Le dobermann: un amour de chien, très protecteur avec les enfants.

Publié le par Bruno

Nos dobermanns, Ambre comme Isis nous ont accompagnés au sein de notre foyer depuis la naissance de nos petits enfants. Leur disparition prématurée a laissé un grand vide affectif que Pixelle est venue combler pour le plus grand bonheur de tous.

Noam-Pixelle juillet 2021
Noam-Pixelle juillet 2021
Noam-Pixelle juillet 2021
Noam-Pixelle juillet 2021

Noam-Pixelle juillet 2021

Contrairement à la croyance populaire, le Doberman est un chien de compagnie fondamentalement doux et loyal. Il est très attaché à son maître, tellement qu'il ne supporte pas d’être séparé de lui. C'est aussi un chien de défense doté d'un courage et d'une puissance hors du commun. Chose certaine, il ne manquera certainement pas de protéger son territoire et sa famille des malfaiteurs.

Mars 2020
Mars 2020
Mars 2020

Mars 2020

Faire cohabiter harmonieusement un chien et un enfant est une chose très facile dès lors que l'on respecte quelques règles. Le chien doit avoir sa place dans le foyer, il doit être parfaitement socialisé, parfaitement hiérarchisé. Ces deux points font partie de l'éducation précoce du chiot et plus tôt ils seront mis en place plus agréable sera la cohabitation.

Il faut malgré tout signaler que vivre avec un chien ne représente pas un risque considérable puisque dans les statistiques le risque de morsure est inférieur au risque d'accidents ménagers pour l'enfant.

(Source Dr Thierry Habran, diplômé de Maison Alfort, vétérinaire comportementaliste.)

 

Magnifique Pixelle. Juillet 2021

Magnifique Pixelle. Juillet 2021

Le dobermann: un amour de chien, très protecteur avec les enfants.
"Dans la vie, le plus sûr des amis, le premier à vous accueillir, le premier à vous défendre, celui dont le cœur honnête appartient pour toujours à son maître, qui travaille, se bat, vit et respire pour lui seul."
(Lord Byron 1788-1824)
 
 
Juillet 2021
Juillet 2021
Juillet 2021
Juillet 2021

Juillet 2021

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article