Voici venu le temps des cerises.

Publié le par Bruno

Voici venu le temps des cerises.

La cueillette est prometteuse cette année... pourvu que merles, étourneaux, pigeons ne l'engloutissent pas tout trop vite... Notre cerisier, arbre à cabane a aussi sa petite histoire, il nous fut offert par mon père aujourd'hui décédé, lors de la naissance de notre premier enfant Sébastien, il y aura tout juste 35 ans à la fin de ce mois. Quelle bonne idée d'offrir un arbre lors d'une naissance.

La cerise ne se contente pas d'être bonne au goût, elle a aussi de nombreux atouts. Elle est la plus sucrée des fruits rouges, et aussi le plus énergétique, elle est plutôt bien pourvue en minéraux. Juteuse et rafraîchissante, elle est raisonnablement calorique tout en étant intéressante d’un point de vue vitaminique.

La cerise renferme des quantités non négligeables de calcium , de fer et de cuivre. Son taux de magnésium est modéré, de même que sa teneur en soufre et en chlore. Elle apporte un très grand nombre d’oligo-éléments (zinc, manganèse, nickel, fluor, iode, cobalt, sélénium, etc.).

L’éventail vitaminique de la cerise est très large. Le taux de vitamine C peut varier entre 4 et 21 mg aux 100 g, voire 30 mg ou plus pour certaines variétés. La provitamine A (ou carotène) atteint 0,4 mg aux 100 g, dans les fruits bien colorés, ce qui est une teneur intéressante pour un fruit. Enfin, toutes les vitamines du groupe B sont présentes, à des taux généralement modérés. (sources Aprifel)

La cerise n'est pas la seule partie comestible du cerisier. En phytothérapie, on utilise les queues de cerise comme dépuratif et diurétique.

Elle permet de nettoyer l'ensemble de l'organisme en éliminant les toxines accumulées dans le corps, favorisant ainsi l'élimination rénale et combattant également les inflammations des voies urinaires.
On trouve des queues de cerises dans les magasins de produits naturels et vous pouvez bien sûr utiliser celles qui vous restent après avoir dégusté vos cerises.

Préparation:

Faire tremper une poignée de queue de cerises dans un litre d'eau pendant toute une nuit.
Le lendemain, faire bouillir l'ensemble 4 minutes, puis laisser infuser 20 minutes hors du feu et filtrer.
On peut boire ce litre de d'infusion en 1 ou 2 jours (à conserver au frais).

Voici venu le temps des cerises.

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article