Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Publié le par Bruno

"J'aime quand une fleur ou une petite touffe d'herbe se développe à travers une fissure dans le béton. C'est tellement follement héroïque."

Georges Carlin.

Géranium herbe-à-Robert, charmante mauvaise herbe et curiosité locale !
Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Le géranium herbe-à-Robert (Geranium robertianum) s’invite dans les rues, les cours et les jardins où le jardinier ne joue pas très souvent de la binette ou du pulvérisateur de désherbant. Une chance, car cette belle sauvageonne, souvent considérée comme une mauvaise herbe, offre à la fois une floraison et un feuillage décoratifs. Ce beau géranium robertianum pousse, bien accroché entre les briques sur le mur du portail du château.

Un beau spécimen botanique sur un mur de briques.

Le feuillage très découpé est vert, parfois teinté de rouge, d’orange ou de pourpre. La plante est alors très spectaculaire. Au printemps, les petites fleurs à cinq pétales rose vif se renouvellent et donnent de nombreux fruits allongés, en forme de bec de grue. La plante est bisannuelle ou vivace à vie courte et se ressème généreusement quand elle trouve un terrain favorable, pas trop envahi par d’autres plantes plus vigoureuses.

"Une mauvaise herbe est une plante qui a maitrisé toutes les compétences de survie, sauf celle d'apprendre à grandir dans le rang".

"Une mauvaise herbe est une plante qui a maitrisé toutes les compétences de survie, sauf celle d'apprendre à grandir dans le rang".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article