L'ASL de Remaucourt se qualifie devant Laon (9-3).

Publié le par Bruno

L'ASL de Remaucourt se qualifie devant Laon (9-3).

C'était au siècle dernier... Remaucourt possédait une solide équipe de football, fierté du village, reconnue et respectée des clubs alentours. Elle était composée essentiellement de Remaucourtois.

Je vous propose aujourd'hui le témoignage footballistique de Jean-Marc, que beaucoup de Remaucourtois ont bien connu à l'époque où il habitait rue de l'église. Aujourd’hui son épouse (native du village) et lui, se sont installés en Bretagne pour la retraite.

Témoignage:

"A la création de la section foot de l' association SPORT et LOISIRS de Remaucourt , nous avions pris l' option de matchs loisirs dans le circuit type UFOLEP . Rencontres qui se disputaient tous les dimanches matin. A cet époque , l' équipe comprenait en majorité des Remaucourtois .

Après une année , nous avons décidé de partir vers des rencontres officielles de championnat d'où des recrutements judicieux de joueurs venant de l'extérieur afin d' apporter une base solide dans cette compétition. Loin de là de penser que cela allait être l' amorce de publicités encourageantes dans les communes avoisinantes , en nommant Remaucourt comme équipe difficile à battre" .

Jean-Marc.

L'ASL de Remaucourt se qualifie devant Laon (9-3).
Détail photo ci dessous:

Debout de Gauche à Droite :

Michel GIRAUD ancien de Remaucourt, marchand de Charbon ST- QUENTIN - Pascal FALENTIN Remaucourt Fils de Fernand - Christian Maréchal Fresnoy-le-Grand - Philippe SULECK Remaucourt - Michel JERAKY Remaucourt - Guy COUVEZ - Jean MAILLET du Tilloy.

Pour l'anecdote, on peut apercevoir  l'arrière du bus à impériale entre Michel Jeracky et Jean Maillet.

Pour l'anecdote, on peut apercevoir l'arrière du bus à impériale entre Michel Jeracky et Jean Maillet.

Accroupi de gauche à Droite

Marc LEROY Boulanger de Lesdins - MAILLET frère de Jean - Bernard DHENNEQUIN Remaucourt mari de Françoise - Robert HODIN Fresnoy-le-Grand - Moi-même Jean Marc LEGRAND Remaucourt membre association.

Le terrain de foot.

L'ASL de Remaucourt se qualifie devant Laon (9-3).

Selon quelques témoignages recueillis, le terrain de football se trouvait au bout de la rue des prés aujourd'hui parcelle agricole sur le bord de la Somme.

Un autobus à impériale était installé au fond du terrain et faisait office de vestiaire des joueurs. Comment un tel véhicule avait pu se retrouver sur ce terrain de football ?

Témoignage:

"Le temps passe et malheureusement les souvenirs se sont un peu évaporés. Le bus a bien existé. Il servait surtout de vestiaire pour les joueurs de l' équipe adverse . Nous, locaux, nous nous changions dans nos véhicules et un barnum accoudé à ce bus pour la buvette .

Le lieu de rendez vous avant chaque déplacement était l'ancien café du village HADANGUE repris par BERNARD et LAURETTE d' où le nom "Chez Laurette". C'était également l' endroit de la troisième mi-temps aussi bien pour les joueurs que pour les supporters .Chaque match , à domicile , nous comptions une cinquantaine d' entrées payantes . Pas mal pour un village de 350 habitants .

Le plus beau des souvenirs restera la finale de la coupe Violette à Moy-de-l' Aisne .

Difficile de me rappeler de l' année (vers 1976-78). Déplacement en CAR de tous les joueurs et supporters, au retour petit repas chez Laurette pour fêter cette victoire.

Malheureusement les contraintes imposées par le district de l' Aisne sur les réglementations: dimensions de terrains, vestiaires homologués obligatoires, ont mis fin à cet esprit d' équipe .Cela a été difficile pour l' ensemble des joueurs et dirigeants qui avaient réussi à donner de l' animation dans le village.

Pour information, nous avons débuté comme tous clubs amateurs en 5ème série et gravi les divisions pour arriver en 2ème série. Arnaud, mon fils, était toujours de la partie. A chaque match, il mettait sa tenue complète de Footballeur au couleur de Saint Etienne. Tout le monde l' appelait Rocheteau l' ange vert de REMAUCOURT. Il était ainsi devenu la mascotte .

Grand merci à tous les dirigeants de cette époque , la famille DHENNEQUIN et surtout la famille SULECK, la mère pour le lavage maillots shorts, les fils pour l' entretien et préparation du terrain ainsi que tous les autres qui se reconnaitront."

Jean-Marc.

Finale de la coupe violette à Moy-de-l'Aisne

Finale de la coupe violette à Moy-de-l'Aisne

Merci à Jean-Marc pour ce sympathique témoignage, ces photos, cette tranche de vie de notre village. Ces quelques mots et coupures de presse ne seront pas sans rappeler des souvenirs chez certains...

Publié dans Le village

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Thomas 03/05/2017 10:59

Bonjour. Bernard Dhennequin était-il ce malheureux policier mort en service en 1984 à Paris ? (voir lien)

Bruno 03/05/2017 12:46

Oui, tout à fait

Annie 21/03/2016 11:30

Bien que je n'ai aucun souvenir de ce bus et c'est dommage, j 'apprécie beaucoup ce reportage bien mené qui rappelle des souvenirs ...

francis 21/03/2016 09:13

quel bel article ! pour moi qui suit un ancien footballeur (OSQ) !!
merci bruno
merci Jean Marc pour ces souvenirs de notre village