Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Publié le par Bruno

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le 19 octobre dernier, le blog proposait un article sur l'arrachage des betteraves dans le village, complété le 10 novembre par un papier, concernant cette fois l'enlèvement de l'immense silo de racines acheminées jusqu'à la sucrerie d'Origny qui se trouve à 18 kilomètres du village.

L'envie d'aller voir ce que pouvez ensuite devenir notre betterave sucrière était bien tentante...

Aussi, une sucrerie comme celle d'Origny ne se visite pas aisément, le site est classé SEVESO 2, c'est donc très encadré qu'a eu lieu un déplacement ce samedi 22 novembre sur les installations industrielles de ce groupe Tereos.

Je tiens à remercier particulièrement Laurent Cardon pour cette invitation offerte.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le site d'Origny-Sainte-Benoite exerce des activités saisonnières de production de sucre et de séchage de pulpe, ainsi que, durant toute l'année, des activités de conditionnement de sucre, de production de sucres spéciaux, d'alcools et de bioéthanol. Il emploie 300 salariés permanents auxquels s'ajoutent 50 salariés saisonniers durant la campagne betteravière.

Quelques chiffres:

La sucrerie distillerie travaille les betteraves produites sur 23 000 hectares cultivés par 800 agriculteurs de l'Aisne, 900 camions au quotidien sur site, 20 000 tonnes de betteraves par jour, une production annuelle de 135 000 tonnes de sucre par an et de 330 000 m3 d'alcool.

Circuit depuis la plate forme de stockage.

( déchargement des camions) 44 000 tonnes pour une autonomie de 3 jours de fonctionnement de la sucrerie, les transporteurs ne roulent pas le mercredi et le dimanche, mais la sucrerie fonctionne 24 h sur 24, 7 jours sur 7.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

De la betterave au morceau de sucre !

Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)
Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)

Photo de l'étape 4, inexploitable (problème technique)

Les silos au bord des champs paraissent relativement propres, de plus nous avons vu dans l'article du 10 novembre dernier, que le chargement de ces racines se faisait avec de nouvelles machines, qui au passage secouaient les betteraves pour éliminer le plus de terre possible, la sucrerie n'a besoin que de la racine.

Néanmoins, 12 tonnes de pierres ainsi que 20 tonnes d'herbe et de terre sont extraites par jour lors du lavage à la sucrerie sur les 20 000 tonnes de betteraves traitées au quotidien.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Pas moins de 10 000 m3 d'eau journalier sont utilisés pour le nettoyage des racines, une eau qui est recyclée en permanence dans d'immenses bassins de rétention pour être réinjectée ensuite après filtration, dans le circuit de lavage des betteraves. Les boues séchées obtenues sont reprises pour amender les prochaines cultures.

Un des nombreux bassin de filtration

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Notre betterave, une fois propre est dirigée vers la râperie pour être transformée en cossettes grâce à l'emploi de "peignes métalliques" Schématiquement la cossette ressemblance à du céleri râpé, mais elle présente 3 côtés pour permettre une meilleure récupération du sucre de la betterave.

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le devenir de la cossette !

Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite
Visite de la sucrerie d'Origny Sainte-Benoite

Le sucre extrait de la cossette, elle devient pulpe fraiche de betterave ou pellets déshydratés de 6 ou 8 mm de diamètre qui entreront dans l'alimentation du bétail.

Quant au jus obtenu, il sera chauffé dans d'immenses chaudières pour obtenir des cristaux de sucre qui après divers procédés industriels nous donneront le sucre blanc.

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière
Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière

Les fours fonctionnent 24 h sur 24 pendant toute la saison bettravière

La distillerie

Elle produit de l'alcool brut obtenu par action des levures sur le sucre (fermentation), puis par distillation du vin fermenté. Les flegmes (Produit obtenu par distillation sans rectification d'un liquide alcoolique quand celui-ci n'est pas consommable (par opposition à eau-de-vie), subissent ensuite une opération de rectification qui consiste à les épurer par distillation multiple afin d'obtenir un alcool de haute pureté appelé "Surfin", destiné aux secteurs des spiritueux, de la parfumerie, de la pharmacie et de la vinaigrerie.

Les flegmes déshydratés servent aussi à produire le bio éthanol, destiné à l'incorporation dans les essences.

Une partie de la distillerie

Une partie de la distillerie

Échantillon des produits réalisés par la sucrerie

"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...
"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...

"Notre" silo de betteraves est dans ces sachets ...

En conclusion, comme nous le dit le guide lors de la visite, " la sucrerie est un immense tuyau, il y entre une betterave sale, il en ressort un morceau de sucre blanc"...

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

thanos 14/02/2016 19:28

oui , et bien moi j'en ai visité 2 de sucreries la première c'était à bucy le long et la deuxième c'était à origny sainte benoite et c'était vraiment très interessant de voir comment la betterave sucrière se transformer en sucre avec chaque étapes des machines qui faisait pour arriver au sucre et c'est de grosses machines qui font sa et c'est impressionnant comment sa passe et les camions de betteraves vidant dans la cour à betteraves...

Jm 24/11/2014 15:29

super interessant
merci

michèle 24/11/2014 10:57

très intéressant en effet ,je me rappelle très bien avoir visité celle de épehy quand j'étais au lycée mais j ai revu les étapes très facilement et là il n'y a pas les odeurs!!!!