L'histoire de l'oratoire de la Vierge des Pauvres à Remaucourt.

Publié le par Bruno

L'histoire de l'oratoire de la Vierge des Pauvres à Remaucourt.

En cette période proche de l'Assomption, je souhaitais mettre "un petit coup de projecteur" sur l'histoire de notre oratoire de la Vierge des Pauvres, situé à l'entrée du chemin du Tilloy.

Au début des années 60, un grand désir s'est fait sentir parmi la population d'avoir un oratoire de la Vierge à l'entrée de Remaucourt, venant de Morcourt.

Le choix de la Vierge des Pauvres devint presque une évidence, "la vierge est si proche de chacun de nous, qui sommes si pauvres". Le projet fut tout de suite accueilli non seulement par les catholiques pratiquants mais aussi par tous les habitants du village.

L'oratoire de la vierge des Pauvres le jour de cérémonie de la bénédiction le 16 Mai 1969.
L'histoire de l'oratoire de la Vierge des Pauvres à Remaucourt.

L'oratoire fut donc construit par trois hommes âgés de plus de 70 ans qui travaillèrent les après-midi pendant 2 mois. L'un deux faisant ce travail en action de grâce, sa fille, dans un état désespéré fût guérie après avoir invoqué la Vierge des Pauvres.

Chacun avait répondu aux frais de construction et à l'achat de la statue que des villageois sont aller chercher à Banneux. Pour la petite histoire, il y eu quelques péripéties pour se rendre à Banneux près de Liège en Belgique, le car tomba en panne et fut immobilisé pendant plusieurs heures, et au retour les douaniers (la douane existait encore à cette époque) exigèrent une somme importante de frais de douane, qui finalement furent annulés après peut-être une intervention divine...

Le 16 Mai 1965, la cérémonie organisée à l'occasion de la bénédiction fut magnifique, dans un village où chaque maison était décorée où dans chaque rue se trouvait un petit autel représentant une apparition de la vierge. Tous les habitants avaient voulu participer à ce travail. L'oratoire était orné de drapeaux correspondant aux personnes de nationalités différentes résidant à Remaucourt, à savoir: drapeaux belge, polonais, espagnol, tchèque autour du drapeau de la Vierge, du drapeau pontifical et bien sûr des drapeaux français.

Les jeunes filles avaient bien préparé des chants, soutenus par une voiture radio. Le long cortège qui devait parcourir les rues du village, était composé d'un groupe important d'enfants de chœur, des petites filles portant les fleurs qu'elles devaient offrir à la Vierge puis venaient des fillettes avec des fanions représentant les 15 mystères du Rosaire, ensuite les communiantes qui tenaient un très grand chapelet, un groupe de Belges entourant Notre Dame de Beauraint, un groupe de Polonais parmi lesquels se trouvaient des petites filles en costume national portant l'image de Notre Dame de Szectocova et qui chantèrent un cantique à la sainte Vierge dans leur langue maternelle, puis toutes les jeunes filles qui escortaient la voiture très bien décorée sur laquelle se trouvait la statue.

Une dizaine de prêtres étaient présents, Monsieur le Chanoine Quennesson procéda à la bénédiction et prononça une très belle homélie.

On estima le nombre des participants à environ 580 personnes.

Bien souvent des personnes s'arrêtent pour regarder l'oratoire pour le photographier, pour prier et confier leurs peines, supplier celle qui a promis de soulager la souffrance, de guérir un être cher...

Depuis, chaque année la messe du 15 août y est célébrée.

Photo d'Août 2000

Photo d'Août 2000

Mademoiselle Colzy du Tilloy, qui a toujours entretenu et magnifiquement fleuri l'oratoire.

Mademoiselle Colzy 90 ans, photo d'août 2004.

Mademoiselle Colzy 90 ans, photo d'août 2004.

Un merci particulier à Joëlle Sebbe pour m'avoir transmis des documents se rapportant à un moment fort dans la vie de notre village.

Publié dans Le village

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernadette 09/08/2015 15:44

Cher Bruno, Quelle grande émotion en découvrant ce bel article, beau résumé, belles photos, et Simone
Colzy, que j'ai bien connue évidemment. Je me suis souvent arrêtée à cet oratoire lorsque je passais par cette route, il y a bien longtemps....Merci à vous d'avoir une pensée pour moi, lorsque vous y passerez au retour de vos promenades. Merci de tout coeur pour ce partage. Je vous embrasse sans oublier Marie. Bonne messe le 15 Août.