Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le village

Une belle rencontre ce matin !

Publié le par Bruno

Une belle rencontre ce matin !

Le chevreuil est présent partout chez nous. Tôt le matin, il n'est pas rare en ce moment, d'apercevoir au bout du jardin, un chevreuil et ses petits, dans le champ voisin. Pour pouvoir les photographier en toute tranquillité, il suffit d'actionner dans un silence absolu, le mécanisme d'ouverture de la fenêtre de toit car au moindre bruit suspect... Ils prennent la fuite. Il faut aussi "s'armer" de patience.

Le déclic de l'appareil photo semble avoir attiré l'attention de la mère.
Le déclic de l'appareil photo semble avoir attiré l'attention de la mère.
Le déclic de l'appareil photo semble avoir attiré l'attention de la mère.

Le déclic de l'appareil photo semble avoir attiré l'attention de la mère.

Ce matin, c'est une belle rencontre avec une famille de chevreuils. La mère et ses deux petits chevrillards, nés en Mai-Juin gambadent dans les chaumes en limite du champ de blé. Ils remontent tranquillement de la Somme où ils sont allés s'abreuver avant de rejoindre le vallon proche en direction de Bellecour.

La mère, agile et musclée, taillée pour la course et le saut d'obstacle.
La mère, agile et musclée, taillée pour la course et le saut d'obstacle.
La mère, agile et musclée, taillée pour la course et le saut d'obstacle.

La mère, agile et musclée, taillée pour la course et le saut d'obstacle.

Les jeunes ont bien grandi et perdent peu à peu leur pyjama "bambi" tacheté de blanc. Ils suivent la mère de très près.

Une belle rencontre ce matin !
Une belle rencontre ce matin !
Une belle rencontre ce matin !
Une belle rencontre ce matin !

Les voilà maintenant dans le champ de lin, le vallon est proche.

Joli moment pour commencer la journée.
Joli moment pour commencer la journée.
Joli moment pour commencer la journée.

Joli moment pour commencer la journée.

Partager cet article
Repost0

Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...

Publié le par Bruno

Après l'arrachage du lin le 21 juillet dernier (article blog), le rouissage est en cours, première phase naturelle de transformation de la plante en fibre. C’est l’alternance de pluie et de soleil qui permet au lin de rouir.

Cette année: nous sommes servis !!! côté météo.

Grâce à l’action des micro-organismes et des bactéries présents sur le sol, le rouissage* (de juillet à septembre) élimine la pectose qui soude les fibres textiles à la partie ligneuse de la plante.

Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...

Pour favoriser un rouissage homogène, les pailles de lin ont été retournées ce vendredi matin par deux engins sillonnant à grande vitesse le champ voisin de Laurent Cardon.

Les machines sillonnent le champ à 40 km/h !
Les machines sillonnent le champ à 40 km/h !

Les machines sillonnent le champ à 40 km/h !

*Le rouissage: est la macération que l'on fait subir aux plantes textiles telles que le lin, le chanvre, etc, pour faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige. On fait rouir le chanvre ou le lin dans un routoir ou rouissoir. Le terme rouir vient du francique rotjan, qui signifie pourrir.

Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...

Ce début de pourrissement permet donc de séparer l’écorce de la tige. Tout le savoir faire consiste à arrêter ce processus au bon moment. Si on laisse le lin dans les champs trop longtemps les qualités de résistance mécanique de la fibre ainsi que l’homogénéité de couleur sont altérées.

L'écorce de la tige de lin enlevée, apparaissent déjà les fibres qui serviront à la confection de vêtements...

L'écorce de la tige de lin enlevée, apparaissent déjà les fibres qui serviront à la confection de vêtements...

Une fois l’opération de rouissage terminée, les andains de lin seront enroulés en meule de pailles et transportés vers les usines de traitement où il devra encore subir le teillage, le peignage et encore le filage...

Un clic sur les photos pour agrandir.

Un clic sur les photos pour agrandir.

