Il ne me reste plus qu'à attendre la pluie.

Publié le par Bruno

L'installation des pommes de terre au jardin est tout juste terminée. Même si les routes de tubercules sont maintenant en place depuis quelques semaines, il me restait la "finition" des buttes de protection contre le froid (les Saints de glace ne sont pas encore passés...)

La technique de permaculture expérimentée depuis trois ans me satisfait pleinement. ( voir article blog du 5 août 2018, lien ci-dessous). Une fois encore, le plant de pdt a été disposé à même la terre, recouvert ensuite d'un épais mulching, formé de feuilles mortes du jardin ramassées l'automne dernier, mélangé au BRF et à du fumier de cheval.

4 routes de 10 mètres disposées 6 avril dernier.

4 routes de 10 mètres disposées 6 avril dernier.

La technique est un peu longue et fastidieuse à mettre en œuvre mais dès lors, le travail est terminé jusqu'à la prochaine récolte. Elle me permet aussi de planter un plus grand nombre de tubercules sur une surface de terre plus réduite. Plus besoin de passer un outil entre les routes, plus besoin de désherber, les tontes de gazon étouffent la pousse éventuelle de mauvaises herbes, assurent une chaleur relative lors de gelées matinales de printemps et maintiennent l'humidité du plant en cas de sécheresse.

Plus tard, le terrain ainsi richement amendé accueillera ensuite les poireaux après la récolte des pommes de terre.

Merci à Patricia, Gérard et Christian pour les nombreux sacs de tontes de gazon (non traité). Un gros volume de déchets verts est nécessaire à cette technique de culture.

Merci à Patricia, Gérard et Christian pour les nombreux sacs de tontes de gazon (non traité). Un gros volume de déchets verts est nécessaire à cette technique de culture.

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Bonjour les amis,
OK je vous réserve 1tonte mensuelle de 1200m2 de gazon (nontraité), à enlever sur place,
J'offre le café......Grosses bises.
Répondre
B
Ah formidable, j'arrive ! Bises Bernadette