Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.

Publié le par Bruno

Nous terminons tout juste Marie et moi, la plantation de 5 grosses caisses de bulbes de dahlias, remisés depuis l'automne dernier au sous sol. Normalement le risque de fortes gelées à cette période de l'année est passé, quoique la météo annonce encore du froid pour la fin de semaine avec même la possibilité de quelques flocons de neige !!!

Le dahlia apprécie les terres bien ameublies en profondeur, riches et restant fraîches en été, en plein soleil. Le nouvel emplacement choisi par Marie devrait être idéal...

Gros plans sur la floraison 2015 !

Gros plans sur la floraison 2015 !

Pendant ce temps, notre voisin agriculteur travaille son champ. Cette année, nous aurons du maïs derrière la maison, rotation des cultures oblige, il en est de même pour le jardin même si cela n'est pas toujours très simple à mettre en place...

Le principe de rotation des cultures est de limiter les éventuelles carences du sol, tous les légumes (et plus largement, toutes les cultures) ne puisent pas les mêmes minéraux dans la terre, ni les mêmes quantités. Ainsi, alterner les cultures d’années en années permet d’homogénéiser les pertes en minéraux du sol et limite l’appauvrissement progressif de tel ou tel élément.

Elle permet encore de limiter les maladies et ravageurs. En maintenant tous les ans, au même endroit une culture identique, vous facilitez la tâche de ses ennemis. En changeant l’emplacement des cultures en revanche, ils seront à nouveau obligés de se remettre en quête de leur culture favorite et c’est autant de temps gagner pour les légumes !

Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.
Une météo propice au travaux des champs...comme du jardin.

Aujourd’hui, les outils utilisés par les cultivateurs (herse rotative, fraise, vibroculteur…) sont performants pour reprendre les labours et émietter la terre, mais l’humidité du sol lors de ces interventions reste prépondérante. Des interventions trop précoces sur des sols insuffisamment ressuyés risqueraient d’accentuer les phénomènes de compactage, il en est de même pour le jardin. Il faut travailler la terre au bon moment...

"Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure " !

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article