Pendant ce temps, la moisson est arrêtée, au grand dam des agriculteurs tributaires d'une météo capricieuse.

Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...

Encore une belle averse ce vendredi après midi !  8 mm dans le pluviomètre en quelques minutes.

8 mm, c'est 8 litres d'eau au m2 ou encore 800 000 litres d'eau par hectare !

Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Une météo d'automne, propice au rouissage du lin...
Partager cet article
Repost0

Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.

Publié le par Bruno

Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.

VNF (voies navigables de France) a entrepris depuis peu son opération de faucardage  de la rigole du Noirieu pour le plus grand bonheur des pêcheurs du coin.

D'immenses tas de plantes aquatiques, vraisemblablement des rubaniers d'eau, flottent et dérivent lentement avec le courant, jusqu'au barrage à l'entrée de la partie couverte du Noirieu.

Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.
Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.

Une grue récupère ensuite les plantes envahissantes pour les déposer dans le contre fossé.  

Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.
Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.
Les pêcheurs réinvestissent de nouveau les berges du Noirieu à Remaucourt.

2012.  Promenade bucolique entre Remaucourt et Essigny-le-Petit ,en passant par le sentier Robert Cassol

Partager cet article
Repost0

Remaucourt: charmant village !

Publié le par Bruno

Article de presse Aisne Nouvelle du 22 juillet 2021.

Article de presse Aisne Nouvelle du 22 juillet 2021.

Publié dans Découverte, Le village

Partager cet article
Repost0

La récolte du lin a commencé dans le village.

Publié le par Bruno

Champ de lin en fleur le13 juin dernier.

Champ de lin en fleur le13 juin dernier.

Les superbes fleurs bleues ont disparu. Les conditions météo sont propices à l'arrachage du lin ce mercredi soir. C'est un spectacle étonnant d'observer ces machines parcourir la parcelle, vitesse de pointe, 14 km/h. Trois engins agricoles spécifiques sillonnent en tous sens le champ situé à l'angle des rues Charles Desjardins et Charles Collin. Le lin sera bientôt arraché et aligné pour un séchage à même la terre.

Contrairement au blé, l'orge ou encore le colza, le lin ne se coupe pas, il s'arrache. Jadis, le lin s'arrachait à la main...

L'arrivée des trois machines dans la soirée.

La récolte du lin a commencé dans le village.
La récolte du lin a commencé dans le village.

Les arracheuses forment des andains droits et réguliers pour favoriser le "rouissage" macération au sol.

Le rouissage peut débuter, l'action conjuguée du soleil et de l'eau va faciliter la séparation de l'écorce filamenteuse d'avec la tige.

La récolte du lin a commencé dans le village.
La récolte du lin a commencé dans le village.
La récolte du lin a commencé dans le village.
La récolte du lin a commencé dans le village.

Il existe peu d'exemples d'une matière agricole aussi locale (2/3 de la récolte mondiale trouve sa production depuis la Normandie jusqu'à notre région des Hauts-de-France).

Sur 100 kg de paille récoltés on récupère 25 kg de filasse. Cette filasse sera ensuite peignée et filée pour devenir vêtements, linge de maison, mobilier...

La culture du lin ne nécessite que très peu de produits phytosanitaires et quasiment pas d'engrais. Le lin piège quantités de CO2, consomme très peu d'azote du sol. Il n'épuise donc pas les sols, et contribue même, en assolement, à laisser reposer la terre et à la reconstituer.

Il se contente de la pluie qui tombe du ciel (à profusion, il faut bien le dire...), sans qu'il soit nécessaire d'arroser artificiellement. (Sources internet Landmade)

Le lin a donc un bel avenir dans notre région...

3h plus tard, la nuit est tombée, les 10 hectares de lin de la parcelle ont été arrachés... Commence maintenant une étape importante pour la plante : le rouissage.

A suivre

La récolte du lin a commencé dans le village.
La récolte du lin a commencé dans le village.

Publié dans Découverte, Le village, Photos

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>