Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

divers

Offrir un compagnon à quatre pattes pour Noël... Fausse bonne idée!

Publié le par Bruno

Offrir un compagnon à quatre pattes pour Noël... Fausse bonne idée!

Accueillir un animal de compagnie à son domicile doit être un acte mûrement réfléchi. C'est ce que rappellent les associations de défense des animaux à l'approche de Noël.

Les enfants en parlent depuis des mois de ce chiot ou ce chaton dont ils rêvent et dont ils promettent de s'occuper jusqu'à la fin de ses jours et vous êtes prêts à craquer. Vous ne seriez pas les premiers à offrir un animal de compagnie comme cadeau de Noël...

Mais hélas, bon nombre des adorables boules de poils qui ont émerveillé les enfants le 25 décembre au matin finissent quelques mois ou semaines plus tard dans un refuge. Fort heureusement, ils sont aussi nombreux à rester toute leur vie au sein de la famille. Alors offrir un animal de compagnie le jour de Noël, bonne idée ou non?

Non si...

Vous n'avez pas vraiment envie d'avoir un animal mais vous souhaitez réaliser le rêve de votre enfant : offrez-lui plutôt une peluche ! Un animal n'est pas un jouet que l'on peut échanger ou jeter quand on ne s'y intéresse plus.

- Vous travaillez 15 heures par jour et n'avez jamais une minute à vous ni la semaine ni le week-end. Vous êtes toujours en vadrouille et ne pourrez pas faire garder votre animal à chaque fois que vous vous absentez ni l'emmener avec vous.

- Vous avez déjà du mal à boucler les fins de mois : un animal coûte cher tant en matière d'alimentation et d'entretien que de soins vétérinaires.

- Vous n'avez ni l'envie ni le temps d'éduquer un animal.

Oui si...

- Cette décision est réfléchie et non prise sur un coup de tête pour faire plaisir aux enfants à Noël.

- Vous êtes certains de pouvoir assumer un animal pendant plus de 10 ans : un animal représente un gros budget. Il est donc très important de s'assurer d'avoir les moyens de le nourrir, l'entretenir et le soigner.

- Vous avez du temps à consacrer à un animal. Sortir son chien 10 minutes en rentrant du travail ne suffit pas ! Nos meilleurs amis à 4 pattes ont besoin de courir, jouer, observer. Et si les chats sont plus indépendants, un félin qui reste seul toute la longue journée sera malheureux.

- Vous êtes prêts à faire des sacrifices pour ce futur membre de la famille : certains jours, vous n'aurez pas envie de sortir pour promener votre chien. Mais il faudra malgré tout le faire !

Grasses matinées perturbées, nuits parfois agitées... Comme un enfant, un animal demande des sacrifices. Une chose dont il faut être bien conscient avant d'envisager l'adoption d'un compagnon à 4 pattes.

Les rongeurs non plus ne sont pas des jouets !

S'il est vrai qu'un rongeur ou un lapin vit moins longtemps qu'un chien ou un chat, ils restent eux aussi des êtres vivants dont il faut s'occuper et qu'il faudra emmener chez le vétérinaire en cas de maladie ou d'accident.

Ce n'est pas parce qu'ils sont petits qu'ils sont des jouets. Ils sont au contraire fragiles et ne doivent pas finir entre les mains de n'importe quel enfant !

Victoria Chasle Castillo (comportementaliste éducatrice canine) donne un bon conseil pour savoir si un enfant est prêt à vivre avec un animal de compagnie.

Rendez-vous dans un refuge animalier pour le mettre en contact avec les animaux et voir sa réaction. Non seulement ce sera un bon test pour s’assurer de sa motivation mais, en plus, ce sera une bonne action en permettant à ces chiens de se faire promener !

Chaque année, des milliers d’animaux sont abandonnés. Pourtant des animaux de compagnie sont toujours offerts comme de simples jouets… et certains finissent à la SPA dans le meilleurs des cas...

La présence d'un animal de compagnie est source de satisfactions pour toute la famille, elle favorise le développement des enfants, contribue à l'intégration dans la vie sociale et participe aux loisirs. De par son rôle de fidèle ami confident, sans risque de trahison, et partenaire de jeu, l’animal donne à l’enfant le sens des responsabilités, le rassure, le valorise, le console et peut l’aider à vaincre sa timidité.

Offrir un compagnon à quatre pattes pour Noël... Fausse bonne idée!

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Un an déjà ! le 1er décembre

Publié le par Bruno

Un an déjà ! le 1er décembre

"Ici Paris" s'est bien vendu sur l'hôpital !!! le 1er décembre 2013

Et cela fait déjà un an que l'heure de la retraite a sonné, que le temps passe vite. C'est vrai ce que l'on dit: qu'à la retraite nous sommes débordés, eh bien c'est le cas. Nous avons beaucoup d'occupations, le temps n'est pas compté et nous faisons les choses au fur et à mesure qu'elles se présentent. Les petits enfants nous occupent et nous gardent aussi jeunes que possible, et je ne vous parle pas d'Isis, qui a elle toute seule, nous prend une large part de notre temps, (éducation, sorties vélo, rando ...)

Travailler ensemble toutes ces années, avoir exercé tous les deux une profession formidable bien que souvent difficile et maintenant la retraite toujours à deux... Une vraie satisfaction !

Dépêchons nous d'être heureux et d'apprécier ces petits bonheurs qui rythment notre vie au quotidien.

"Le bonheur, c'est d'avoir quelqu'un à aimer, quelque chose à faire et quelque chose à espérer."

