Les mauvaises herbes du jardin.

Publié le par Bruno

Les mauvaises herbes du jardin.

Le printemps est là, même si la météo de ces jours derniers n'est pas des plus réjouissante... L'envie de mettre les mains dans la terre se fait ressentir de plus en plus avec l'arrivée des beaux jours, pourtant rien ne presse, la terre est encore froide pour semer.

Juste le temps de passer le rotovator (entre deux averses) sur une terre bêchée de l'hiver dernier, les plantations de pommes de terre, d’échalotes et d'oignons sont en attente que le terrain sèche un peu ...

Les mauvaises herbes du jardin.

La préparation du purin d'ortie est prévue dès que celle-ci couvrira les talus sur le bord du Noirieu. Orties qui doivent être cueillies avant qu'elles ne montent en graine sous peine d'en disséminer dans le jardin lors de son utilisation. (Recette du purin d'orties du 8 avril 2014 sur le blog).

Attention, odorat sensible s'abstenir ... La préparation est nauséabonde !

Attention, odorat sensible s'abstenir ... La préparation est nauséabonde !

Les mauvaises herbes le plus souvent rencontrées dans le jardin.
Les mauvaises herbes du jardin.

La bourse-à-pasteur, Nom latin : Capsella bursa-pastoris

Cette annuelle de 5 à 40 cm de hauteur, qui se reproduit par graines, est très répandue, surtout en terrain meuble, sablonneux et riche. Au potager, elle peut transmettre la hernie du chou.

Comment l’éliminer:
Il faut l’extirper en procédant à un sarclage méthodique. Sarcler le plus tôt possible car la bourse à pasteur forme et répand des graines plusieurs fois par an. Elle se mange ! C'est une salade délicieuse : une cousine de la roquette, au goût moins piquant, que les Chinois cultivent.

Les mauvaises herbes du jardin.

Cirse des champs, Nom latin : Cirsium arvense

Ses feuilles sont piquantes et ses fleurs – fort belles en été – livrent au vent des milliers de graines. Il ne faut donc pas le laisser parvenir au stade de la floraison ! Cet indésirable se propage aussi grâce à de fortes racines drageonnantes…

Comment l’éliminer:
Couvrir le sol ou couper le plus souvent possible les parties aériennes au moyen d’une gouge à désherber pour affaiblir les racines.

Les mauvaises herbes du jardin.

Galinsoga cilié, Nom latin : Galinsoga ciliata

Peu connue, elle se répand pourtant avec vigueur, chaque plante pouvant produire dès sa huitième semaine jusqu’à 7 500 graines qui germent immédiatement ! Cette plaie, en outre, peut abriter des insectes ravageurs, des nématodes et des virus.

Comment l’éliminer:
Par binage très précoce avant la floraison pour éviter la propagation.

Les mauvaises herbes du jardin.

Liseron des champs, Nom latin : Convolvulus arvensis

Cette plante adventice apprécie beaucoup les terres calcaires et chaudes, plutôt meubles, dans lesquelles elle se propage par une racine principale portant de nombreuses ramifications qui peuvent s’enfoncer à plus de 2 m. Proliférante, elle va jusqu’à coloniser 25 m2 en une saison…
Comment l’éliminer:
Couper régulièrement les parties aériennes pour affaiblir les racines. Couvrir le sol en terrain libre.

Les mauvaises herbes du jardin.

Mouron des oiseaux, Nom latin : Stellaria media

Cette annuelle comestible se reproduit par graines (2 000 par plante) plusieurs fois par an et s’étend au moyen de tiges rampantes qui s’enracinent. Elle apprécie les sols humides et riches à la mi-ombre. Elle peut indiquer un trop fort taux d’azote.

Comment l’éliminer:
Arracher les jeunes plantes à la main ou à la serfouette avant qu’elles ne fleurissent et ne pas les laisser au sol.

Les mauvaises herbes du jardin.

Moutarde des champs, Nom latin : Sinapis arvensis

Cette annuelle, qui fleurit de juin à octobre et se reproduit par graines, sert d’hôte aux ravageurs (altise) et de vecteur aux maladies des choux (hernie, mildiou). La moutarde apprécie les sols calcaires, riches, argileux.

Comment l’éliminer
Couper les tiges en début de floraison pour empêcher la montée à graines et arrachez les tiges ou sarclez. Les débris de racines ne se régénèrent pas

Les mauvaises herbes du jardin.

Bien sur il existe encore quantité de ces merveilles de la nature, (chiendent, pissenlit, ronce, trèfle, plantin, etc) qui ne sont pas présentes dans le jardin...

Être souvent même peu de temps dans son potager permet d'éradiquer par un bon sarclage toutes ces mauvaises plantes, "usine à graines", souvent vecteur de maladie pour les légumes.

Désherbant naturel rime avec désherbage manuel.

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article