Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Région Hauts-deFrance et la SNCF.

Publié le par Bruno

Retour de randonnée ce matin, à proximité de la voie ferrée entre Essigny-le-Petit et Remaucourt. J'ai remplacé le logo "Région Nord Pas de Calais"

En géographie, le haut ne se dit pas Nord ?

Montage "maison" avec photoshop... Beaucoup de modifications en tout genre à prévoir avec ce changement de nom !

Montage "maison" avec photoshop... Beaucoup de modifications en tout genre à prévoir avec ce changement de nom !

Quelques photos prises tout au long du parcours...

Isis bien sur !
Isis bien sur !

Isis bien sur !

Toujours beaucoup de vent !

Boule de gui et bouquet de chardons secs ou cardères sauvages ou encore appelés "peignes à loup"
Boule de gui et bouquet de chardons secs ou cardères sauvages ou encore appelés "peignes à loup"
Boule de gui et bouquet de chardons secs ou cardères sauvages ou encore appelés "peignes à loup"

Boule de gui et bouquet de chardons secs ou cardères sauvages ou encore appelés "peignes à loup"

Cygnes imperturbables à l'arrivée d'Isis.

Région Hauts-deFrance et la SNCF.
Région Hauts-deFrance et la SNCF.
Région Hauts-deFrance et la SNCF.

Symphonie de couleurs dans ce petit massif.

Région Hauts-deFrance et la SNCF.
Région Hauts-deFrance et la SNCF.

Le vent a très vite séché les immenses étendues semées.

Région Hauts-deFrance et la SNCF.
Région Hauts-deFrance et la SNCF.

Publié dans Flore et faune

Partager cet article
Repost0

Bon anniversaire Monsieur Gilbert !

Publié le par Bruno

Bon anniversaire Monsieur Gilbert !

Ce mercredi 16 Mars notre doyen Gilbert Gesnot fête ses 93 printemps.

Il avait anticipé lundi avec champagne et tarte tropézienne, délicieuse!

Blandine

Toujours bon pied bon oeil !

Toujours bon pied bon oeil !

Publié dans Le village

Partager cet article
Repost0

Recette de la semaine proposée par Martine.

Publié le par Bruno

Poisson au curry au lait de coco.

Recette de la semaine proposée par Martine.

Ingrédients pour 4 personnes:

800 g de poisson (darne de saumon ou dos de cabillaud), 1 gros oignon émincé, 2 gousses d' ail émincées, 1 poivron rouge coupé en lanières, 1 poivron vert coupé en lanières, 1 beau morceau de gingembre frais coupé en fins bâtonnets de 2 à 3 cm de long, 3 tomates moyennes coupées en petits morceaux, le jus d'un citron vert, 1 boîte de lait de coco, 1 cuillère à soupe d'huile d'olive, 1 cuillère à café de curry, 1 cuillère à café de curcuma, 1 cuillère à café de piment séché broyé, sel et poivre.

Préparation:

Préparer le poisson, en ôtant la peau et les arrêtes. Le faire rapidement revenir, des deux côtés, dans une sauteuse dans l'huile d'olive, puis réserver. Faire cuire l'oignon et l'ail émincés, ainsi que le gingembre, dans la sauteuse utilisée précédemment. Ajouter les poivrons coupés en lanières, et faire cuire 10 min pour faire réduire. Ajouter les tomates en morceaux, et faire cuire 5 min.
Ajouter le curry, le curcuma, le piment, sel et poivre. Mélanger. Ajouter le jus du citron vert, puis le lait de coco. Mélanger. Ajouter le poisson, et bien mélanger le tout. Laisser cuire encore 10 min, en couvrant la sauteuse, à feu doux. Servir chaud, avec un riz blanc.

Bon appétit !
Recette de la semaine proposée par Martine.

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0

Le printemps bientôt de retour, c'est le moment de "récolter" la sève de bouleau.

Publié le par Bruno

Le printemps bientôt de retour, c'est le moment de "récolter" la sève de bouleau.

Voilà maintenant deux ans qu'au début du printemps, je vous parle des bienfaits de la sève du bouleau. (articles du 6 avril 2014 et du 20 mars 2015) dans la rubrique "Recherche" du blog.

