Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recette de la semaine

Publié le par Bruno

En passant par le Tréport au restaurant " La villa Marine"

L’aumônière de poissons Tréportais.

De la sole, des coquilles Saint-Jacques fraîchement pêchées par les marins du Tréport, un peu de saumon et un brin de savoir-faire.

La recette, pour 4 personnes :


Pour la julienne de légumes (une cuillère à soupe par aumônière) : quelques carottes, navets, courgettes, une cuillère de crème fraiche, un jaune d’œuf. Les légumes sont revenus dans une poêle mais doivent rester croquants. On leur ajoute la crème fraiche et le jaune d’œuf.
Pour la sauce : une demi-boite de bisque de homard, un décilitre de fumet de poisson (réalisé au préalable avec l’arrête de la sole, un court-bouillon, des échalotes…), deux cuillères à soupe de coulis de tomates, deux cuillères à soupe de cognac. La sauce montée avec 40 grammes de beurre en pommade. On lui ajoute un demi jaune d’œuf, hors du feu.
Les poissons : 4 filets de sole, 4 noix de Saint-Jacques, 4 petits filets de saumon.
Le décor : Quatre feuilles de brique, quelques brins de ciboulette, 4 tranches de citron, 4 fleurons de pâte feuilletée pour le décor.

Faire revenir le saumon et les noix de Saint Jacques, rosés à cœur.
Disposer une cuillère à soupe de julienne sur chaque feuille de brique. Poser dessus une noix de Saint-Jacques et un filet de saumon. Entourer d’un filet de sole. Fermer les aumônières avec une ficelle, décorer d’un brin de ciboulette, enfourner à 120 ° pendant vingt minutes environ. Disposer une cuillère de sauce sur une assiette chaude, poser l’aumônière dessus, ajouter une pincée de ciboulette hachée, une tranche de citron et un fleuron, servir immédiatement.

Bon appétit !
Recette de la semaine

Publié dans Recette de la semaine

Partager cet article
Repost0

Les vacances Tréportaises sont terminées...

Publié le par Bruno

Les vacances Tréportaises sont terminées...

Une semaine bien agréable avec une météo digne de la Haute Normandie, de gros coups de vent, (sans pluie) et même avec un rayon de soleil quotidien... Surtout pas de quoi décourager Thomas et Oriane sans oublier Isis, de courir sur le bord de mer aux pieds des falaises les plus hautes d'Europe.

Les vacances Tréportaises sont terminées...
Les vacances Tréportaises sont terminées...

Isis s'est trouvée un copain de jeu !

Les vacances Tréportaises sont terminées...
Les vacances Tréportaises sont terminées...
Les vacances Tréportaises sont terminées...

Randonnées quotidiennes !

Les vacances Tréportaises sont terminées...
Les vacances Tréportaises sont terminées...
Les vacances Tréportaises sont terminées...

Une semaine bien remplie pour nos p'tits loups, lundi c'est de nouveau l'école...

Les vacances Tréportaises sont terminées...

Publié dans Photos - Vidéos

Partager cet article
Repost0

Les cendres de bois " l'or " du jardinier.

Publié le par Bruno

Les cendres de bois " l'or " du jardinier.

Les cendres récupérées dans la cheminée peuvent être utilisées pour le jardin, utilisées à bon escient, elles n'ont que des qualités. Cette manière de recycler les cendres de bois fait partie intégrante du jardinage naturel et biologique.

Toutes les cendres de bois ne sont pas utilisables du fait qu'elles vont être apportées au jardin. Elles ne doivent donc pas contenir de matières toxiques et nocives. Le bois doit être naturel, non traité, non peint et non vernis. Les cendres ne doivent pas être issues de bois composite, de contreplaqué… A noter d'ailleurs que ces bois ne doivent pas être brûlés car ils contiennent des colles et des résines chimiques, qui donnent des émanations toxiques. Il en est de même pour les matières plastiques.
Tous les résidus de tailles, les feuilles mortes, les tontes de gazon, les herbes fauchées… donnent de bonnes cendres pour le jardin. Les cendres de bois fournissent un excellent engrais puisqu'elles sont riches en sels minéraux et principalement en calcium, en magnésium, en phosphore, en potasse et en silice. De ce fait elles apportent des nutriments aux végétaux.
Elles présentent l'avantage de ne pas provoquer de surdosage car elles sont assimilées progressivement et lentement. Par leur richesse en sels minéraux, elles donnent un bon amendement pour la terre. Les cendres de bois donnent un excellent engrais bio.

