Des fossés de rétention plutôt efficaces.

Publié le par Bruno

Des fossés de rétention plutôt efficaces.

L’année 2015 restera dans la mémoire collective pour la faible pluviosité du printemps et de l’été, et la grande douceur de l’automne suivi d'un hiver peu rigoureux.

Le printemps 2016 a été aux abonnés absents avec des cumuls de pluie jamais atteints dans notre région. (Sources météo France). Aujourd'hui, nous sommes le premier jour de l'été...

En attendant je ne peux me résigner à rester enfermer avec cette météo impossible, c'est donc sous une pluie battante, chaussé de bottes et parapluie à la main (pour protéger l'appareil photo) que je suis parti hier après-midi faire quelques clichés de "notre valléyette," visiter les fossés à redents*, fossés qui doivent nous prémunir des inondations.

( Voir article blog du 22 octobre 2015, Entretien des fosses et fossés de la valléyette.)

Dans la partie basse du champ, pas de trace de ruissellement.
Dans la partie basse du champ, pas de trace de ruissellement.

Dans la partie basse du champ, pas de trace de ruissellement.

Au fur et à mesure de ma progression, le fossé apparait toujours exempt de boues de ruissellement mais des débris de fines branches apparaissent dans le fond d'un redent. Les eaux de ruissellement ont entrainé ces amas de bois mort.

L'eau est montée à environ un mètre dans ce redent, mais rapidement absorbé par le sol crayeux.
L'eau est montée à environ un mètre dans ce redent, mais rapidement absorbé par le sol crayeux.

L'eau est montée à environ un mètre dans ce redent, mais rapidement absorbé par le sol crayeux.

Dans le fond du vallon, la boue fait son apparition de manière modérée, compte tenu des quantités d'eau tombées depuis des semaines.

Des fossés de rétention plutôt efficaces.
Des fossés de rétention plutôt efficaces.
Des fossés de rétention plutôt efficaces.

L'orge a les pieds dans l'eau dans le fond du vallon.

Des fossés de rétention plutôt efficaces.

Le fond du vallon.

A l'arrière plan de la photo, maisons rue Charles Collin.
A l'arrière plan de la photo, maisons rue Charles Collin.
A l'arrière plan de la photo, maisons rue Charles Collin.

A l'arrière plan de la photo, maisons rue Charles Collin.

*Les fossés à redents:

Il s’agit d’une catégorie de fossé relativement bien adaptée pour jouer un rôle tampon. Ils sont en effet recoupés de petites buttes transversales créant une succession de compartiments se déversant les uns dans les autres par surverse, propice à la sédimentation des boues, la rétention et l’infiltration d’une partie de l’eau circulant dans le fossé.

En conclusion, le fossé semble absorber sans difficulté les énormes quantités d'eau tombées depuis environ deux mois. L'entretien efficace et régulier par Laurent Cardon de cet ouvrage à ciel ouvert, assure la mise en sécurité contre les inondations des riverains de la rue Charles Desjardins et de quelques habitations rue Charles Collin et rue des Prés. C'est plutôt rassurant.

Publié dans Le village

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article