Un esprit occupé est un esprit heureux.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Publié le par Bruno

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le 19 octobre dernier, le blog proposait un article sur l'arrachage des betteraves dans le village, complété le 10 novembre par un papier, concernant cette fois l'enlèvement de l'immense silo de racines acheminées jusqu'à la sucrerie d'Origny qui se trouve à 18 kilomètres du village.

L'envie d'aller voir ce que pouvez ensuite devenir notre betterave sucrière était bien tentante...

Aussi, une sucrerie comme celle d'Origny ne se visite pas aisément, le site est classé SEVESO 2, c'est donc très encadré qu'a eu lieu un déplacement ce samedi 22 novembre sur les installations industrielles de ce groupe Tereos.

Je tiens à remercier particulièrement Laurent Cardon pour cette invitation offerte.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le site d'Origny-Sainte-Benoite exerce des activités saisonnières de production de sucre et de séchage de pulpe, ainsi que, durant toute l'année, des activités de conditionnement de sucre, de production de sucres spéciaux, d'alcools et de bioéthanol. Il emploie 300 salariés permanents auxquels s'ajoutent 50 salariés saisonniers durant la campagne betteravière.

Quelques chiffres:

La sucrerie distillerie travaille les betteraves produites sur 23 000 hectares cultivés par 800 agriculteurs de l'Aisne, 900 camions au quotidien sur site, 20 000 tonnes de betteraves par jour, une production annuelle de 135 000 tonnes de sucre par an et de 330 000 m3 d'alcool.

Circuit depuis la plate forme de stockage.

( déchargement des camions) 44 000 tonnes pour une autonomie de 3 jours de fonctionnement de la sucrerie, les transporteurs ne roulent pas le mercredi et le dimanche, mais la sucrerie fonctionne 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

De la betterave au morceau de sucre !

Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)

Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)

Les silos au bord des champs paraissent relativement propres, de plus nous avons vu dans l'article du 10 novembre dernier, que le chargement de ces racines se faisait avec de nouvelles machines, qui au passage secouaient les betteraves pour éliminer le plus de terre possible, la sucrerie n'a besoin que de la racine.

Néanmoins, 12 tonnes de pierres ainsi que 20 tonnes d'herbe et de terre sont extraites par jour lors du lavage à la sucrerie sur les 20 000 tonnes de betteraves traitées au quotidien.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Pas moins de 10 000 m3 d'eau journalier sont utilisés pour le nettoyage des racines, une eau qui est recyclée en permanence dans d'immenses bassins de rétention pour être réinjectée ensuite après filtration, dans le circuit de lavage des betteraves. Les boues séchées obtenues sont reprises pour amender les prochaines cultures.

Un des nombreux bassin de filtration

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Notre betterave, une fois propre est dirigée vers la râperie pour être transformée en cossettes grâce à l'emploi de "peignes métalliques" Schématiquement la cossette ressemblance à du céleri râpé, mais elle présente 3 côtés pour permettre une meilleure récupération du sucre de la betterave.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le devenir de la cossette !

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le sucre extrait de la cossette, elle devient pulpe fraiche de betterave ou pellets déshydratés de 6 ou 8 mm de diamètre qui entreront dans l'alimentation du bétail.

Quant au jus obtenu, il sera chauffé dans d'immenses chaudières pour obtenir des cristaux de sucre qui après divers procédés industriels nous donneront le sucre blanc.

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière

La distillerie

Elle produit de l'alcool brut obtenu par action des levures sur le sucre (fermentation), puis par distillation du vin fermenté. Les flegmes (Produit obtenu par distillation sans rectification d'un liquide alcoolique quand celui-ci n'est pas consommable (par opposition à eau-de-vie), subissent ensuite une opération de rectification qui consiste à les épurer par distillation multiple afin d'obtenir un alcool de haute pureté appelé "Surfin", destiné aux secteurs des spiritueux, de la parfumerie, de la pharmacie et de la vinaigrerie.

Les flegmes déshydratés servent aussi à produire le bio éthanol, destiné à l'incorporation dans les essences.

Une partie de la distillerie

Une partie de la distillerie

Échantillon des produits réalisés par la sucrerie

"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...

"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...

En conclusion, comme nous le dit le guide lors de la visite, " la sucrerie est un immense tuyau, il y entre une betterave sale, il en ressort un morceau de sucre blanc"...

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

Une noria de camions dans le village.

Publié le par Bruno

Une noria de camions dans le village.

L'enlèvement du silo de betteraves au coin de la maison a débuté en fin d'après midi. Depuis une rotation importante de camions sillonnent les rues de la commune. Sur place, une déterreuse nettoie les betteraves avant de les charger dans les poids lourds qui prennent ensuite la direction de la sucrerie (Origny). Une organisation bien rodée, les conducteurs de grue et de la déterreuse ainsi que les routiers travaillent par poste, l'équipe de nuit vient de prendre le relai, les machines quant à elles, tournent 24h sur 24 sauf le mercredi (pause pour l'entretien et révision des matériels). Chaque camion livre 44 tonnes de betteraves par rotation, une quarantaine de camions est prévue pour l'enlèvement du silo. La météo exceptionnellement belle pour la saison, permet de garder nos routes relativement propres. La sucrerie, tourne à plein régime de septembre à janvier.

En fin de soirée, tout aura disparu !

Une noria de camions dans le village.
Une noria de camions dans le village.

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

C'est ce week-end !

Publié le par Bruno

C'est ce week-end !

Comme chaque dernier dimanche du mois d'octobre, la France reviendra à l'heure d'hiver. Dimanche 26 octobre 2014, il faudra retarder nos montres de 60 minutes. Ainsi, à 3 heures du matin, il sera de nouveau 2 heures, ce qui offre une heure de sommeil en plus à ceux qui doivent mettre leur réveil le dimanche matin.

C'est ce week-end !

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

<< < 10 20