Pas jolies mes photos !

Publié le par Bruno

Je suis toujours décontenancé à la vue de la perpétuelle pollution visuelle sur le "barrage" de notre rigole avant sa partie couverte au pont de Remaucourt.

A l'embouchure du Noirieu souterrain, VNF (Voies Navigables de France) a posé des grilles pour filtrer les gros déchets végétaux, branches d'arbres cassées, etc afin de ne pas perturber son écoulement.

Photos d'archives du blog.
Photos d'archives du blog.

Photos d'archives du blog.

Quelques mètres en amont, un tronc d'arbre flotte à la surface, fixé aux berges par deux solides chaînes afin d'endiguer les détritus flottants que les employés de VNF récupèrent et stockent sur une berge de la rigole. Ainsi le conduit souterrain ne risque l'occlusion... et les riverains, l'inondation.

Pas jolies mes photos !

Feuilles mortes, plantes aquatiques, branches cassées devraient être les seuls éléments naturels à retirer de ce barrage filtrant. Aussi, force est de constater qu'une multitude de canettes, bouteilles vides, emballages plastique, packs de lait, bidons divers, bombes aérosols flottent à la surface et offrent un spectacle désolant.

En amont d' Essigny-le-Petit, le cours d'eau est propre, ensuite les choses se compliquent... Cela est vraiment regrettable, chacun dispose de containers pour éliminer les emballages carton ou plastique, idem pour le verre. Il appartient à chacun de faire preuve d'un peu plus de civisme. J'ai du mal à comprendre ce comportement. Nul besoin d'être un écologiste convaincu pour au moins respecter notre cadre de vie et celui des autres. Quand on se promène, c'est tellement plus joli d'avoir une nature propre, dépourvue de déchets de toutes sortes.

Pas jolies mes photos !
Pas jolies mes photos !
Pas jolies mes photos !
Pas jolies mes photos !
Pas jolies mes photos !

Les débris végétaux sont stockés sur la berge, se transforment en compost quant aux déchets plastiques et verres...

Pas jolies mes photos !
Pas jolies mes photos !

Publié dans Le Noirieu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-philippe 19/11/2015 10:26

A la lecture de l'inventaire des détritus, on imagine mal les promeneurs, les pêcheurs et les ouvriers travaillant actuellement sur les berges comme principaux pollueurs de la rigole.

Bruno 19/11/2015 10:30

Je suis absolument de votre avis !