Poire à l'eau de vie " fait maison "

Publié le par Bruno

Poire à l'eau de vie " fait maison "

Certains arboriculteurs au printemps, accrochent des carafes dans les poiriers afin que le fruit mûrisse à l'intérieur. Courant septembre, le fruit bien développé est récolté pour y être immergé dans de l'alcool de poire.

Ce printemps dernier, j'ai donc essayé la fabrication de carafe de poire prisonnière ...

Fixée solidement à l'arbre, la bouteille englobe la petite poire sélectionnée, qui deviendra grande (je l'espère) et qui restera propre.

Pour cela, il faut :

1) une bouteille en verre blanc pour la qualité de la lumière

2) sélectionner une branche sur laquelle se trouvent des petites poires déjà formées. Dans le commerce, on trouve surtout de la poire William, elles sont plus belles

3) enlever les feuilles et les poires en trop, garder celle de l'extrémité

4) glisser la branche et sa " mini poire " dans la bouteille . (Attention ! l'utilisation d'une carafe sera plus indiquée ou prendre une bouteille longue sans épaule, sinon la condensation en se formant, reste dans l'épaule de la bouteille et la poire pourrit)

5) fixer à l'aide de fil de fer, d'un gros collant adhésif ou encore de fil de cuisine, la bouteille par le goulot et le cul à une autre branche. L'ensemble doit être stable si coup de vent ...

6) ne pas boucher la bouteille et l'incliner de façon que l'eau ne puisse y entrer. Idéalement, la poire ne doit toucher les parois de la carafe . Surveiller l'installation les premiers jours au cas ou le flacon aurait bougé

7) observer la poire et son développement ... ( on a le temps !)

8) ne pas attendre qu'elle soit mûre comme toutes les poires, elle se cueille avant la maturité, sinon elle risque de s'écraser dans la bouteille

9) quand on juge que c'est bon, retirer le rameau délicatement pour que la poire se détache en douceur dans la carafe

10) faire glisser si besoin les petits débris qui s'y seraient accumulés durant la saison, rincer délicatement si nécessaire

11) verser l'eau de vie de poire (pas obligatoire) dans la bouteille et boucher. La poire flotte! il faut attendre qu'elle s'imbibe, elle est peut-être trop mûre . Enfin, attendre au moins un mois avant de goûter, plus, c'est mieux ...

A déguster tranquillement au coin de la cheminée, l'hiver venu.

(Petit détail, lors de l'installation de la carafe dans le poirier, s'assurer que la poire aura le cul en bas une fois la bouteille remplie d'eau de vie, c'est juste une question d'esthétique)

" L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à déguster avec modération "

Poire à l'eau de vie " fait maison "

Publié dans Recette " maison "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Eric 26/12/2015 14:08

Surtout ne vous faites pas avoir comme moi :

On m'a offert une belle carafe de William avec une poire prisonnière.
J'ai enlevé l'étiquette circulaire pour m'apercevoir que le fabriquant avait tout simplement tronçonné le fond du flacon ,mis la poire dedans et recollé le tout au silicone !
Honteux de la part d'un distillateur ardéchois depuis 1968

Bruno 26/12/2015 15:48

Tout à fait d'accord, c'est honteux et surtout malhonnête . Je n'ai pas de belles carafes, j'utilise des bouteilles de jus de fruit J...r avec bouchon qui se visse, ce n'est pas aussi esthétique, mais efficace.

Bruno 28/07/2014 14:23

J'en suis extrêmement content chère Bernadette, si vous le souhaitez, vous pouvez réaliser un petit article avec photo(s) de cette époque que je me ferai un plaisir de publier sur le blog ! Qui sait, peut-être pourriez -vous retrouver d'autres camarades de classe ...
Amitiés " bloguistiques "
Bruno

Bernadette 29/07/2014 11:04

OK Bruno, mais deux photos , pas plus, je vais essayer de vous les envoyer.Bien cordialement.Bernadette

Bernadette 28/07/2014 14:08

Bravo pour la recette, que je connais depuis bien longtemps....
et pour vous dire cher Bruno, que je viens de retrouver une amie d'ados, école de Remaucourt des années
51/57, qui n'est autre que Arlette , fille du directeur Mr Gilbert DUCHAUSSOY .
Que d'émotions pour toutes les deux, nous avons promis de nous revoir. à suivre.......
Bien cordialement,
Bernadette