Le saule pleureur n'a pas trop souffert.

Publié le par Bruno

Le fort coup de vent du 3 Mars dernier (la tempête Freya) a bien endommagé deux magnifiques arbres chez Aurélie et Guillaume, mettant en danger la sécurité des petits. Des rafales soufflant parfois à plus de 100 km/h ont eu raison de plusieurs grosses branches du noyer et d'un magnifique saule pleureur. 

Rendez-vous est pris pour un prochain barbecue (en sécurité) sous le bel arbre...

Le saule pleureur n'a pas trop souffert.
Le saule pleureur n'a pas trop souffert.
Le saule pleureur n'a pas trop souffert.

Publié dans La bande des cinq, Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article