Ne le laissez pas dans l'auto, il fait chaud !

Publié le par Bruno

Ne le laissez pas dans l'auto, il fait chaud !

Parce qu'on ne le répète jamais assez, aux beaux jours, il ne faut laisser personne enfermé dans une voiture. Et ce qui vaut pour des êtres humains vaut pour les animaux, en particulier pour les chiens que leurs propriétaires emmènent facilement partout avec eux lors de leurs déplacements. Que faire lorsque l’on constate que des chiens étouffent dans une voiture fermée et surchauffée ? Faut-il alerter la police ? Pouvons-nous délivrer ces animaux d’une situation critique ?

Par des journées chaudes, en quelques minutes la température dans une auto fermée, exposée au soleil, peut s’élever à plus de 60 degrés. Même le fait d’entrouvrir une fenêtre latérale ne contribue pas suffisamment à atténuer la forte chaleur. Par halètement et transpiration, le chien n’a pas assez de volume d’air dans une voiture fermée pour abaisser sa température corporelle. Il peut donc succomber à un coup de chaleur, par collapsus circulatoire, lorsque la chaleur est de longue durée. Le propriétaire d’un chien n’enferme pas son compagnon volontairement dans une voiture en plein soleil; c’est par inadvertance, par négligence, par imprévoyance que ces accidents mortels se produisent. La négligence grave à l’égard d’un animal est punissable par la loi sur la protection des animaux. Une négligence grave n’est pas seulement caractérisée par la mort de l’animal, mais déjà lorsqu’il souffre considérablement de manque de soins ou par précautions insuffisantes.

Comment se comporter lorsqu’on voit dans une voiture en plein soleil un chien haleter, sauter de droite et de gauche, se débattre, gémir, pleurer ou dans les cas extrêmes, être apathique, respirant difficilement ?

Il faut:

Alerter la police. Si la police tarde à venir, et s’il y a urgence, on peut alors ouvrir la voiture avec des témoins si possible, pour délivrer le chien. S’il faut briser une vitre, le propriétaire ne pourra pas exiger que l’on paie les dégâts.On délivre ainsi un animal d’une situation très critique. Vous épargnez ainsi au détenteur une dénonciation et une poursuite pénale pour négligence grave. Généralement, le propriétaire du chien vous est reconnaissant d’avoir sauvé son animal.

Une fois le chien libéré, il faut le mettre à l’ombre, verser de l’eau fraîche dans sa bouche, tamponner son front et ses membres, ainsi que son ventre, au moyen de linges humides et froids. Laissez les autres soins au vétérinaire. Repérez le propriétaire du chien pour l’aviser.

Ne le laissez pas dans l'auto, il fait chaud !

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article