Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

Publié le par Bruno

Les coccinelles asiatiques pullulent chez nous. Sentant la fin de la belle saison, elles se regroupent en nombre important avant de disparaitre pour l’hiver. Si elles font de l’ombre à leurs cousines européennes, ces coléoptères ne présentent pas de danger pour l’homme.

 

Les murs ton clair de la façade, attirent plus facilement les petits coléoptères. Ils sont ici agglutinés à la chaleur du soleil derrière un volet.

Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

Il est coutume de dire qu'une hirondelle annonce le printemps, un regroupement de coccinelles confirme l’arrivée de l’automne. Ces derniers temps, ces petits coléoptères ont été observés à de nombreuses reprises sur les murs de maisons exposés au soleil, dans les montants de fenêtres ou encore caissons de volet... Sentant la belle saison s’achever, ces insectes se regroupent dans des endroits tempérés avant de disparaitre avec l’hiver qui arrive.

Repos du guerrier, plus exactement des guerrières...

De véritables guerrières pour lutter contre les pucerons.

Les coccinelles sont les meilleures amies du jardinier.

Adulte, elle peut ingurgiter de 90 à 270 pucerons par jour, contre une cinquantaine pour ses cousines indigènes. Elle est encore plus vorace quand elle n’en est encore qu’au stade de larve. Sa fécondité élevée (jusqu’à 2.500 larves en une vie qui dure deux à trois ans) conjugué au fait qu’elle soit facile à nourrir en milieu artificiel ne font qu’ajouter à ses charmes : la petite bête, en plus d’être redoutablement efficace, a un coût de production bien moindre que sa cousine à deux points, l' adalia bipunctata également utilisée comme insecticide naturel.

Leurs larves sont vendues dans les jardineries pour lutter contre les pucerons qui envahissent plantes et fruitiers.

5000 variétés de coccinelles dans le monde et environ 900 sur le territoire français. (Source France Info: Anne-Corinne Moraine et Caroline Moreau)

5000 variétés de coccinelles dans le monde et environ 900 sur le territoire français. (Source France Info: Anne-Corinne Moraine et Caroline Moreau)

Enfin, que vous rencontriez une coccinelle en réalité ou en rêve, elle est généralement considérée comme un symbole de chance et de bonheur...

Ça va... nous sommes parés !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article