Satanés thrips ( bêtes d'orage ) ! " ça gratte "

Publié le par Bruno

Fortes chaleurs et moissons, et voilà la petite bête noire qui s'invite à la table des campagnards estivaux. Énervant, agaçant, c'est le bien nommé thrips qui est de retour.

C'est un minuscule insecte désagréable qui envahit nos maisons ... par fortes chaleurs .

Les thrips de leur nom scientifique les thysanoptères, constituent parmi les insectes, un de ces ordres mineurs que l'on connaît peu, voire pas du tout, et même un " ordre oublié " tant sont peu nombreux les entomologistes qui s'intéressent à eux . Il est vrai que ces insectes sont petits (1 mm pour la plupart) et difficiles à observer, à capturer . L'été, les " bêtes d'orage " forment souvent des essaims spectaculaires au dessus des champs de blé .

Ce sont de minuscules insectes noirs et fins dont les ailes sont bordées de franges (prendre une loupe pour les voir !)
Lors de journées chaudes et humides, les Thrips peuvent être très nombreux dans les airs, parfois plus de 2 millions par km2 ! On pensait autrefois que ce phénomène était lié à l’état électrique de l’atmosphère à l’approche d’un orage d’où leur surnom de « bêtes d’orage ». Mais c’est tout simplement lorsque la température est comprise entre 19 et 25 °C et que l’humidité dans l’air est comprise entre 70 et 75 % que les Thrips s’envolent. Ces « nuages » de Thrips sont dus à l’essaimage ou à des vols migratoires. Et souvent juste avant l'orage ou lorsque l'on est en période de moisson elles sont dérangées et s'éparpillent.

À ce moment, ils sont si nombreux et légers que les vents peuvent les entraîner assez loin et parfois dans des lieux habités. Dans ce cas, ils se posent où ils peuvent, souvent sur nous et on suppose que pour compenser leur déficit en eau, ils nous piquent pour essayer de s’hydrater. Disons plutôt qu’ils nous mordillent, que l’on ne risque rien mais que ça peut être désagréable. Pour éviter leur présence sur nous, on pourra essayer des crèmes répulsives. Une douche sera le meilleur moyen de s’en débarrasser. Enfin, lorsque l’on est en sueur, les Thrips ont tendance à se coller sur nous. Bref, fermer les fenêtres et faire une pause douche, sont encore les meilleures solutions, car le phénomène d’essaimage ne dure pas très longtemps !

Le temps des moissons.

Le temps des moissons.

Publié dans Flore et faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

W. 19/07/2019 09:41

Merci pour cette article ! Cela fait des années que je cherches le nom de cette bête, en vain !

Vous me sauvez la vie, et celle de mon chien, qui tout les ans ce fait envahir par ces bestioles, lui provoquant de grosse démangeaison. (J'avais déjà tente de faire savoir au veto que cela n'avait rien a voir avec des puces... Mais comme vous disiez, cest tellement oublié que l'l'idée ne lui vient pas, meme si nous sommes a la campagne er donc habitué a les voirs nous tomber dessus.)

On devrait s'intéresser un peu plus à cet insecte, qui possède de diverses formes/races. Merci encore pour cette article !!