Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Publié le par Bruno

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Le soleil et la chaleur sont tout autant indispensables à la beauté du jardin qu'ils peuvent être destructeurs. En quelques jours, ils peuvent dessécher tout le potager sans laisser le moindre légume survivant...

Pour éviter ce problème, il est de bon ton chez le jardinier de protéger son bien en amont et d'y installer quelques armes secrètes, comme le paillage. A ne jamais négliger et à surveiller durant tout l'été, car le paillage s'affaisse du fait de l'érosion naturelle après les arrosages successifs. Il doit donc être réalimenté pour éviter que les mauvaises herbes ne reprennent le dessus et pour maintenir cette barrière "anti évaporation du sol" la plus efficace possible.

Pour avoir toujours de l'eau à portée et éviter de tirer sur le réseau en plein été, il est indispensable de placer quelques "citernes" de récupération d'eau à proximité du jardin et surtout ne lésiner pas sur leur nombre ou leur capacité de stockage car on n'a jamais suffisamment d'eau! Ils peuvent être équipés d'une petite pompe immergée ou d'un surpresseur (pour mon installation) pour l'arrosage au tuyau ou au remplissage des arrosoirs.

Enfin, il faut aussi veiller à ce que chaque plante présente une petite cuvette à ses pieds pour éviter tout ruissellement et perte d'eau pendant l'arrosage, mais également favoriser la rétention d'eau lorsqu'une pluie, aussi petite soit elle, s'annonce..

L'eau de pluie est canalisée des gouttières vers 2 citernes de stockage connectées l'une à l'autre.

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Un compteur permet de calculer la quantité d'eau déjà économisée depuis l’installation du dispositif.

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Enfin, un système de vannes by-pass permet de couper le réseau ville pour passer en alimentation eau de citerne pour le robinet du jardin.

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...
Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Après tous ces moyens mis en œuvre, l'eau reste un bien précieux qu'il faut économiser au jardin.

Les pieds de tomates ou encore les jeunes plants de poireaux récemment repiqués bénéficient d'arrosages réguliers. Pour le reste, une bonne averse rendrait bien service au jardinier....

"Un binage vaut deux arrosages" dit le proverbe. Effectivement, le fait de casser la croûte superficielle du sol au moyen d'un sarcloir ou d'une binette interrompt la remontée d'eau par capillarité et donc les pertes par évaporation.

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...
Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...
Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Vraiment efficace le purin d'ortie !

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...
Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Sillons creusés pour une meilleure irrigation du poireau, juste le pied est arrosé avec une dilution à base de purin d'orties. Pendant la canicule, pas moins de 2 arrosages quotidiens (tôt le matin , tard le soir) avec environ 90 litres d'eau par jour... pour 300 plants repiqués.

Toujours pas une goutte de pluie pour le jardin...

Alors si la pluie ne se décide pas à tomber... tous à vos binettes !

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sonia 26/07/2015 14:27

beau travail