Coup de chaud pour nos compagnons à quatre pattes.

Publié le par Bruno

Coup de chaud pour nos compagnons à quatre pattes.

Avec cet épisode de canicule, on sait qu’il faut éviter à tout prix de laisser son chien dans une voiture, la chaleur pouvant atteindre des températures mortelles. Ce qu’on sait moins, c’est que l’asphalte chauffe tout autant et peut avoir un effet catastrophique sur les coussinets. En période de canicule, les trottoirs d'’asphalte deviennent très chauds et peuvent atteindre plus de 50°.

Et pourtant, c’est on ne peut plus logique: déjà en temps normal, quand le mercure grimpe, on ne risque certainement pas de marcher à pieds nus sur le bitume. Sauf que nos compagnons à quatre pattes, eux, n’ont pas la possibilité de mettre des chaussures pour protéger leurs coussinets de la chaleur. Or, ainsi que le rappelle la page Facebook Humeur de Chiens, l’asphalte chauffe beaucoup plus que l’air ambiant et peut donc faire de véritables dégâts. Les chiens de petite taille et les chiots sont particulièrement exposés à ses températures, notablement supérieures à leur température corporelle.

Attention aussi au coup de chaleur.

Contrairement à l’homme, le chien ne transpire pas. Il n’a pas la possibilité de retirer ses poils pour se rafraîchir, il a uniquement son propre organisme. Si le chien passe trop de temps dans une atmosphère étouffante sans l’intervention de son maître, c’est le coup de chaud assuré suivi souvent du décès.

Les symptômes d'un coup de chaleur.

Les symptômes d'un coup de chaleur.

En conclusion, nos amis les animaux, sont tout comme nous, sensibles à la chaleur. Il ne faut jamais prendre à la légère les signaux d’alerte, toujours être réactif et attentif à son animal. Dès que vous avez un doute, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire et lui parler des symptômes de votre compagnon à 4 pattes. Le coup de chaleur chez les animaux arrive très vite, et s’il n’est pas pris à temps votre animal peut décéder rapidement.

Publié dans Photos, Pixelle, info santé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article