Les cendres de bois ont des effets répulsifs contre bon nombre d'insectes parasites du jardin.
Elles sont principalement efficaces sur les altises, les pucerons. Elles empêchent la progression des gastéropodes comme les escargots et les limaces. Attention cependant la cendre n'est efficace que lorsqu'elle est sèche. Une fois qu'elle est mouillée, il faut recommencer l'opération. Elle a des propriétés antibactériennes qui permettent de conserver les bulbes fragiles comme les lis. Aérant la terre, elle lutte contre les pourritures. Elles sont particulièrement bien appréciées par les légumes-feuilles, mais également les tomates et les pommes de terre. Au pied des arbres, des arbustes et des haies, elles servent d'engrais et aident à restructurer le sol. Les arbustes et arbres fruitiers apprécient bien les cendres de bois qui, grâce à leur richesse en potasse, favorisent la venue et la croissance des fruits. La potasse aidant également à la floraison, les cendres peuvent être mises dans les plantes à massif. Attention cependant, il faut éviter de mettre des cendres au pied des plantes de terre de bruyère, comme les camélias, les rhododendrons ou encore les hortensias.
En effet la teneur importante en calcium modifie le PH du sol. Le rendant plus alcalin, il sera néfaste aux plantes de terre de bruyère qui auront tendance à être atteints de chlorose entre autres.

Attention, il ne faut pas abuser des cendres de bois. La dose doit être entre 70 et 100 grammes par mètre carré et par an. L'exception est pour les arbres et arbustes qui en tolèrent plus.

Ne pas en mettre dans les terres calcaires. Au pied des arbres fruitiers, des arbres et arbustes à fleurs, il suffit d'en épandre sous la couronne. Un apport d'environ 150 grammes par an, au printemps est suffisant. Dans les massifs, en mettre un peu sur la terre et la faire pénétrer en griffant légèrement. Elles ne doivent pas être enfouies profondément mais superficiellement. Pour profiter des effets répulsifs sur les nuisibles, il suffit d'en saupoudrer les feuilles des végétaux attaqués par les altises, les pucerons et les sitones. Autour des plantes de prédilection des limaces (fraisiers, choux, salades, fleurs …), installer un cordon de cendres afin de les empêcher de passer. Penser à bien le renouveler après la pluie et faire attention lors des arrosages. Les cendres de bois permettent de repousser les indésirables qui grimpent dans les troncs des arbres fruitiers, principalement pour hiverner.

Un peu de cendres de bois dans le fond des sillons, au moment des semis, limitent les risques de pourriture grise principalement. Les cendres permettent aussi de bien conserver les bulbes, que l'on déterre et entrepose à la mauvaise saison. Dans une caissette, mettre une couche d'environ deux centimètres de cendres. Poser ensuite les bulbes dessus, sans qu'ils se touchent entre eux. Recouvrir d'une nouvelle couche de cendres. Il est possible dans des grandes caissettes d'alterner plusieurs couches cendres/bulbes. Je procède de la même façon avec les dahlias lors de l'hivernage des tubercules au sous sol.

Les cendres de bois " l'or " du jardinier.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

Souvenirs...souvenirs !

Publié le par Bruno

Pas de date sur l'ardoise... Qui se reconnaitra ? Années 60 ?

On notera le port de la blouse à cette époque. « Uniforme », « Blouse », ces mots tournent en boucle dans les médias depuis quelques temps. Beaucoup de parents sembleraient favorables au retour d’une tenue unique pour tous les élèves...

Souvenirs...souvenirs !

Publié dans Photos anciennes

Partager cet article
Repost0

La limace, véritable fléau au jardin.

Publié le par Bruno

La limace, véritable fléau au jardin.

Deux jours de pluie, il n'en faut pas plus pour voir réapparaître ces sales bestioles gluantes dans le jardin, en l’occurrence dans le pied d'iris. Elles s'en prennent aux semis et aux jeunes plants, les limaces sont de redoutables prédateurs. Omnivores, elles s'attaquent aux plantes comme aux débris végétaux.

La limace, véritable fléau au jardin.

Les limaces attaquent dès les premiers beaux jours, du printemps à l'automne, avec une préférence pour les atmosphères humides et la pluie. Le temps humide est propice à leur reproduction et elle ont peu de prédateurs naturels favorisant ainsi leur multiplication.

Toutes les plantes sont vulnérables, du potager au jardin d'ornement. Les organes touchés sont les feuilles, les bulbes, jeunes pousses, les tiges. Le feuillage est troué et dévoré; affaiblissant ainsi la plante.

Les hérissons, les musaraignes, les orvets sont des auxiliaires efficaces du jardinier pour lutter contre ces bestioles nuisibles.

Reste les traitements naturels avec la création de bandes de cendres de bois autour des plantes (inconvénient, à renouveler après chaque pluie...) ou encore le marc de café qui maintiennent à distance les limaces, sans les détruire.

L' installation de pièges remplis de bière, méthode qui semble controversée par certains jardiniers (la bière serait susceptible d'attirer toutes les limaces du "quartier") reste un moyen naturel efficace pour lutter contre ces nuisibles.

Enfin, de la maïzena dans un pot à confiture semble être tout aussi efficace. La maïzena ne coûte pas très cher, mais elle permet d’attirer de nombreuses limaces. Mettez une à deux c.à soupe de maïzena dans un bocal et posez-le sur le côté. Gardez la maïzena sèche et elle tuera les limaces en gonflant dans leur estomac. Je vais expérimenter...

La limace, véritable fléau au jardin.

Publié dans Côté jardin éco

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>