Entretien de l'hôtel à insectes avant l'hiver.

Publié le par Bruno

Idéalement situé dans le jardin depuis le printemps dernier, l'hôtel à insectes en terme d'entretien n'est pas très contraignant.

Avec l'automne qui arrive, de nombreux insectes utiles au jardinier viennent se réfugier dans les différents abris spécifiques pour leur mise en sommeil durant l'hiver.

Il faudra donc, aussi souvent que nécessaire, enlever les toiles d'araignées, car une fois la toile tissée, l' araignée s'installe dans un trou pour attendre sa proie. C'est un peu comme si elle venait au "restaurant à insectes".

Entretien de l'hôtel à insectes avant l'hiver.
Entretien de l'hôtel à insectes avant l'hiver.

Des osmies ont déjà élu domicile dans les petits rondins de bois.

Ce petit brin de ménage représente une belle occasion de venir observer la vie de ces petits habitants.

Ce petit brin de ménage représente une belle occasion de venir observer la vie de ces petits habitants.

Entretien de l'hôtel à insectes avant l'hiver.

Les chrysopes utilisent l'hôtel à insectes tout au long de l'année pour se mettre à l'abri en toute sécurité. Les coccinelles investissent l'hôtel à insectes surtout la nuit et l'hiver. Elles aiment se reposer entre des matériaux épais comme de l'écorce de pin.  Dans votre jardin, les chrysopes sont les prédateurs naturels des pucerons tandis que les coccinelles chassent non seulement les pucerons mais aussi les araignées rouges. Ces hôtes sont sans aucun doute plus que bienvenus.

Les abeilles maçonnes couvent et passent l'hiver dans les tubes de roseau. D'autres abeilles solitaires utilisent les grands et petits trous de 4,6 et 8 mm comme lieu d'incubation mais aussi pour passer l'hiver. Dans votre jardin, elles vivent du nectar et du pollen et représentent un maillon essentiel de la pollinisation des plantes ornementales et des cultures vivrières. Les insectes pondent dans les trous et les referment ensuite avec un mélange de terre glaise et de sécrétions. Au printemps de l'année suivante, les larves éclosent et se libèrent pour s'ouvrir à une nouvelle vie.

Liens ci-dessous d'articles du blog avec la réalisation et l'installation de l'abri à insectes dans le jardin, au printemps dernier.

Publié dans Côté jardin éco

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Michel 07/04/2020 09:03

Bonjour,

Comment puis-voir si certains trous sont occupés par des larves décédées (osmies par ex . ) pour le cas échéant libérer ces trous.
Merci