Mouettes suivant le labour à la recherche de vers de terre.

Publié le par Bruno

Elles étaient là par centaines, posées sur la terre fraîchement retournée. A mon arrêt soudain sur le bas côté de la route, la nuée d'oiseaux s'est malheureusement envolée. La photo est prise sur la D33 entre Bellenglise et Vermand, aux environs du cimetière militaire allemand.

J'ai bien regretté de n'avoir eu le temps de réaliser d'autres clichés...

Les étangs de Bihécourt ne sont pas très loin.

Les étangs de Bihécourt ne sont pas très loin.

La mouette n'est pas un oiseau côtier. Ou plutôt n'est plus : " Ça date des années 70-80, indique l'ornithologue Jean-Charles Tombal. À cette époque, la population européenne de mouettes a explosé. Et elles ont eu beaucoup de nourriture à disposition avec la multiplication des décharges à ciel ouvert. C'est nous, les humains, qui les avons attirées en créant ces quantités de nourriture énormes... Idem avec les cormorans qu'on retrouve désormais loin des côtes."

Jean Charles Tombal indique aussi que "c'est un animal qui se déplace énormément et qui peut faire 400 km aller/retour sur sa journée pour aller chercher à manger et revenir à l'endroit où il dort"

Cormorans sur le bord du Noirieu (12 février 2012)

Mouettes suivant le labour à la recherche de vers de terre.
Mouettes suivant le labour à la recherche de vers de terre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article