Visite du pic épeiche ce matin dans le pommier.

Publié le par Bruno

Tambourinage et chant du pic épeiche.

Les pics picassent ou pleupleutent lorsqu’ils chantent.

Mise au point difficile, pas le bon objectif pour deux photos prises hâtivement ! (forcément la belle Isis arrive à la fenêtre en aboyant)...

Le chant:

Le pic épeiche a pour cri typique une note explosive courte, sèche et haut-perchée "Kix". Il émet aussi des "chick" plus doux et plus bas.
Contrairement aux oiseaux chanteurs, le pic épeiche utilise les tambourinages comme moyen de communication, notamment pendant les parades territoriales de février à mai. La cadence est de 5 à 20 coups de bec par seconde avec une fréquence de 5 à 6 tambourinages par minute. Un mâle non accouplé peut tambouriner jusqu'à 600 fois par jour.

Visite du pic épeiche ce matin dans le pommier.
Visite du pic épeiche ce matin dans le pommier.

C'est le plus commun et le plus répandu des pics bigarrés dans son aire de répartition. Son plumage est noir et blanc et le bas-ventre rouge vif. Chez le mâle, un carré rouge est présent sur la nuque tandis que chez la femelle la calotte est entièrement noire. Les jeunes ont la calotte entièrement rouge, souvent striée, ce qui peut parfois porter à confusion avec le pic mar.
Le dos est noir sauf une grande tache blanche visible de chaque côté.
Le bec puissant et pointu est noir. Les yeux sont foncés, entourés d'une fine bande blanche.
La langue des pics épeiches est effilée, très longue, visqueuse et pourvue de nombreux corpuscules, dont l'extrémité petite, plate et pointue, est ornée de petits crochets. Elle peut-être projetée loin en avant. Les pattes et les doigts sont grisâtres. Les doigts sont pourvus d'ongles solides et recourbés. Deux sont dirigés en avant et deux en arrière, ils leur permettent de grimper facilement aux arbres tout en prenant appui sur les plumes de la queue, excessivement robustes.

L'alimentation:

Ce pic a une nourriture très variée, constituée de petits invertébrés, de graines et de fruits. A la bonne saison, il consomme essentiellement des insectes qu'il trouve en explorant les troncs et les branches, et le lichen des acacias à l'arrière saison. Il ne dédaigne pas les nichées d'autres cavernicoles telles les mésanges.

Sources: IOC World Bird List (v4.3), Gill, F and D Donsker (Eds). 2014

Publié dans Flore et faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

francoise 06/11/2015 16:35

ok c ou a remaucourt?merci

Bruno 06/11/2015 16:47

Me contacter en MP svp, je ne mets pas mon adresse ou tél sur le blog !

Bruno 06/11/2015 13:54

Je vous l'offre, j'ai de la réserve !

Bruno 06/11/2015 15:31

Samedi matin

francoise 06/11/2015 14:46

quand peut on venir? je reste a fonsomme

francoise 06/11/2015 10:08

bonjour. Je suis a la recherche d'une citrouille. En vendez vous?merci

francoise 06/11/2015 10:07

bonjour,je suis a la recherche d'une citrouille.En vendez vous?merci

Bruno 25/10/2015 12:07

Merci JM pour le commentaire, j'attends toujours la visite d'un écureuil...
Bises à vous

Jm 25/10/2015 08:58

Belles photos. belle réactivité,
l'appareil doit être pendu à la fenêtre!!
Chez nous, le Pic Vert, qui venait très souvent faire admirer ses couleurs bleu-vert, n'est plus jamais revenu depuis l'abattage de l'Erable