidité du plant en cas de sécheresse.

Plus tard, le terrain ainsi richement amendé accueillera ensuite les poireaux après la récolte des pommes de terre.

Merci à Patricia, Gérard et Christian pour les nombreux sacs de tontes de gazon (non traité). Un gros volume de déchets verts est nécessaire à cette technique de culture.

Merci à Patricia, Gérard et Christian pour les nombreux sacs de tontes de gazon (non traité). Un gros volume de déchets verts est nécessaire à cette technique de culture.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>