La pratique consiste à prélever ce liquide en perforant l’arbre après l’écorce et l’aubier, soit un trou de 3 centimètres de profondeur pour 8 millimètres de diamètre. ( Une mèche à bois sur une perceuse sans fil et le tour est joué .) Une petite canule guide le liquide au goutte à goutte jusqu’au récipient qui le recueille . ( cf photo )

Le prélèvement de la sève ne nuit pas à la santé de l’arbre, ou tout au moins à la bonne croissance des bourgeons et jeunes pousses lorsque le travail est fait correctement.

Une cure détoxifiante de sève de bouleau.

Au retour du printemps, boire un grand verre (250 ml) de sève de bouleau à jeun, pendant trois semaines, nettoie l'organisme. La sève est prélevée quotidiennement sur l'arbre.

Les anciens en consommaient tous les ans à la sortie de l'hiver. La tradition s'est perpétuée dans les pays scandinaves et elle opère depuis quelques années un retour en force en France.
La récolte démarre fin février, début mars, lorsque la sève commence à monter dans le tronc et les branches. Elle dure entre 15 et 20 jours et s'effectue sur des arbres d'au moins 30 ans. Le tronc est percé sur quelques centimètres de profondeur pour y glisser un tuyau raccordé à un réservoir dans lequel s'écoule la sève. Pendant la période de récolte, il faut colmater avec de l'adhésif les fuites à l'entrée du tuyau pour que la sève ne se disperse pas sur l'arbre. Il est préférable de ne réaliser qu'un seul trou par sujet. Après la récolte, il est recommandé de reboucher le trou avec une cheville en bois ou un bouchon d'argile afin d'aider l'arbre à cicatriser et éviter le suintement, source de maladies.

Pour limiter la fermentation, le prélèvement doit être quotidien. Le bidon réservoir rempli de sève ne doit jamais séjourner plusieurs jours en plein soleil. La quantité prélevée sur un arbre peut atteindre 4 ou 5 l par jour lors du pic de montée de sève. Après la récolte, la sève de bouleau peut être dans des bouteilles d'eau minérales par exemple et se conserve alors au frais entre 0 et 4 °C.

Convaincu des bienfaits de la cure, nous en buvons tous les matins, au réveil, pendant trois semaines. Cette sève est translucide comme de l'eau pure, fraîche et agréable en bouche, elle révèle une saveur très légèrement sucrée, mais sa saveur devient plus forte avec la fermentation du liquide au fil du temps.

La sève de bouleau est une des plus riches de tous les arbres. Les populations du Nord de l’Europe et d'Amérique du Nord en font une consommation régulière depuis des siècles. Il s’agit véritablement d'une pratique empirique ancestrale .

Le printemps bientôt de retour, c'est le moment de "récolter" la sève de bouleau.

En France, c’est dans les monastères que s’est transmise la tradition de consommer de la sève de bouleau. Les moines de la Trappe des Dombes (Ain) ont jusqu’à aujourd’hui gardé sereinement cette tradition. Chaque printemps, les jeunes moines récolent la sève de bouleau fraîche pour que les plus anciens retrouvent leurs forces vives et souffrent moins de leurs douleurs articulaires.

Très riche en minéraux et oligo-éléments, la sève de bouleau contient en grande quantité calcium, magnésium, silicium, sodium, phosphore et potassium, en lesquels nous sommes nombreux à présenter des carences de nos jours.

Au printemps, le bouleau produit pendant un mois, 200 litres de sève par jour, c’est donc plus de 6000 litres de sève qui viendront nourrir un seul arbre adulte .

Environ 1 litre de sève récoltée après une heure d'installation du dispositif. La sève est recueillie à l'abri de l'air et de la poussière sur un terrain exempt de pesticides.

Environ 1 litre de sève récoltée après une heure d'installation du dispositif. La sève est recueillie à l'abri de l'air et de la poussière sur un terrain exempt de pesticides.

Alors... A votre santé !

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article
Repost0

Résultats législative partielle 1er tour.

Publié le par Bruno

Résultats législative partielle 1er tour.

Publié dans Information citoyenne

Partager cet article
Repost0